Principal / Conception

Causes de l'apparition et du traitement des verrues génitales chez la femme enceinte

Le papillomavirus humain, qui provoque la condylomatose - des excroissances pointues sur les muqueuses du corps - vit caché dans le corps jusqu'à ce que des changements commencent à se produire. En règle générale, ces changements sont associés à un affaiblissement de l'immunité générale et à un déséquilibre hormonal. Chez les femmes, ces changements se produisent généralement pendant la période de grossesse. Et ici des questions se posent: les verrues sont-elles dangereuses pendant la grossesse, que doit faire une femme dans ce cas? La pathologie n'est pas dangereuse pour le bébé pendant qu'il est dans l'utérus. Par conséquent, tôt ou tard, une femme enceinte devra consulter un virologue avec ce problème..

  1. Quelles sont les causes de l'apparition et de l'augmentation des verrues génitales chez les femmes enceintes
  2. Localisation des éruptions cutanées
  3. Quelles complications sont possibles
  4. La future mère devrait-elle avoir peur
  5. Conséquences pour l'enfant
  6. Condylomes lors de la planification d'une grossesse
  7. Est-il possible d'accoucher avec des condylomes
  8. Méthodes de traitement et calendrier de la grossesse
  9. Prévention des verrues génitales chez la femme enceinte

Quelles sont les causes de l'apparition et de l'augmentation des verrues génitales chez les femmes enceintes

Le papillomavirus humain vit secrètement dans le corps de nombreuses personnes et, soumis à une forte immunité, ne laisse pas certains d'entre eux se connaître avant la fin de leur vie. Ces personnes ne savent même pas qu'elles sont porteuses d'une infection virale, et celle-ci a tendance à être transmise sexuellement (y compris le sexe oral). Les médecins associent les causes des verrues génitales chez les femmes au virus du papillome humain (VPH) et à son activité ultérieure dans leur corps..

Les verrues génitales pendant la grossesse apparaissent sur la membrane muqueuse des organes génitaux, dès que le fond hormonal dans le corps féminin commence à changer ou que l'immunité s'affaiblit en raison d'un manque de vitamines. Le virus activé transfère son matériel génétique aux cellules de la peau et commence à s'y multiplier rapidement. En conséquence, des excroissances pointues se forment sur l'épithélium muqueux..

Chez la femme enceinte, le néoplasme peut atteindre 6 mm de diamètre ou plus si deux condylomes fusionnent en un seul. Le sommet d'une telle croissance pathologique est lâche et plus large que sa base, ce qui lui donne l'apparence d'un chou-fleur ou d'une grappe de raisin..

Localisation des éruptions cutanées

Des néoplasmes pointus chez la femme enceinte sont généralement observés:

  • sur les grandes et petites lèvres;
  • à l'intérieur de l'urètre;
  • sur la membrane muqueuse du vagin et du col de l'utérus;
  • dans la région anale.

Habituellement, l'emplacement des excroissances est annulaire..
Les condylomes ont une couleur proche de l'ombre de la peau ou de la membrane muqueuse sur laquelle ils se trouvent. Pour cette raison, les petites excroissances passent souvent inaperçues..

Quelles complications sont possibles

Une gêne insupportable lors de la miction est livrée à une femme enceinte par des verrues, formées près ou à l'intérieur de l'urètre. Elle a des douleurs dans le bas de l'abdomen et dans le périnée. Ces verrues peuvent atteindre une taille importante et bloquer la sortie de l'ouverture de l'urètre. Avec une condition aussi dangereuse pour la femme enceinte, une intervention chirurgicale est nécessaire.

La grossesse avec des verrues peut être risquée pour la mère et le fœtus si les excroissances anormales ont conduit au cancer du col de l'utérus. Cette maladie dangereuse peut être provoquée par des néoplasmes causés par 16 et 18 souches du virus et formés sur la muqueuse vaginale ou sur l'épithélium stratifié du col de l'utérus. Le papillomavirus s'accumule dans les cellules tissulaires qui entourent la croissance. En médecine, ils sont appelés réservoirs HPV. Progressivement, des modifications précancéreuses se produisent dans l'ADN de ces cellules, qui, si elles ne sont pas traitées, conduisent à l'oncologie..

Chez les femmes ayant une immunité stable, l'état précancéreux dure 15 à 20 ans, chez les femmes douloureuses - environ 10 ans. Dans la plupart des cas, un diagnostic rapide de la pathologie dans le délai spécifié vous permet d'éviter une issue fatale..

La future mère devrait-elle avoir peur

Les condylomes chez la femme enceinte, comme les autres verrues causées par le VPH, ne peuvent pas être considérés comme inoffensifs. Bien que dans la pratique médicale, il existe des cas où les excroissances apparues soudainement pendant la période de gestation ont également disparu soudainement plusieurs mois après l'accouchement. Et pourtant, si une femme enceinte est porteuse du papillomavirus, elle ne doit pas espérer cela, et il vaut mieux voir immédiatement un gynécologue. Sans traitement, les excroissances génitales peuvent se développer à un point tel qu'elles deviennent traumatisées lorsque le bébé passe dans le canal génital..

Conséquences pour l'enfant

Les verrues pendant la grossesse provoquent souvent la naissance d'un bébé par césarienne. Les condylomes qui apparaissent sur la membrane muqueuse des parois du vagin et sur l'épithélium du col de l'utérus d'une femme en travail sont dangereux pour le bébé car il peut être infecté par le VPH. Cela se produit par la pénétration de mucus, qui enveloppe les parois du canal génital, dans sa cavité buccale.

À l'avenir, un tel enfant pourrait faire face à une papillomatose du larynx. C'est pour cette raison que la pathologie est diagnostiquée chez les enfants âgés de 1,5 à 5 ans. Les condylomes augmentent progressivement, ce qui provoque un rétrécissement de la lumière du larynx, ce qui rend la respiration beaucoup plus difficile. En l'absence de traitement, une complication sous forme d'asphyxie est possible (suffocation, détresse respiratoire due à une carence en oxygène).

Et pourtant, le risque de transmission de l'infection par le papillomavirus humain au fœtus pendant la grossesse n'est pas le principal indicateur d'une césarienne. L'opération est effectuée pour les femmes dont le canal de naissance est gravement affecté par les condylomes. Cette condition pose un danger non seulement pour la santé du bébé à naître, mais aussi pour sa mère. Pendant l'accouchement, il existe un risque élevé de traumatisme des néoplasmes et des parois du vagin, suivi d'un saignement.

Condylomes lors de la planification d'une grossesse

Il n'y a pas d'examens de routine pour détecter le papillomavirus dans le corps humain. Mais comme il n'est pas souhaitable de tomber enceinte avec des verrues génitales, les futurs parents, qui envisagent d'avoir un enfant, doivent passer des tests qui confirmeront ou nieront la présence d'une maladie latente dans le corps..

Si le résultat est négatif, vous pouvez vous faire vacciner contre les souches de VPH existantes, en particulier les types 16 et 18, qui provoquent l'apparition de verrues génitales.

