Principal / Conception

Diabète sucré pendant la grossesse: recommandations et agenda

En Russie, plus de 130 000 personnes reçoivent un diagnostic de diabète sucré chaque année. Même les enfants sont à risque. De telles statistiques indiquent un problème socio-médical à grande échelle qui nécessite un changement radical du mode de vie des patients..

Le diagnostic précoce de la maladie permet d'exclure la possibilité de développer une pathologie, en particulier les femmes enceintes doivent être particulièrement attentives à leur santé. Dans notre rédaction, nous parlerons des dangers du diabète pendant la grossesse..

Répondons aux questions suivantes: comment les femmes atteintes de cette pathologie doivent-elles se comporter? Pourquoi le diabète sucré est-il dangereux pendant la grossesse? Quelles sont les conséquences?

Le diabète sucré chez les femmes qui attendent la naissance d'un bébé entraîne diverses complications.

Diabète sucré et grossesse

Les troubles métaboliques chez la femme enceinte peuvent apparaître à différents stades de la gestation et entraîner les complications suivantes:

  • inflammation des voies génito-urinaires,
  • polyhydramnios,
  • prééclampsie (gestose sévère),
  • libération prématurée de liquide amniotique,
  • pathologie pendant le travail,
  • troubles du développement de l'enfant,
  • malformations congénitales,
  • macrosomie (excès de poids corporel important à la naissance d'un bébé),
  • mort-né.

Les complications ci-dessus peuvent survenir avec n'importe quel degré de troubles métaboliques dans le corps, quel que soit le type de diabète sucré, qu'il ait été diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse ou diagnostiqué avant.

L'une des complications du diabète chez la femme enceinte est le gaspillage prématuré de liquide amniotique..

Mais, malgré toutes les conséquences possibles, la grossesse ne peut qu'apporter de la joie aux femmes diabétiques. S'il s'agit d'un diabète prégestationnel, il existe un pourcentage élevé de probabilité de porter sans problème et de naissance d'un bébé en bonne santé. La méthode de gestion de la grossesse avec ce type de pathologie est largement répandue dans la pratique médicale et il convient de noter qu'elle réussit assez bien..

Important. Pendant la grossesse, les femmes atteintes de diabète doivent consulter régulièrement un médecin et suivre strictement ses recommandations..

Quant au diabète gestationnel, il est également appelé à tort diabète sucré à distance; pendant la grossesse, il est diagnostiqué au stade gestationnel chez les femmes qui n'ont aucune prédisposition à la maladie. Se développe dans le contexte d'une restructuration cardinale du corps.

Pendant cette période des plus étonnantes, le corps a besoin de charges supplémentaires importantes et, par conséquent, le pancréas ne peut tout simplement pas faire face à ses fonctions et cesse de produire la quantité d'insuline requise..

Conseil. L'enregistrement précoce d'une femme enceinte permet dans les premiers stades de faire attention au manque d'insuline et de commencer les mesures de traitement en temps opportun.

Il vaut la peine de soutenir les femmes enceintes et de dire que le diabète gestationnel dans 30 cas sur 100 est associé à la grossesse et que, dans la plupart des cas, tous les symptômes du diabète après l'accouchement disparaissent sans laisser de trace. Mais, pendant les premiers mois, vous devriez régulièrement subir des examens médicaux et passer tous les tests nécessaires..

Tout sur le diabète pendant la grossesse

Tout le monde sait que le glucose est nécessaire pour maintenir les fonctions vitales normales du corps; cette substance est une sorte de carburant (énergie). L'accumulation de sucre se produit dans le tissu cellulaire du foie, ainsi que dans les tissus musculaires et adipeux.

Un test sanguin ne peut montrer la présence de sucre qu'en cas de dysfonctionnement du pancréas, car c'est cet organe qui est responsable de la production d'insuline, qui supprime l'excès de glucose et le dirige sous une forme modifiée (glycogène) vers les cellules. Un excès de substance est noté avec une consommation fréquente d'aliments sucrés et riches en glucides simples.