Les vaccinations sont effectuées trois fois par an. La fréquence recommandée entre la 1ère et la 2ème vaccination est de 60 jours, la dernière se fait après 4 mois. Il existe un calendrier plus serré dans lequel le 2ème vaccin est administré après 30 jours et le 3ème - après 60 jours. Dans tous les cas, la vaccination est considérée comme réussie. Une femme peut devenir enceinte après la deuxième vaccination, mais la troisième ne se fait qu'après l'accouchement. Si le VPH a été détecté au début de la grossesse, alors la femme se voit prescrire un traitement obligatoire selon un schéma individuel.

Est-il possible d'accoucher avec des condylomes

Chez les femmes enceintes infectées par le virus du papillome, des formations pathologiques génitales peuvent apparaître sur les parois du vagin et sur le col de l'utérus. Selon la plupart des gynécologues-virologues, ce n'est pas une raison pour recourir à la césarienne. Si les condylomes sont petits et peu nombreux, la naissance a lieu naturellement. Pour faire une césarienne, des raisons plus impérieuses sont nécessaires sous la forme de multiples excroissances ou de condylomatose de type oncogène.

Méthodes de traitement et calendrier de la grossesse

La question de savoir s'il est possible d'éliminer les condylomes lorsque le fœtus est déjà formé appartient à l'individu. Seul un médecin qui mène la grossesse d'une femme a le droit d'y répondre. En règle générale, l'ablation des verrues génitales pendant la grossesse n'est possible qu'après un examen détaillé de la patiente, dans lequel:

  • L'état de santé général de la femme est évalué.
  • Il prend en compte le nombre de semaines de début de grossesse.
  • L'emplacement du fœtus est déterminé.
  • L'état du vagin est évalué.
  • La longueur du col de l'utérus est mesurée.
  • Le sang et l'urine sont donnés pour analyse en laboratoire.
  • Les tailles des verrues génitales sont déterminées.
  • La probabilité d'arrêter l'enfant dans le canal génital est établie.

Si, selon le médecin, le traitement des verrues génitales pendant la grossesse d'un patient particulier est vraiment nécessaire et acceptable, le spécialiste prescrit une opération pendant un certain temps. Dans ce cas, la patiente est informée que quelle que soit la taille des excroissances à enlever et quelle que soit la méthode d'élimination des verrues génitales du col de l'utérus choisies par le médecin, l'organe se contractera pendant l'opération, ce qui peut entraîner une naissance prématurée..

Une femme enceinte peut demander l'ablation des excroissances génitales sur les parois du vagin ou sur le col de l'utérus pendant 14 semaines complètes. Pendant l'opération, des méthodes douces d'élimination des verrues génitales sont utilisées, y compris l'excision des excroissances avec un scalpel et l'ablation à l'aide d'une boucle électrique chirurgicale.

Après l'ablation des verrues génitales et avant le début de l'accouchement, la femme devra adhérer au traitement prescrit par le médecin, ce qui aidera à exclure la réapparition de croissances pathologiques.

Si une intervention chirurgicale est contre-indiquée, le traitement des verrues génitales pendant la grossesse est effectué en douchant le vagin et en prenant soin du périnée avec des moyens que le médecin recommande sur une base individuelle. Habituellement, les virologues conseillent de traiter les symptômes des verrues génitales (démangeaisons, irritation, brûlure dans la zone touchée) en se douchant et en se lavant avec une décoction de camomille, de millepertuis, de chélidoine. Ainsi, il est également possible d'exclure une augmentation de la taille des verrues et leur croissance vers d'autres parties de la membrane muqueuse..

Prévention des verrues génitales chez la femme enceinte

Pour qu'une femme ait l'impression qu'elle et son enfant à naître sont protégés contre de telles formations pendant la grossesse, elle doit prendre au sérieux la planification de la grossesse. Les futurs parents doivent subir un test de dépistage du VPH et, si le résultat est positif, suivre un traitement. La mère doit contacter la clinique prénatale, où on lui prescrira un don de sang pour analyse afin de détecter le VPH et d'autres infections.

Avant la grossesse, une femme peut être vaccinée contre le papillomavirus humain, même si certaines de ses souches vivent déjà dans son corps. Par exemple, si les types de VPH 6 et 11 sont détectés, qui provoquent une condylomatose, il peut être vacciné contre les types de VPH 16 et 18, qui sont oncologiques et peuvent provoquer un cancer du col de l'utérus..

Si, lors d'un examen gynécologique, il s'avère que l'entrée du vagin, ses parois ou la membrane muqueuse du col de l'utérus sont affectées par ce virus, le patient se verra attribuer un régime de traitement individuel avant la conception. En règle générale, cela comprend l'élimination des excroissances pathologiques, la prise de médicaments anti-inflammatoires, antiviraux et renforçant l'immunité..

L'activité sexuelle est interdite pendant le traitement. Un mois après le traitement, la femme doit à nouveau se présenter pour un examen chez le gynécologue-virologue afin de clarifier le succès de la thérapie. En cas de grossesse, la femme enceinte doit régulièrement consulter un gynécologue. Cela permettra au spécialiste de détecter en temps opportun la présence de changements pathologiques dans la membrane muqueuse du vagin et du col de l'utérus et de prendre les mesures nécessaires.

Raisons de l'apparition du kandilom pendant la grossesse

Les condylomes ressemblent à des formations verruqueuses et apparaissent sur la peau et les muqueuses du corps. Dans certains cas, ils sont situés sur les organes génitaux. Parfois, ce sont des excroissances uniques, mais le plus souvent des conglomérats entiers apparaissent. Les condylomes pendant la grossesse préoccupent particulièrement la mère. Dans l'article, nous examinerons pourquoi ils apparaissent, quels sont les symptômes et est-il possible d'accoucher s'il existe de tels néoplasmes.

  • Causes des verrues génitales pendant la grossesse
  • Les symptômes de la maladie
  • Est-il possible d'accoucher avec des condylomes?
  • Est-il possible d'éliminer les condylomes pendant la grossesse?

Causes des verrues génitales pendant la grossesse

La cause des verrues génitales est le développement du papillomavirus humain. Des études récentes ont montré que la plupart des adultes sont porteurs de la maladie. Cependant, il ne se manifeste pas chez tout le monde; pour cela, plusieurs facteurs doivent coïncider. La principale raison de l'apparition de croissances est une diminution de l'immunité..

Le virus peut rester en sommeil pendant des mois, voire des années. Il est latent sur la muqueuse génitale, dans l'urine ou la salive. La transmission du virus se produit pendant les rapports sexuels, les baisers ou par l'usage domestique. Les femmes qui répondent aux critères suivants font partie d'un groupe à risque particulier:

  • âge de 17 à 33 ans, avec un risque accru d'infection entre 20 et 24 ans;
  • commencer une activité sexuelle à un âge précoce, car le corps n'est pas encore complètement formé et est sujet aux défaillances du système immunitaire;
  • une infection peut survenir avec des changements fréquents de partenaires sexuels;
  • avoir des relations sexuelles non protégées, alors qu'il faut comprendre que le virus peut également être transmis par contact oral.

Pendant la grossesse, une carence en vitamines peut survenir et si, en plus, un stress sévère se produit, l'immunité fonctionne mal.

Si le corps d'une femme a déjà un virus du papillome dormant au moment de la conception, il y a 80% de chances qu'il se manifeste pendant la grossesse. Le fait est que pendant cette période, le niveau d'immunité diminue et des condylomes commencent à apparaître. Pour éviter des conséquences désagréables, il est important de déterminer la maladie à temps et de la traiter correctement..