De plus, le glucose pénètre dans le plasma lors de la dégradation du glycogène. Les niveaux excessifs de sucre conduisent au diabète. Pendant la gestation, le risque de développer la maladie est noté en violation des processus métaboliques.

Quelle est cette maladie et comment dangereuse?

Le diabète sucré est une maladie caractérisée par une carence absolue ou relative de l'hormone insuline, qui favorise le transport du sucre dans le tissu cellulaire et la formation de glycogène (stockage du glucose). Le diagnostic est posé sur la base d'un test de glycémie, un niveau élevé indique le développement d'une pathologie.

Regardons ce que le diabète menace, quels changements se produisent dans le corps?

Lorsque les mécanismes métaboliques sont perturbés dans le corps, les changements suivants sont notés:

  • lésions de petits vaisseaux situés dans les globes oculaires (une perte de vision absolue ou relative est possible),
  • insuffisance rénale (développement d'une insuffisance rénale),
  • l'apparition de lésions cutanées,
  • affaiblissement de la fonction musculaire,
  • troubles du système nerveux,
  • dysfonctionnement gastro-intestinal,
  • affaiblissement de l'immunité.

Attention. Une fonction immunitaire affaiblie entraîne de graves infections bactériennes.

Chez les patients diabétiques, le risque de formations pustuleuses sur la peau augmente, une furonculose est possible.

Classification

Plusieurs types de maladies se distinguent chez les femmes enceintes..

Tableau 1. Classification de la maladie chez la femme enceinte:

Type SDClarificationsLa description
Pré-inscriptionPathologie qui existait chez la patiente avant la gestation. Peut-être les deux types I et II.
  • La maladie de type I est caractérisée par un manque absolu d'insuline, il y a mort complète des cellules pancréatiques (îlots de Langerhans).
  • Diabète de type II - un manque relatif d'hormone dans le contexte d'un défaut de sécrétion du pancréas.
GestationnelDiabète de la grossesse causé par une tolérance au glucose altérée.Diagnostiqué déjà pendant la gestation, il se produit dans le contexte de charges supplémentaires sur le corps. Le manque d'insuline est compensé par deux méthodes:
  • en suivant une alimentation adaptée,
  • par un régime alimentaire et une insulinothérapie (pilules, injections).
ManifestéDiagnostiqué pour la première fois pendant la gestation.Le diabète sucré manifeste pendant la grossesse a été provoqué par les conditions préalables existantes avant la période de gestation, mais la grossesse a provoqué son apparition.
  • Le diabète de type I est un diabète sucré insulino-dépendant, ce qui signifie que le manque d'insuline est compensé par des injections sous-cutanées. Les personnes atteintes de diabète de type 1 consacrent le reste de leur vie à un régime alimentaire et à des injections d'hormones..
  • Le diabète de type II est un diabète sucré non insulino-dépendant. Les patients atteints de diabète de type 2 doivent suivre un régime strict pendant les années restantes, combler le manque d'hormones avec des pilules et surveiller régulièrement leur glycémie.

Parlons plus en détail du diabète gestationnel et manifeste.

Dans le diabète de type I, les femmes enceintes ont besoin d'insuline sous-cutanée à la dose prescrite par le médecin traitant.

Diabète gestationnel et manifeste

Le diabète gestationnel est un trouble endocrinien du corps, identifié chez une femme pendant la gestation, caractérisé par une hyperglycémie. Et le diabète manifeste est une maladie causée par des causes existantes avant la grossesse, mais détectée déjà pendant la gestation.

Tableau 2. Indicateurs statistiques du développement du diabète gestationnel:

Changements pathologiquesIndice
Les troubles du métabolisme des glucides pendant la grossesse entraînent un diabète gestationnel12%
Les femmes enceintes présentant des changements pathologiques du système endocrinien développent un diabète gestationnel50 à 90%
Dans le contexte du diabète gestationnel, le vrai diabète de type II se développe plus tard.25 à 50%

Bien que le diabète gestationnel et manifeste soient également diagnostiqués chez les femmes pendant la gestation, ils présentent des différences particulières..