Les symptômes de la maladie

Pendant la grossesse, des verrues génitales dangereuses apparaissent souvent, qui sont facilement confondues avec des papules nacrées. Pour déterminer avec précision la maladie, il est important de faire attention aux symptômes qui l'accompagnent:

  • peut se répandre sous la forme de verrues de couleur chair pâle ou pousser comme des buissons de chou-fleur;
  • la surface de l'accumulation varie de quelques millimètres à trois centimètres;
  • le plus souvent, les condylomes pendant la grossesse se répandent sur les organes génitaux ou autour de l'anus;
  • si les néoplasmes étaient même avant la grossesse, après la conception, ils se développent, augmentent de taille et deviennent lâches;
  • les excroissances qui apparaissent près de l'anus peuvent provoquer des brûlures, des démangeaisons et la présence d'un corps étranger;
  • les néoplasmes plats provoquent une gêne dans la région génitale, ce qui entraîne un écoulement modéré.

Parfois, les verrues peuvent disparaître d'elles-mêmes, par exemple, apparaître au premier trimestre et disparaître au troisième.

Les excroissances pendant la grossesse provoquent de nombreux moments désagréables. Ils provoquent une gêne, interfèrent avec les rapports sexuels et saignent parfois. Certaines formations sont dangereuses lors de l'accouchement.

Est-il possible d'accoucher avec des condylomes?

Il est impossible de donner une réponse sans équivoque à cette question, car le risque de transmettre l'infection à un enfant varie de 4 à 80%. Il est important de comprendre que le virus qui cause les verrues génitales n'affecte pas le développement du fœtus..

L'agent pathogène peut provoquer une naissance prématurée, mais il n'existe actuellement aucune preuve fiable que la maladie provoque le développement de malformations chez un enfant.

Avec les condylomes, il est permis d'accoucher naturellement, mais les médecins recommandent d'utiliser une césarienne. Le fait est que pendant l'accouchement, de grandes excroissances peuvent être blessées et des saignements vont commencer. Bien qu'en même temps les verrues elles-mêmes et la grossesse soient compatibles, leur présence n'est pas la principale raison de l'accouchement opératoire. Il est prouvé que le virus HPV se transmet même pendant la césarienne, car l'infection se transmet par les membranes et le canal cervical.

L'accouchement naturel est autorisé pour les femmes qui ont des verrues génitales pendant la grossesse dans la zone anogénitale. Dans ce cas, la menace d'infection du nouveau-né est minime. Si les néoplasmes sont situés sur la muqueuse vaginale ou le col de l'utérus, le médecin peut suggérer une césarienne.

Dans les formes avancées, la condylomatose pendant la grossesse entraîne une perte d'élasticité du vagin, ce qui entraîne un risque de rupture lors de l'accouchement.

Les spécialistes essaient d'éviter de transmettre le virus au nouveau-né car cela peut avoir des conséquences désagréables. Par exemple, chez les enfants âgés de 1,5 à 5 ans, une papillomatose du larynx apparaît. Les excroissances augmentent progressivement de taille, rétrécissant la lumière du larynx, ce qui provoque des difficultés respiratoires. Il est possible qu'au fil du temps, le processus inflammatoire se propage aux surfaces muqueuses des bronches et de la trachée..

Est-il possible d'éliminer les condylomes pendant la grossesse?

Toutes les femmes enceintes peuvent être conditionnellement divisées en deux groupes:

  1. La manifestation du papillomavirus humain a été remarquée avant même la grossesse;
  2. Verrues génitales ou verrues planes déjà développées pendant la grossesse.

Il est recommandé de se renseigner sur la présence d'un agent pathogène dans le corps même au stade de la planification de la conception, avant de tomber enceinte. Pour ce faire, vous devez être examiné par un gynécologue. Il vérifiera s'il existe une manifestation du VPH sur les surfaces muqueuses et la peau près des organes génitaux. Si un spécialiste a diagnostiqué une maladie, le traitement doit être effectué avant la grossesse. Le fait est que l'ablation des verrues génitales pendant la période de développement du fœtus est lourde de limitations et de difficultés particulières..

Si la situation évolue selon le deuxième scénario, c'est-à-dire que la présence de verrues génitales a déjà été détectée chez une femme enceinte, la solution au problème peut aller de deux manières. Pour commencer, le médecin détermine l'urgence du traitement. Certains types de maladies ne sont pas dangereux et permettent la naissance naturelle d'un enfant. Mais est-il possible d'éliminer les verrues de certaines formes doit être déterminé par un spécialiste.

Le spécialiste doit déterminer l'appartenance du virus des verrues humaines. Il existe plus de 100 variétés de souches, dont 16 et 18. Ces variétés augmentent le risque de développer un cancer du col de l'utérus. Si le fait de la présence de ces souches est établi, le médecin peut proposer un traitement à partir du troisième trimestre. Dans une telle situation, le risque d'altération du développement fœtal est réduit. Dans d'autres cas, l'ablation des verrues génitales pendant la grossesse peut être reportée.

Il est important de comprendre qu'il est impossible de déterminer indépendamment la souche du virus à la maison. De plus, vous n'avez pas besoin d'essayer de vous débarrasser des verrues génitales par vous-même. Cela peut conduire à une aggravation de la situation, perturber le développement de l'enfant. Pour résoudre le problème, le spécialiste doit prélever des échantillons de l'orifice cervical pour analyse. Sur la base des données reçues, il déterminera la méthode la plus sûre et la plus efficace pour éliminer le problème.

Condylomes pendant la grossesse: raisons, peuvent-ils être enlevés, danger

La grossesse est l'une des étapes les plus importantes de la vie de chaque femme, au cours de laquelle la santé de la mère et de l'enfant passe avant tout. Mais récemment, les condylomes pendant la grossesse se manifestent de plus en plus. Étant donné que cette maladie est considérée comme virale et que le risque d'infection de l'enfant est élevé, l'observation et le traitement doivent être obligatoires.

  1. Les raisons
  2. Que dangereux
  3. Peut être retiré pendant la grossesse
  4. Traitement et élimination

Les raisons

Les condylomes pendant la grossesse sont une maladie courante. Près de 40 à 50% de toutes les femmes pendant cette période y sont confrontées. Les principales raisons de la manifestation de verrues n'ont pas été pleinement établies, mais il y a encore des hypothèses.

Tout au long de la vie, chaque personne est confrontée au virus du papillome, mais il peut n'apparaître d'aucune façon tant que certains facteurs ne se produisent pas. La condylomatose pendant la grossesse se manifeste le plus souvent par une diminution générale de l'immunité de la femme. Puisque cela est nécessaire pour le développement réussi du fœtus et pour réduire la possibilité de son rejet par le corps. En outre, une raison importante est considérée comme un changement du fond hormonal, de la microflore vaginale, du stress et des influences environnementales..

En outre, les verrues chez les femmes se forment assez souvent dans la vie quotidienne. Dans ce cas, le diagnostic et le traitement ont un plus large éventail de possibilités. Par conséquent, si la maladie s'est intensifiée et qu'il est prévu de concevoir un bébé, le traitement doit être débuté le plus tôt possible..

Que dangereux

Les verrues génitales pendant la grossesse contiennent la concentration la plus élevée de l'agent pathogène. Ainsi, sur les tissus sains voisins, il pénètre dans la couche la plus profonde de la peau, où se forment des cellules épithéliales immatures. En conséquence, la croissance des néoplasmes se produit. Avec un niveau élevé de propriétés protectrices du corps, le virus est rapidement bloqué et la maladie ne se manifeste pas..

Les scientifiques ont découvert que le début d'une conception réussie avec un virus déjà présent dans le corps est moins dangereux que l'infection initiale pendant cette période. Cela est dû au manque d'anticorps contre le virus et à la protection du fœtus contre le virus.

Les excroissances peuvent se former:

  • dans la région génitale externe (la zone la plus commune);
  • sur le col de l'utérus;
  • à l'entrée du vagin;
  • sur les parois du vagin.

Le danger d'accumulation est:

  1. Infection du fœtus par le placenta ou le sang.
  2. Modifications de la structure du placenta, à la suite desquelles il s'épaissit et vieillit plus rapidement. À ce moment, la nutrition et le développement de l'enfant sont perturbés, il naît avec un poids insuffisant. De plus, la pénétration de bactéries pathogènes et le développement d'une infection virale concomitante sont possibles..
  3. Le développement d'une dysbiose dans le vagin est possible. En conséquence, les infections génitales existantes sont exacerbées et le nombre de bactéries opportunistes augmente également..

Les condylomes et l'accouchement sont dangereux pour la vie de l'enfant.Par conséquent, pendant le travail, le virus peut pénétrer dans les voies respiratoires et développer une papillomatose respiratoire. Il existe un tel risque d'infection à la fois avec un accouchement naturel et avec une césarienne. Une longue période avec des excroissances multiples n'est pas une raison pour reporter le traitement de la maladie.

Peut être retiré pendant la grossesse

Les condylomes chez les femmes enceintes ne sont retirés que s'ils sont de nature multiple et sont également situés dans le col de l'utérus, la paroi vaginale et l'anus. Si une seule verrue est observée, elle est retirée après l'accouchement. Les excroissances peuvent-elles être éliminées pendant la grossesse? Oui, mais n'utilisez que les traitements autorisés dans cette position.

Il est possible de devenir enceinte avec des verrues génitales, la maladie n'affecte en rien cet aspect.

Traitement et élimination

Pendant le traitement des verrues génitales pendant la grossesse, un traitement médicamenteux et une intervention chirurgicale sont utilisés. La pharmacothérapie comprend les étapes suivantes:

  1. L'utilisation de préparations à base d'acide qui cautérisent l'éducation. Ces médicaments comprennent «Duofilm» et «Kollomak». Cette étape n'est utilisée que s'il y a un petit nombre de verrues et leur taille. Il convient de noter que seul un médecin doit appliquer le médicament directement sur les verrues..
  2. Nomination d'immunomodulateurs. Il est utilisé avec un degré élevé de dommages, ainsi que si l'infection se produit dans le vagin ou sur le col de l'utérus. Ces médicaments comprennent «Cycloferon», «Viferon» et «Genferon». Dans ce cas, il est recommandé de traiter à la fin du premier trimestre..
  3. Médicaments antiviraux. Ils sont prescrits en cas de maladie grave et en présence d'infections concomitantes. Le médicament le plus efficace est le Panavir.

L'élimination des verrues génitales pendant la grossesse s'effectue de deux manières:

  • laser;
  • cryodestruction.

L'élimination des verrues est effectuée sans l'utilisation d'analgésiques, car le col de l'utérus ne possède pas de récepteurs de la douleur. Et toute la procédure n'apporte qu'une gêne au patient. L'utilisation d'immunomodulateurs lors de l'élimination des excroissances est obligatoire pour s'assurer qu'il n'y a pas de réinfection dans cette zone..

Dans tous les cas, si vous trouvez des excroissances dans la région génitale, vous devez immédiatement consulter un médecin. Cela empêchera le développement du virus dans de grandes zones des muqueuses. Et à l'avenir, réduisez le risque d'infection de l'enfant.

Infection par le papillomavirus humain et verrues pendant la grossesse

Les femmes enceintes sont perplexes quand on leur prescrit des tests pour les infections sexuellement transmissibles: pourquoi se réassurer si, semble-t-il, tout est en ordre?

Ekaterina Svirskaya
Obstétricien-gynécologue, Minsk

Malheureusement, ces maladies sont assez courantes de nos jours et sont souvent asymptomatiques. Pendant ce temps, parmi eux, il y a ceux qui peuvent nuire au déroulement de la grossesse, à l'accouchement et à la santé du bébé. C'est pourquoi ces maladies méritent un discours spécial..

Infection par le virus du papillome humain, PVI, papillomatose, condylomatose, verrue virale - tous ces termes désignent une maladie causée par le virus du papillome humain (VPH). L'infection par le papillomavirus humain du tractus génital est récemment devenue l'une des maladies les plus courantes. La fréquence du diagnostic de cette infection dans le monde au cours de la dernière décennie a été multipliée par plus de 10, ce qui est probablement dû à l'attention particulière portée à ce virus par les scientifiques et les médecins du monde entier. Cet intérêt pour le PVI est dû au fait que ce n'est que relativement récemment que les propriétés oncogènes des papillomavirus - leur capacité à provoquer un cancer du col de l'utérus et du rectum - ont été découvertes. Cependant, seuls quelques-uns des 100 types de virus du papillome humain (VPH) présentent de telles caractéristiques. Sur cette base, tous les HPV sont divisés en variétés à risque oncogène faible, moyen et élevé. Les variétés à haut risque oncogène sont les types 16, 18, 31.

Malgré le fait que le virus soit oncogène, il a une caractéristique distinctive - la disparition spontanée du corps, c'est-à-dire l'auto-guérison.

Infection par le papillomavirus humain pendant la grossesse

L'agent causal de l'infection par le papillomavirus humain est un virus qui infecte la couche supérieure de la peau et les muqueuses des organes génitaux. La transmission de ce virus n'est possible que d'une personne à l'autre; l'infection se produit par contact avec la peau ou les muqueuses du patient. Après l'infection, le virus reste dans la peau et les muqueuses, il ne pénètre pas dans le sang et les autres organes, c'est-à-dire que le virus peut passer de la peau et des muqueuses à la peau et aux muqueuses et s'y développer.

L'infection par le papillomavirus humain n'est pas seulement transmise sexuellement. L'infection peut ne pas nécessairement survenir lors d'un rapport sexuel, donc l'utilisation d'un préservatif, la virginité, un partenaire sexuel constant ne sont pas une garantie de l'absence de VPH dans le corps.

L'infection par le papillomavirus humain se caractérise par une évolution latente (latente), une longue période d'incubation (de l'infection aux premiers signes de la maladie, cela peut prendre de 3 mois à plusieurs années). Dans le même temps, il n'y a aucun symptôme de la maladie et le virus dans le corps ne peut être détecté qu'à l'aide de tests. Chez de nombreuses personnes infectées, le virus cesse d'être détecté dans les 2 ans, même sans traitement. Dans d'autres, le VPH peut vivre longtemps dans l'organisme, parfois dès la naissance, et apparaître pour la première fois au milieu de la vie en raison d'une diminution de l'immunité. Dans ce cas, le virus est activé, sa reproduction accrue et les symptômes de la maladie apparaissent.