Tableau 3. Facteurs distinctifs du diabète manifeste et gestationnel:

ManifestéGestationnel
La nature des symptômesLes premiers signes apparaissent pendant la grossesse, mais les raisons qui ont provoqué le développement de la maladie ne sont pas caractéristiques des changements dans le corps des femmes enceintes. Le vrai diabète de type II se développe souvent après l'accouchement..Les premiers signes de pathologie chez la femme enceinte se développent dans le contexte d'un dysfonctionnement métabolique de gravité variable. Ils sont caractérisés par une hyperglycémie. Dans la plupart des cas, les signes du diabète disparaissent sans laisser de trace après l'accouchement..
Période de diagnosticAu cours du premier trimestre de la grossesse, un test sanguin montre une augmentation de la glycémie. Cette circonstance est essentielle pour le diagnostic et signifie que le diabète précédemment formé commence à se manifester. Des symptômes prononcés concomitants sont observés.Souvent, la maladie est asymptomatique et difficile à diagnostiquer. Seulement 24 et 26 semaines de grossesse avec diabète de grossesse se caractérisent par une résistance accrue à l'insuline, ce qui permet de diagnostiquer avec précision.

Un diagnostic de HDS par de nombreux nutritionnistes est défini comme un «signe alarmant» de la prédisposition d'une femme au vrai diabète de type II.

Malgré le fait que dans la grande majorité des patients après l'accouchement, les symptômes de la maladie disparaissent sans laisser de trace et que le métabolisme des glucides est complètement rétabli, ainsi que le travail normal du pancréas reprend, le risque de développer une pathologie demeure. Par conséquent, les femmes au cours des premiers mois devraient consulter régulièrement un endocrinologue et surveiller leur glycémie..

Des visites régulières chez le médecin et le respect de ses recommandations élimineront le risque de complications possibles.

Parfois, pendant la période de gestation chez la femme, un diabète de type I ou II se manifeste (d'abord reconnu).

Les raisons de la formation de perturbations hormonales sont:

  • facteur héréditaire,
  • troubles métaboliques importants avant la grossesse,
  • pathologie pancréatique.

Les changements hormonaux dans le corps pendant la grossesse deviennent le moteur de l'apparition de symptômes vifs. Après la naissance du bébé, ce type de maladie se transforme en diabète de type II, qui est compensé par une thérapie diététique et la prise de pilules.

Mais, du fait que le diabète manifeste est difficile à reconnaître à ses premiers stades, les femmes ont un risque accru de développer un diabète de type 1 (insulino-dépendant), qui n'est compensé que par des injections d'insuline..

Important. L'incidence et la gravité des complications périnatales du diabète de type I ou de type II diagnostiquées avant la conception ne diffèrent pas de la gravité et de la fréquence des complications chez les femmes enceintes atteintes de DG. Cependant, avec GDM, il y a un taux de mortalité plus élevé à la naissance d'un bébé, cela est dû à un diagnostic tardif et au traitement de la pathologie.

Groupe de risque GDM

Dans la pratique médicale, le développement du diabète gestationnel chez la femme enceinte est malheureusement loin d'être rare..

Le groupe à risque comprend les femmes avec les indicateurs suivants:

  • prédisposition héréditaire,
  • la présence d'un tableau clinique du diabète au cours d'une grossesse passée ou actuelle,
  • ayant un indice de glucose: à jeun - plus de 5,5 mmol / l, 2 heures après un repas - plus de 7,8 mmol / l,
  • surpoids,
  • le poids du premier fœtus à la naissance était supérieur à 4 kg,
  • la présence dans les antécédents médicaux d'un indicateur de décès inexpliqué d'un nourrisson lors de l'accouchement ou de malformations congénitales en cours de développement,
  • femmes enceintes de plus de 35 ans,
  • polyhydramnios et gros fruits,
  • hypertension artérielle,
  • la présence dans les antécédents médicaux d'une forme sévère de prééclampsie,
  • récidive de vaginite ou de colpite (inflammation de la muqueuse vaginale).