Symptômes d'infection par le virus du papillome humain

  • Verrues génitales

Le développement de verrues génitales et de papillomes est plus susceptible de provoquer un VPH à faible risque oncogène. Les condylomes pendant la grossesse sont uniques et focaux, ils surviennent généralement dans des endroits blessés lors des rapports sexuels. Chez les femmes, les condylomes peuvent être localisés sur les lèvres, chez les hommes - sur la peau du pénis. La taille des éléments est de 1 millimètre à plusieurs centimètres, de forme ils ressemblent à un «peigne de coq» ou «chou-fleur» et sont situés sur une base étroite (patte). Les femmes trouvent les verrues au toucher pendant le lavage. Avec un grand nombre ou une grande taille de verrues, elles peuvent être blessées et saigner, interférer avec l'activité sexuelle normale et causer un inconfort psychologique. Les démangeaisons accompagnent rarement les manifestations de l'infection à papillomavirus humain.

  • Papillomes (verrues)

Contrairement aux papillomes de nature tumorale, les papillomes viraux apparaissent, disparaissent et réapparaissent, car leur gravité dépend de l'état actuel des défenses de l'organisme. Les papillomes viraux ne diffèrent pas par la couleur de la peau normale et peuvent se développer n'importe où.

    Le condylome plat du col de l'utérus est une manifestation d'une infection virale chronique de longue date qui a provoqué des changements dans les cellules épithéliales du col de l'utérus. Il peut être combiné avec des verrues génitales sur les organes génitaux externes. Les femmes exposées au VPH à long terme risquent de développer un cancer du col de l'utérus. Cependant, la présence d'un virus à haut risque dans l'organisme ne signifie pas qu'une femme tombera nécessairement malade d'une maladie oncologique: des facteurs supplémentaires sont nécessaires pour que les cellules puissent se transformer en cellules malignes. L'âge moyen des femmes présentant les premiers signes de transformation maligne du col de l'utérus est de 30 ans et l'âge moyen des patientes atteintes d'un cancer du col de l'utérus est de 50 ans. Si vous avez trouvé des virus oncogènes, vous devez être testé régulièrement (une fois tous les six mois).

Verrues pendant la grossesse

Les condylomes pendant la grossesse réapparaissent souvent, ont tendance à augmenter de manière significative, de grandes formations peuvent causer des difficultés lors de l'accouchement.

Il est probable que l'infection primaire au VPH pendant la grossesse puisse entraîner une menace d'interruption de grossesse, mais il est discutable de savoir si une telle infection entraîne des malformations fœtales..

La fréquence de transmission du VPH de la mère au fœtus, selon différents chercheurs, varie de manière très significative - de 4 à 80%. La manière dont le virus se transmet n'est toujours pas connue avec précision. Il est très probable que le virus pénètre dans le corps de l'enfant par le canal cervical et les membranes fœtales ascendantes ou par contact lorsque l'enfant passe par le canal génital de la mère. Récemment, l'infection au VPH pendant l'accouchement a été associée au développement de la papillomatose du larynx, de la trachée et des bronches et des verrues anogénitales chez les nourrissons - verrues dans la région génitale externe, anus. Cette maladie est assez rare, de plus, ses cas ont été décrits chez des enfants nés avec l'utilisation d'une césarienne, par conséquent, la présence du VPH et ses manifestations chez une femme enceinte n'est PAS une indication pour une césarienne. Une indication pour une césarienne ne peut être que la présence d'un condylome géant, qui complique le travail par le canal vaginal. Mais de tels condylomes ne surviennent que chez les femmes présentant un déficit immunitaire sévère, par exemple atteintes du SIDA.

Après l'accouchement, les HPV identifiés pendant la grossesse ne sont le plus souvent pas détectés et les manifestations cliniques sous forme de croissances massives diminuent ou disparaissent de manière significative. Il convient de noter que le VPH, détecté pour la première fois pendant la grossesse, n'est généralement pas détecté après l'accouchement, c'est-à-dire qu'une auto-guérison spontanée se produit..

Condylomes pendant la grossesse: diagnostic

La principale méthode de diagnostic est l'examen clinique de routine. Pour confirmer le diagnostic, une colposcopie est utilisée (examen de la membrane muqueuse du col de l'utérus et du vagin à l'aide d'un appareil de grossissement spécial) et un examen cytologique (pour cela, un grattage est prélevé sur le canal cervical et à la surface du col de l'utérus). Dans une étude cytologique - l'étude des cellules du col de l'utérus - ce n'est pas le virus lui-même qui est détecté, mais les changements caractéristiques de cette infection dans les cellules épithéliales du col de l'utérus. L'examen histologique permet de clarifier le diagnostic: un morceau de tissu est prélevé (biopsie) et non seulement la structure des cellules est étudiée, mais également la localisation correcte de leurs couches. La biopsie n'est généralement pas pratiquée pendant la grossesse.

Pour déterminer les types de virus et leur risque oncogène, une réaction en chaîne par polymérase (PCR) est utilisée, à l'aide de laquelle les fragments d'ADN du pathogène sont déterminés.

Condylomes pendant la grossesse: traitement

Puisqu'une guérison complète de l'infection par le virus du papillome humain est actuellement impossible à réaliser (parallèlement à cela, une guérison spontanée et spontanée est souvent observée), les manifestations du VPH sont traitées, et non la présence du virus dans le corps. Dans le même temps, l'efficacité des différentes méthodes de traitement est de 50 à 70% et dans un quart des cas, la maladie réapparaît déjà quelques mois après la fin du traitement. Compte tenu de la possibilité d'auto-résolution des verrues génitales, il est parfois conseillé de ne procéder à aucun traitement. La question de l'adéquation du traitement pour chaque patiente enceinte est décidée individuellement. Dans ce cas, il faut éviter les facteurs qui réduisent l'immunité (hypothermie, stress émotionnel sévère, surmenage chronique, carence en vitamines). Il existe des études montrant les effets préventifs des rétinoïdes (bêta-carotène et vitamine A), de la vitamine C et des oligo-éléments tels que le folate sur les maladies liées au VPH.

Parmi les méthodes de traitement des verrues génitales sont les plus souvent utilisées:

    Méthodes destructives - traitement local visant à éliminer les verrues génitales. Distinguer les méthodes destructrices physiques (cryodestruction, thérapie au laser, diathermocoagulation, excision électrochirurgicale) et chimiques (acide trichloroacétique, FEREZOL, SOLKODERM), qui détruisent les verrues, les verrues et l'ablation chirurgicale des verrues génitales.

Dans le traitement des femmes enceintes, des méthodes et des préparations physiques destructrices d'acide trichloracétique peuvent être utilisées. Le traitement est effectué avec un soin particulier. Dans ce cas, il est nécessaire de prendre en compte le risque d'effets secondaires possibles (saignements et infection secondaire dus à une altération de la circulation sanguine, des complications toxiques) pendant le traitement et la possibilité de réapparition des verrues génitales après leur élimination.

    Médicaments cytotoxiques - PODOPHYLLINE, PODOPHYLLOTOXINE (CONDILIN), 5-FLUORURACIL. Ces médicaments sont CONTRE-INDIQUÉS PAR CATÉGORIE pendant la grossesse. Par conséquent, il est recommandé aux femmes en âge de procréer une contraception fiable ou le refus d'avoir des relations sexuelles pendant le traitement..

Méthodes immunologiques. Les interférons (KIPFERON, REAFERON, VIFERON) sont le plus souvent utilisés pour le traitement de l'infection par le VPH. Il s'agit d'une famille de protéines produites par des étiquettes du système immunitaire en réponse à une stimulation virale..

Les préparations d'immunoglobulines sont utilisées en conjonction avec l'administration topique de médicaments. Ces médicaments sont activement utilisés en fin de grossesse. Cependant, dans 60% des cas, même un traitement à long terme par interféron ne conduit pas à une diminution des manifestations de l'infection et ne prévient pas l'infection par le VPH fœtal..

    Médicaments antiviraux spécifiques (TSIDOFOVIR, PANAVIR, ALPIRAZIN). Ils ne sont pas utilisés pour traiter les femmes enceintes atteintes d'une infection par le papillomavirus humain, en raison de l'effet insuffisamment étudié sur le fœtus. En passant, le médicament antiviral bien connu ASHOVIR (ZOVIRAX) n'a aucun effet sur le VPH. Parmi les médicaments locaux (vaginaux) qui ne sont pas contre-indiqués chez la femme enceinte, EPIEEN INTIM-SPRAY et BETADIN ont un effet antiviral.

Des essais cliniques sur un vaccin contre le VPH à haut risque sont actuellement en cours. En ce qui concerne la prévention passive, l'utilisation de préservatifs ne protège pas contre l'infection par le VPH et n'affecte pas l'évolution ultérieure des verrues génitales..

Les principales méthodes de diagnostic et de traitement du condylome pendant la grossesse

La grossesse n'est pas seulement un grand temps d'attente pour un bébé, mais aussi l'apparition de nombreux problèmes et exacerbations de maladies chroniques. Souvent, une femme enceinte est confrontée à l'apparition d'une maladie telle que la condylomatose. Considérons cette maladie plus en détail.

Types de croissance

Les condylomes se présentent sous différentes formes et tailles. Leur couleur peut aller du rose pâle au gris. Au stade initial de la maladie, les condylomes sont séparés les uns des autres et ressemblent à un seul néoplasme. Lorsque le temps passe et qu'un traitement approprié n'est pas disponible, ces excroissances se fusionnent et forment de grandes lésions ressemblant à du chou-fleur. Les excroissances sont divisées en deux types:

  1. Plat. Ces condylomes se développent sur le col de l'utérus. Ils sont très petits et nécessitent un microscope pour les visualiser. Cette caractéristique rend difficile le diagnostic à un stade précoce. C'est pourquoi le risque de développer des tumeurs cancéreuses augmente..
  2. Pointu. Le type de croissance le plus courant. Ils peuvent être trouvés dans le vagin et dans le clitoris, l'anus et les lèvres. En outre, leur emplacement peut être dans l'aine, les cuisses et les fesses..

Causes d'occurrence

Une femme peut ne pas être consciente de la présence du virus dans le corps pendant très longtemps. La diminution de l'immunité qui accompagne la grossesse peut provoquer le développement de verrues génitales. Pendant longtemps, le virus reste inactif et vit sur les organes génitaux muqueux, ainsi que dans la salive et l'urine. C'est pourquoi l'infection se produit par microtraumatisme pendant les rapports sexuels ou les baisers..

Les facteurs supplémentaires provoquant l'activité du virus sont les suivants:

  • Prendre des médicaments antibactériens.
  • Aliments nocifs.
  • Stress prolongé.
  • Hypothermie du corps.
  • Surmenage et activité physique excessive.

Pendant la grossesse, l'immunité diminue, c'est pourquoi le virus latent est probablement activé à ce moment. Afin d'identifier rapidement la maladie, les femmes enceintes doivent se présenter régulièrement à des examens gynécologiques. S'il est confirmé que le virus est dans le corps, le médecin prescrira un traitement spécial qui ne nuira ni à la mère ni au bébé..

Danger de verrues génitales pendant la grossesse

Si une infection est détectée pendant la période de gestation, le médecin surveillera la croissance des verrues génitales et, si nécessaire, les traitera. Dans certains cas, les condylomes sont dangereux:

  • Si le condylome augmente de taille et interfère avec le bon processus de miction. De très grosses excroissances bloquent l'ouverture du vagin. Dans ce cas, le médecin pratiquera une césarienne..
  • Les excroissances qui se trouvent sur les parois vaginales peuvent entraîner une infection du bébé et provoquer une condylomatose du larynx.

Les verrues situées dans l'anus ou les lèvres ne sont pas dangereuses. Autrement dit, ceux qui ne sont pas sur la membrane muqueuse.

Symptômes et méthodes de diagnostic

Pendant la grossesse, les verrues génitales surviennent le plus souvent. Les symptômes de ces néoplasmes sont:

  • Brûlures ou démangeaisons dans la région génitale.
  • Augmentation de la sensation de brûlure lors de la miction.
  • Prise en charge d'un corps étranger dans le vagin.

Avec une croissance à grande échelle de néoplasmes, la décharge apparaît avec une odeur désagréable piquante. Si l'intégrité des verrues est perturbée, une irritation et une rougeur se forment, ce qui peut provoquer des saignements. Pendant la grossesse, seul le médecin traitant peut prendre des décisions, traiter ou attendre l'accouchement.

Méthodes de traitement

Pendant la grossesse, le corps féminin est très vulnérable, le médecin choisit donc un régime individuel. Le thérapeute choisit le déroulement du traitement en tenant compte de tous les risques. Si des verrues ne se sont formées que dans l'anus, le retrait est effectué après l'accouchement. La même décision sera prise si l'emplacement des excroissances à l'extérieur des organes génitaux.

Si l'inquiétude d'une femme enceinte augmente, le retrait est prescrit par les moyens suivants:

  • solutions acides;
  • retrait au laser;
  • congélation avec de l'azote liquide;
  • exposition aux ondes radio;
  • ablation chirurgicale avec un scalpel.

Un traitement complexe des verrues génitales est associé à des médicaments antiviraux. Fondamentalement, les suppositoires rectaux sont prescrits aux femmes enceintes. Si l'élimination des verrues génitales est prévue, cela ne peut être fait qu'au début de 4 mois de grossesse. Le dernier trimestre est considéré comme le moment idéal pour le traitement. À ce stade, l'enfant est déjà pratiquement formé et la thérapie n'affectera en rien son développement..

Influence du virus sur l'enfant et la mère

On sait que de nombreuses maladies sont associées à la transmission de l'infection de la mère à l'enfant pendant la grossesse et l'accouchement. Ce sont des affections graves qui peuvent nuire au système respiratoire..

Le plus dangereux est la papillomatose laryngée. Chez les enfants âgés de 2 à 5 ans, les papillomes en croissance réduisent la lumière du larynx, rendant ainsi difficile l'entrée d'oxygène dans les poumons.