Les femmes enceintes en surpoids sont plus à risque de développer un GDM.

Complications

Souvent, lors du diagnostic de tout type de diabète, diverses complications dans le développement du fœtus sont notées:

  • Dommages au SNC,
  • hypertrophie du foie (se manifestant par un abdomen hypertrophié),
  • foyers d'hématopoïèse,
  • œdème cérébral,
  • gonflement des membres,
  • dysfonctionnement du système cardiovasculaire.

Il y a une croissance inégale du fœtus, il prend rapidement du poids, puis il ralentit dans son ensemble. Cela est dû à des périodes d'hypo- et d'hyperglycémie chez une femme. De telles périodes se forment dans le contexte de changements endocriniens pendant la gestation..

Le diagnostic de diabète chez la mère peut être à l'origine de la formation de nombreuses complications graves chez l'enfant..

Un autre facteur important chez les femmes atteintes de cette pathologie est la forte probabilité de développer les conséquences suivantes:

  • néphropathie,
  • rétinopathie.

Ces pathologies nécessitent une thérapie immédiate et une surveillance médicale régulière..

L'accouchement et la grossesse dans le diabète sucré sont souvent anormaux. Cela est dû à un diagnostic tardif. Plus tôt la pathologie est identifiée, plus la probabilité d'exclure des conséquences graves et une naissance prématurée est élevée..

Tableau 4. Indicateurs d'activité professionnelle lors d'un diagnostic de diabète sucré:

Activité génériqueLa fréquence
Travail opportun.23%
Naissance prématurée.60%
La césarienne est indiquée pour le développement de polyhydramnios et un état critique du fœtus.20%
Libération prématurée de liquide amniotique sur fond d'infection urogénitale.40%
Faiblesse du travail.30%
Grandes tailles fœtales (macrosomie).13%

Les enfants nés de mères atteintes de diabète nécessitent des soins particuliers.

Dans les premières heures de la vie, les médecins prêtent attention au comportement du bébé afin d'identifier en temps opportun:

  • troubles du système respiratoire,
  • hypoglycémie,
  • acidose,
  • troubles du système nerveux central,
  • fétopathie diabétique.

Les signes suivants indiquent une fœtopathie diabétique chez un nourrisson:

  • excès de poids corporel d'un nouveau-né,
  • gonflement,
  • cou court,
  • forme de visage de lune,
  • yeux engourdis,
  • hypertrichose,
  • hépatomégalie,
  • cardiomyopathie,
  • front en surplomb,
  • torse anormalement allongé,
  • membres courts.

Tous les symptômes ci-dessus peuvent être observés chez les bébés dans une combinaison différente et exprimés en différentes fréquences de manifestations.

Attention. Les bébés atteints de fœtopathie diabétique sont plusieurs fois en retard par rapport à leurs pairs «en bonne santé» de la période néonatale précoce de développement, ils s'adaptent moins bien au monde qui les entoure. Ils ont clairement exprimé une jaunisse conjuguée et un érythème toxique. Ces enfants dans les premiers jours de la vie perdent considérablement du poids et le prennent très lentement..

Tableau 5. Indicateur de la fréquence des conséquences graves du diabète chez la femme enceinte:

Complications pathologiquesPourcentage de cas
Gestose tardive60 à 70%
Polyhydramnios70%
Fétopathie diabétique45 à 85%
Livraison prématurée25 à 60%
Insuffisance foetoplacentairecent%

Image clinique

La période de gestation et les modifications corporelles qui l'accompagnent sont étroitement liées à l'évolution du diabète..

Le modèle suivant est noté:

  1. Au cours du premier trimestre, les patients montrent une amélioration, une diminution prononcée de la teneur en glucose, en raison de laquelle la dose d'insuline est réduite de 1/3 de la quantité prise.
  2. Avec le début du deuxième trimestre, l'état du patient s'aggrave et la posologie du médicament doit être augmentée.
  3. Le troisième trimestre est caractérisé par l'apparition d'une hypoglycémie, tandis que l'état de la femme s'améliore. En raison du développement d'une hypoglycémie, la dose d'insuline doit être réduite de 30%.
  4. La période de l'accouchement est caractérisée par une instabilité. Les niveaux de glucose peuvent augmenter ou diminuer. Sous influence émotionnelle (peur, douleur), la teneur en glucose augmente, mais un long processus d'accouchement physiquement difficile provoque une fatigue du corps, ce qui entraîne une forte baisse des taux de sucre.

Compte tenu de la régularité de la chute et de l'augmentation du sucre pendant le travail, les médecins sont tenus de surveiller son niveau toutes les 2 heures. Il est à noter que le taux de glucose atteint la valeur que la patiente avait avant la grossesse, seulement 10 jours après l'accouchement..

Étiologie

La raison du développement du GDM chez la femme enceinte peut être très diverse. Il est très important pendant cette période pour une femme de porter une attention particulière à sa santé et à son état émotionnel..

Tableau 6. Étiologie du diabète chez la femme enceinte:

Type de diabèteLes raisons
Diabète de type IUn facteur auto-immun provoqué par une infection virale. De plus, son développement se produit sous l'influence de facteurs de stress aigus catastrophiques..
Diabète de type IILe développement de la maladie est causé par une prédisposition génétique. Les facteurs provoquants peuvent être:
  • surpoids,
  • vieillesse,
  • mauvais régime,
  • situations stressantes lumineuses.

Symptômes généraux

Les symptômes suivants indiquent le développement de maladies endocriniennes chez les femmes enceintes:

  • avoir très soif,
  • sensation constante de faim, ou le phénomène inverse - manque d'appétit,
  • perte de vision (complète ou partielle),
  • urination fréquente.

Des mictions fréquentes sont une raison pour sonner l'alarme et faire un test de glycémie.

Si une femme observe l'un des symptômes ci-dessus, cela est préoccupant. Tout d'abord, la patiente est obligée d'en informer son gynécologue. Il est possible de diagnostiquer avec précision la pathologie grâce aux résultats d'un test de glycémie.

Le tableau clinique du diabète de type I

La pathologie se manifeste souvent au départ par une acidose sévère ou un coma diabétique, beaucoup ne prêtent tout simplement pas attention aux premiers signes et sonnent déjà l'alarme lorsque le stade avancé de la maladie est noté. Mais dans certaines situations, les symptômes ne sont pas si prononcés qu'il est tout simplement impossible de les déterminer..

Le tableau clinique est généralement le suivant:

  • urination fréquente,
  • perte de poids,
  • la prédominance des corps cétoniques (acétone) dans l'urine.

Les symptômes peuvent apparaître et progresser de quelques jours à plusieurs mois.

Le contenu des corps cétoniques dans l'urine suggère la présence de diabète sucré.

Attention. Une insulinothérapie adéquate et opportune peut améliorer la situation et permettre le sevrage de l'insuline pendant plusieurs années.

Le tableau clinique du diabète de type II

Le diabète de type II se caractérise par une augmentation progressive des symptômes. Souvent, les patients se tournent d'abord vers un dermatologue ou un gynécologue, car ils développent des maladies fongiques et une furonculose, en particulier des organes génitaux..

Les femmes présentent les symptômes suivants:

  • démangeaisons dans le vagin,
  • douleur aux jambes,
  • baisse de la vision,
  • maladie parodontale.

L'évolution de la maladie est stable, il n'y a pas de prédisposition au coma hypoglycémique ou à l'acidocétose, mais ce n'est que si une thérapie diététique est utilisée dans une combinaison de médicaments en comprimés qui réduisent le sucre.

Diagnostique

La tâche principale du diagnostic est d'effectuer correctement un test sanguin pour la teneur en sucre, alors qu'il est impossible d'exclure et de modifier les produits habituels du patient de l'alimentation quotidienne..