Asphyxie possible de l'enfant à cause d'un papillome détaché en équilibre, ainsi qu'une infection de la trachée et des bronches. Même ainsi, la présence de verrues génitales ou de verrues génitales n'est pas le principal symptôme d'une césarienne. L'opération ne peut pas être effectuée uniquement pour éviter la transmission de l'infection au bébé.

Est-il possible d'accoucher avec une condylomatose?

Bien sûr, personne n'annulera l'accouchement en raison de cette maladie. Mais il convient de savoir qu'en présence de condylomatose chez une femme enceinte, le contrôle augmente, et chaque rendez-vous chez le médecin est accompagné d'une mesure de la taille des excroissances. S'ils se développent, il est nécessaire de décider s'il faut retirer les condylomes maintenant ou pendant la période post-partum.

Il est préférable de laisser toutes les manipulations pendant un certain temps après l'accouchement. Mais si l'infection de l'enfant est inévitable, le conseil des médecins peut décider de pratiquer une césarienne.

Une femme doit comprendre que ce n'est pas le choix des médecins, c'est la nécessité de protéger l'enfant de la condylomatose.

Fondamentalement, l'accouchement a lieu naturellement en présence d'une croissance. Les médecins ne paniquent pas si la croissance se situe dans la zone anogénitale. De telles naissances sont considérées comme sûres pour le fœtus..

Une césarienne est nécessaire pour les femmes qui ont des verrues génitales qui empêchent le passage du fœtus et peuvent provoquer des saignements. Les saignements mettent la vie d'une femme en travail.

Une consultation de haute qualité des femmes enceintes doit durer toute la période afin d'exclure la croissance du foyer d'infection.

Traitement

Le médecin examine la faisabilité du traitement et les méthodes possibles qui n'aggraveront pas l'état de l'enfant. Les verrues n'ont pas toujours besoin d'être enlevées pendant la grossesse. Cela peut être fait après la livraison..

Si les verrues sont situées dans la région anale, elles peuvent être enlevées avant l'accouchement. Il convient de noter que les excroissances de petite taille, situées sur la membrane muqueuse des organes génitaux, ne peuvent pas être enlevées, car diverses manipulations peuvent entraîner une fausse couche.

La muqueuse du col de l'utérus est le principal endroit où les verrues peuvent infecter un bébé. Dans ce cas, le médecin enlève les excroissances avec une écharpe chirurgicale. Cette méthode est considérée comme la plus douce pour une femme enceinte et pour un enfant..

Les excroissances chez les femmes enceintes ne sont éliminées qu'après avoir atteint la période de 14 semaines. Le patient doit suivre toutes les instructions du médecin pour éviter les rechutes.

Une thérapie de haute qualité est en cours pour augmenter l'immunité. Seul un médecin peut prescrire des médicaments. L'automédication peut entraîner une naissance prématurée ou des problèmes de santé chez le bébé. Il faut se rappeler que tous les médicaments qu'une femme prend ont une petite fraction d'effet sur le fœtus..

C'est pourquoi vous devez connaître le dosage correct et la durée du médicament. Les fruits et légumes peuvent remplacer les médicaments immunostimulants. Cela ne peut être le cas que si le complexe vitaminique peut supprimer la croissance du virus..

Même si une femme enceinte tend à la médecine traditionnelle, elle doit être abandonnée. Cela est dû au fait que l'essentiel des fonds est cautérisant. C'est ce qui peut provoquer une naissance prématurée ou une fausse couche. Pour utiliser des remèdes populaires, vous devez discuter des options avec votre médecin..

Les médicaments cytotoxiques sont contre-indiqués pendant la grossesse. À savoir la podophyllotoxine et la podophylline. Ils peuvent nuire à la grossesse..

Vous ne pouvez pas utiliser de médicaments pendant la grossesse ayant un effet antiviral: Reaferon, Viferon, Viferon. Ces médicaments peuvent devenir dangereux pour une grossesse précoce..

Les femmes enceintes se voient prescrire des suppositoires rectaux contenant des immunoglobulines. Ils sont efficaces et inoffensifs pour la mère et le bébé..

Fondamentalement, chez les femmes après l'accouchement, les condylomes disparaissent d'eux-mêmes. Par conséquent, le traitement et l'intervention chirurgicale sont exclus après examen de la couverture cutanée où il y avait des néoplasmes.

Prévention de la condylomatose

Les actions préventives, comme pour toute autre maladie, sont très simples. Il est nécessaire d'éviter le stress, de bien manger, de contrôler l'état du système immunitaire, d'abandonner les rapports sexuels promiscus, de mener une vie active et saine qui exclut complètement les mauvaises habitudes.

Une femme doit consulter un gynécologue au moins 2 fois par an. Si vous suivez cette règle, vous pouvez identifier en temps opportun diverses maladies..

À quel stade de la grossesse la femme n'était pas, si des symptômes de condylomatose sont détectés, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour le diagnostic et le traitement. Si la maladie est détectée à un stade précoce, cela augmente les chances de guérison rapide et réduit également les risques d'infection de l'enfant..

Verrues génitales pendant la grossesse

Les verrues génitales pendant la grossesse sont une maladie du virus du papillome, qui devient la cause de l'infection chez le nouveau-né. Attendre un bébé est une joie, mais aussi des difficultés et des dangers pour la femme et l'enfant. La grossesse ne se déroule pas toujours sans heurts. La toxicose, la constipation et d'autres plaisirs naturels s'ajoutent souvent à des maladies auxquelles vous ne vous attendez pas ou même que vous supposez que vous en avez..

Les condylomes pendant la grossesse constituent une menace pour porter un bébé, créent un inconfort et des inconvénients supplémentaires.

Symptômes et méthodes de diagnostic

Les verrues génitales sont une forme de papillomatose. Le coupable de cette maladie est le papillomavirus humain ou HPV. L'infection se produit exclusivement par contact.

Les organes reproducteurs des femmes et des hommes, le pli périanal, l'anus et l'urètre, le rectum, l'intérieur de l'urètre, les fesses, le col de l'utérus et, dans de rares cas, la langue et le larynx constituent un lieu de prédilection pour les verrues génitales..

  • démangeaisons sévères au site d'entrée du virus;
  • douleur dans la zone d'apparition des verrues génitales;
  • violation de la miction ou de la défécation, si une verrue apparaît dans le rectum ou l'urètre;
  • syndrome de douleur pendant les rapports sexuels;
  • saignement avec dommages aux néoplasmes.

En apparence, les condylomes ressemblent à des inflorescences de brocoli ou de chou-fleur. La couleur des néoplasmes va de la chair au rose sur les muqueuses et au brun sur la peau autour de l'anus. La taille d'une seule saison de croissance ne dépasse pas 0,7 cm. Si plusieurs néoplasmes fusionnent, le diamètre peut atteindre plusieurs centimètres. Si des excroissances ou des symptômes alarmants apparaissent, vous devez contacter votre gynécologue local.

Le diagnostic du condylome chez la femme enceinte est effectué selon les protocoles médicaux standards:

  1. Examen visuel par un médecin des organes intimes externes et examen des parois internes du vagin et du col de l'utérus dans les miroirs.
  2. Écouvillon pour maladies sexuellement transmissibles pour éliminer les infections bactériennes.
  3. Analyse par PCR pour confirmer le diagnostic et déterminer le type de virus. Il existe 2 types de VPH - faible oncogène - c'est-à-dire que la probabilité de dégénérescence en tumeur cancéreuse est négligeable et hautement oncogène. Ces derniers provoquent le développement d'un cancer du col de l'utérus.