Tableau 7. Taux de sucre pour les femmes enceintes:

Période de don de sangIndicateur normal, mmol / l
Avec l'estomac vide4-5.19
2 heures après avoir mangé7

S'il y a des anomalies, le médecin prescrit un test supplémentaire avec une charge de glucose pour s'assurer du diagnostic.

Nous donnons du sang correctement

Le contrôle de la teneur en sucre est effectué plusieurs fois par jour (de 5 à 8). Plus le test est effectué souvent, plus il sera facile pour le médecin de prescrire le traitement approprié..

Recommandations pour un test sanguin:

  • vérifiez votre sucre à jeun,
  • vérifier 2 heures après avoir mangé,
  • le soir avant le coucher,
  • si nécessaire, l'analyse est effectuée à 3 heures du matin.

Il s'agit de la fréquence d'analyse la plus optimale, respectivement, le médecin traitant, en tenant compte de l'état du patient et de la présence de symptômes, sélectionne indépendamment la fréquence des tests sanguins.

En plus du taux de sucre dans le plasma sanguin, l'état du patient est surveillé à l'aide d'autres méthodes. Ainsi, par exemple, la cétonurie vous permet de déterminer la présence de corps cétoniques (acétone) dans l'urine. L'analyse est réalisée quotidiennement à jeun, ou lorsque le taux de glucose monte à 11-12 mmol / l.

Attention. Si la cétonurie à jeun d'une femme a montré la présence d'acétone, cela indique un dysfonctionnement de la fonction d'excrétion d'azote du foie et des reins. Lors de la détermination quotidienne de la présence d'acétone dans l'urine, le patient doit être hospitalisé immédiatement.

Écarts par rapport à la norme

Nous avons donné les indicateurs de la norme de teneur en sucre ci-dessus, si l'indicateur présente des écarts, alors, selon les estimations préliminaires, cela est déjà défini comme le développement du diabète sucré. Des analyses répétées vous permettent de déterminer avec précision le contenu de la substance et de poser un diagnostic. Dans la pratique médicale, il existe trois degrés de diabète.

Tableau 8. Indicateurs de la teneur en glucose en fonction de la gravité du diabète:

Degré de DMIndicateur, mmol / lCompensation
Facile (1 degré)Moins de 7,7Thérapie diététique
Moyen (2e degré)Moins de 12,7Insulinothérapie à une dose ne dépassant pas 60 U / jour.
Grave (grade 3)Plus de 12,7Insulinothérapie à une dose supérieure à 60 U / jour.

Le diabète léger est principalement diagnostiqué avec le diabète de type II, tandis que le diabète modéré et sévère est typique du diabète de type I..

Le diabète sucré de type II est caractérisé par une légère sévérité et est compensé par une thérapie diététique.

Caractéristiques de la prise en charge des femmes enceintes avec un diagnostic de diabète

Comme nous l'avons noté, vérifier constamment votre taux de sucre vous aidera à éviter de graves conséquences. Cela ne vaut pas la peine de dire qu'une femme enceinte diabétique peut avoir des difficultés à porter un fœtus, car un traitement rapide éliminera le risque de problèmes. Le seul facteur de risque est un diagnostic tardif et un traitement inapproprié de la maladie sous-jacente..

Il convient également de mentionner une autre caractéristique importante, le fœtus d'une femme souffrant de diabète est presque toujours de grande taille, le bébé naît pesant plus de 4 kg. C'est au vu de cette circonstance que les patients se voient attribuer une césarienne..

La gestion de la grossesse dans le diabète sucré consiste à analyser en permanence la teneur en sucre et à la maintenir dans des conditions normales grâce à une diététique associée à des antihyperglycémiants ou à une insulinothérapie. Gestion ambulatoire et hospitalière.

Si la patiente est dans un état satisfaisant, elle est hospitalisée trois fois. La première fois au premier trimestre, la deuxième - au deuxième et, par conséquent, la troisième - au troisième trimestre de la grossesse.

  1. La première étape se situe au premier trimestre de la grossesse. Un examen complet du corps est effectué et, en fonction des résultats des tests, le médecin décide de l'opportunité de préserver le fœtus. Au même stade, une thérapie est développée pour maintenir une glycémie normale..
  2. Seconde phase. La femme enceinte est hospitalisée pendant 20 à 24 semaines. Comme mentionné ci-dessus, à ce stade, il y a une détérioration du bien-être du patient, des complications pathologiques de la maladie sous-jacente sont possibles. Le médecin, en fonction des résultats du test, ajuste la dose d'insuline, si la femme enceinte a pris les pilules, alors une décision est prise pour administrer les injections.
  3. Troisième étape. L'hospitalisation est effectuée à 32-34 semaines de gestation. Pendant cette période, une attention particulière est accordée au développement du fœtus. La dose d'insuline est ajustée en fonction de la détérioration ou de l'amélioration de l'état du patient. En présence de complications du diabète, un traitement approprié est prescrit. La question du moment et du mode de livraison est en cours de résolution.

L'hospitalisation des femmes enceintes diagnostiquées diabétiques est obligatoire trois fois pendant toute la période gestationnelle.

La période la plus favorable pour l'accouchement est fixée à 39-40 semaines, car selon les données de la recherche, une issue néonatale sévère est observée tardivement, souvent mortelle.

Attention. Si l'un des parents reçoit un diagnostic de diabète, le risque de développer la maladie chez le bébé est réduit à presque zéro. Mais, si le diabète est présent chez les deux parents, la probabilité d'apparition de la maladie chez un enfant augmente à 20%.

Évaluation d'une issue de grossesse réussie

Lors d'un rendez-vous avec un ophtalmologiste

Avant de commencer à vous préparer à la conception, vous devez connaître les capacités du corps, déterminer dans quelle mesure il est possible d'accoucher et de donner naissance à un enfant..

S'il y a des signes de diabète pendant la grossesse, vous devez être examiné par un gynécologue, un endocrinologue, un thérapeute:

  1. Mesurer la quantité d'hémoglobine associée au glucose.
  2. Effectuer des statistiques des indicateurs de pression artérielle pendant une semaine, en les mesurant avec un tonomètre tous les jours, 3 fois. Déterminer si une diminution des performances se produit.
  3. Mesurez souvent votre glycémie en enregistrant les lectures de votre lecteur.
  4. Faites un test d'urine général pour vérifier la fonction rénale, l'infection des voies urinaires.
  5. Visitez un ophtalmologiste qui évaluera la vision, l'état de la rétine.
  6. Les femmes de plus de 35 ans doivent subir un ECG, surtout si elles sont en surpoids, hypertension.
  7. Faites-vous examiner par un neurologue.
  8. Faites-vous tester pour les hormones T3, T4.
  9. Découvrez s'il y a des signes d'une diminution du taux de glucose, à quel point cette condition est difficile à tolérer?

Contre-indications strictes

Augmentation stable de la pression artérielle - la raison de l'interdiction de l'accouchement

Les signes de diabète chez la femme enceinte, ainsi que les maladies énumérées ci-dessous, justifient des contre-indications au développement ultérieur du fœtus in utero, en raison d'une issue défavorable:

  • hypertension artérielle fréquente qui ne peut être contrôlée,
  • forme chronique ou aiguë de maladies infectieuses,
  • ischémie cardiaque,
  • si un coma survient au 1er trimestre, la grossesse est automatiquement interrompue,
  • maladie rénale sévère,

Se préparer à la grossesse

La conformité vous aidera à devenir des parents heureux

Si, après avoir passé les examens nécessaires, le médecin a approuvé la décision de devenir enceinte, il est nécessaire de prendre des mesures actives pour préparer le corps aux changements globaux. Il vaut la peine de diriger les efforts pour réduire les indicateurs de glucose, il ne doit pas dépasser 6%.

CONSEIL: pendant la préparation, assurez-vous de discuter des méthodes de contraception avec votre gynécologue jusqu'à ce que les indicateurs de santé normaux soient atteints. Le processus doit être planifié.

La planification d'une grossesse avec le diabète comprend les étapes énumérées ci-dessous:

  1. Tenez un journal quotidien, en enregistrant les valeurs de sucre, avant les repas et après une heure. Il vaut la peine de prendre des mesures la nuit pour s'assurer qu'il n'y a pas d'hypoglycémie..
  2. Il est nécessaire d'avoir des valeurs de tension artérielle normales ne dépassant pas 130/80.
  3. Dans le diabète de type 2, il est nécessaire de passer en douceur de la pilule à l'insuline, selon le schéma expliqué par le médecin.
  4. Un régime diabétique strict doit se poursuivre, avec de petits repas fréquents.
  5. Assurez-vous de commencer à faire du sport, y compris des exercices modérés.
  6. Oubliez les mauvaises habitudes, le tabagisme, l'alcool.
  7. Commencez à prendre des préparations d'acide folique et d'iode.

Bien sûr, une maladie terrible est le diabète sucré chez la femme enceinte: les conséquences pour un enfant peuvent être imprévisibles. Le respect des prescriptions du médecin traitant aidera à donner naissance à un enfant en bonne santé, même si vous devez traverser de nombreuses difficultés.

Contrôle de la quantité d'acétone dans l'urine

Après la conception, il vaut la peine de continuer à suivre les méthodes quotidiennes indiquées ci-dessus, en en ajoutant de nouvelles:

  • contrôle de l'acétone dans l'urine,
  • prendre du magnésium, de la taurine,
  • utiliser des diurétiques pour les poches,
  • visites chez les médecins jusqu'au 3ème trimestre toutes les 2 semaines, après cela - tous les jours.

Questions fréquemment posées au médecin

Changement d'état de santé

Bonjour, je m'appelle Alice. Selon les calculs, 5 semaines se sont écoulées depuis la conception, le médecin ne l'a pas été, le test montre un résultat positif. La vessie est constamment pleine, la bouche est sèche. J'ai lu les symptômes du diabète de grossesse, beaucoup convergent. Auparavant, il n'y avait pas d'augmentation du sucre. La maladie peut se développer?

Bonjour Alice. Vous devez aller chez le médecin, vous faire tester, arrêter de vous inquiéter. Théoriquement, il peut y avoir des symptômes de diabète, mais aussi une restructuration du corps vers une nouvelle étape.

Résultat de grossesse avec une teneur élevée en sucre

Bonjour, je m'appelle Elizabeth. Récemment, j'ai découvert que mon amie proche était tombée enceinte, elle était diabétique. Je voulais savoir à quel point le diabète des femmes enceintes est terrible: les conséquences pour l'enfant dans les sources sont effrayantes.

Bonjour Elizabeth. La petite amie doit subir un examen complet pour s'assurer que le corps est capable de porter l'enfant. Un bon résultat nécessitera de suivre les instructions et les prescriptions du médecin observateur afin de maintenir la santé du bébé. Avec une approche compétente, il y a des chances que l'enfant naisse à temps, en bonne santé.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Processus de transfusion sanguine chez les enfants

Analyses

Cette méthode de traitement est aujourd'hui la plus courante en médecine, car elle permet de résoudre rapidement le problème. La transfusion sanguine de remplacement chez les enfants se distingue à la fois tôt - le deuxième jour après la naissance et plus tard - après le troisième jour de la vie du nouveau-né.

Le gynécologue a parlé en détail de la restauration du cycle menstruel après l'accouchement

Nutrition

Après l'accouchement, le corps féminin commence le processus de récupération. C'est toujours différent, car c'est individuel.

Est-il possible de boire du jus de canneberge pendant la grossesse?

Accouchement

Le jus de canneberge est peut-être la boisson la plus saine, et pas seulement pendant la grossesse. Une saine compétition pour lui ne peut être qu'une décoction d'églantier.

Combien doit manger un bébé à 1 mois

Nutrition

Lorsqu'un enfant apparaît dans une famille, de nombreuses questions et problèmes se posent avec lui. Les parents sont préoccupés par les normes nutritionnelles d'un nouveau-né dès les premiers jours de sa vie.