Un signe indirect d'une formation hautement oncogène est la localisation du néoplasme - sur le col de l'utérus - et son apparence. Si un papillome pointu classique est trouvé, le risque de dégénérescence est faible, car ces néoplasmes provoquent des souches faiblement oncogènes. Si une verrue plate et large est diagnostiquée, qui se développe profondément dans les tissus, une biopsie du néoplasme est montrée pour déterminer la nature de la croissance. La probabilité de développer un cancer du col de l'utérus dans ce cas est extrêmement élevée..

Causes des verrues génitales pendant la grossesse

Pourquoi des excroissances pointues apparaissent-elles pendant la grossesse? En effet, parfois, pour un certain nombre d'indications, l'activité sexuelle pendant cette période est interdite. Et le mari ou le père de l'enfant n'a eu aucune excroissance ni plainte. L'immunité d'un homme est initialement plus forte que celle d'une femme et, pendant de nombreuses années, un être cher est porteur de la maladie. Il n'a pas de manifestations cliniques de pathologie, mais il infecte son partenaire.

Le papillomavirus est une maladie insidieuse. Pendant longtemps, soumis à une forte réponse immunitaire, il peut être dans le corps et ne se manifester en rien. Jusqu'à ce que, à un moment donné, les défenses s'affaiblissent et que le virus commence à provoquer une mutation dans les cellules de l'épiderme. Dans ce cas, le mécanisme de division cellulaire est perturbé. Ils commencent à se diviser de manière chaotique et un condylome apparaît sur le site du virus..

Pendant la grossesse, la cause de l'apparition d'un condylome est une diminution physiologique de l'immunité chez celui-ci. Le corps considère le fœtus comme un corps étranger et s'efforcera de s'en débarrasser. Par conséquent, pendant 40 semaines, les défenses d'une femme diminuent afin de préserver sa future progéniture. De plus, des déséquilibres hormonaux physiologiques se développent pendant la grossesse. C'est également un facteur provoquant l'apparition d'une attaque virale..

Est-il possible de retirer pendant la grossesse et par quelles méthodes le faire

Si pendant la grossesse il y avait des excroissances sur les organes génitaux, la femme commence à être tourmentée par la question de savoir s'il est possible de retirer et s'il est nécessaire d'éliminer les verrues?

Ce problème doit être résolu en collaboration avec le gynécologue. Si les néoplasmes sont de petite taille, sont situés dans l'anus, sur la vulve et ne donnent pas d'anxiété à la patiente, il est préférable de reporter le traitement jusqu'à la fin de la grossesse.

Si des excroissances sont trouvées sur la membrane muqueuse du vagin, les petites lèvres, en particulier sur le col de l'utérus, l'élimination de la végétation est effectuée sans faute, sans attendre l'accouchement.

Cela résout 2 problèmes:

  • éliminer les papillomes, réduisant ainsi le risque d'infection de l'enfant lors du passage du canal génital;
  • lors de la localisation d'un condylome sur le col de l'utérus, découvrez la malignité du néoplasme, déterminez le type de VPH et décidez du choix de la méthode d'accouchement - indépendamment ou à l'aide d'une césarienne. Si une souche hautement oncogène est trouvée, alors la femme se voit proposer un accouchement chirurgical. Cela réduira le stress sur le col de l'utérus..

Le traitement médical du VPH avec des médicaments antiviraux et l'élimination des verrues génitales sont recommandés après 33 semaines de gestation. À l'heure actuelle, tous les systèmes fœtaux sont déjà formés, le risque de violation est minime. Si une formation maligne est détectée, il est alors autorisé à effectuer toutes les manipulations nécessaires à une date antérieure..

Ce que les médecins recommandent:

  1. Destruction radio - élimination des néoplasmes à l'aide d'une onde radio. La procédure est indolore, la probabilité de saignement et le risque d'infection sont absents.
  2. Destruction laser - la technique est similaire, mais un faisceau laser agit comme un scalpel. La manipulation fait référence aux interventions mini-invasives, la guérison a lieu en un mois.
  3. Cryodestruction - pendant la grossesse, cette méthode est autorisée à éliminer uniquement les tumeurs de la vulve. Si le condylome est situé dans le vagin ou sur le col de l'utérus, cette méthode n'est pas utilisée.
  4. Scalpel - la chirurgie classique n'est autorisée que si plusieurs néoplasmes ont fusionné en un seul étendu. La technique est invasive, il existe un risque de saignement et d'infection de la surface de la plaie.

Si un condylome est apparu après l'accouchement, le traitement est effectué par toute méthode pratique sur une base générale.

Autres traitements

Les médecins sont souvent confrontés au fait qu'ils doivent traiter les conséquences de l'automédication, l'utilisation des méthodes de médecine traditionnelle. Les herboristes et les guérisseurs traditionnels offrent un certain nombre de moyens efficaces pour se débarrasser des verrues génitales sur le pape, les organes génitaux.

Quelles manipulations ne doivent pas être effectuées pendant la grossesse:

  1. Cautérisation avec des substances agressives - feresol, solcoderm. En raison des particularités du physique d'une femme pendant la grossesse, il est impossible de traiter les néoplasmes seuls avec une haute qualité et avec précision. Le risque de brûlures chimiques, d'atrophie muqueuse est extrêmement élevé. Il est interdit d'utiliser de tels produits pour traiter la surface interne du vagin.
  2. Jus de chélidoine et préparations à base de celui-ci.

La chélidoine est une plante toxique. De plus, toutes les parties sont toxiques, y compris les fleurs, les racines, les tiges, les feuilles. Il est même dangereux d'inhaler les fumées de cette plante pendant la grossesse..

  1. Le savon de goudron est une chose sûre, mais également inutile. Tout savon a un environnement alcalin, les muqueuses des organes reproducteurs sont acides. Il est peu probable que l'utilisation de savon élimine les verrues génitales, mais cela perturbera certainement la microflore naturelle des organes génitaux. Dans des conditions d'immunité réduite pendant la grossesse, le risque de développer des maladies inflammatoires de la région génitale augmente.

Est-il possible d'accoucher avec des condylomes

Si des condylomes apparaissent chez une femme enceinte, même si les résultats de l'analyse PCR indiquent la présence d'une souche hautement oncogène, alors il n'y a aucune indication d'avortement. Il n'y a pas de risque d'infection intra-utérine de l'enfant.

Le mode d'accouchement est choisi par la femme en collaboration avec le gynécologue:

  • lorsque des verrues génitales apparaissent sur la peau de l'anus et sur les organes génitaux externes, l'accouchement naturel est recommandé;
  • lors de la localisation d'un néoplasme dans le vagin ou le col de l'utérus, en présence de verrues génitales hautement oncogènes, le médecin recommandera un accouchement rapide.

Mesures de prévention

La meilleure prévention de la condylomatose est de vacciner avec des médicaments spécialisés de moins de 13 ans.

Un critère important! Une fille ne devrait pas être sexuellement active! La vaccination contre le VPH n'est pas incluse dans la liste des obligatoires, les parents doivent donc veiller à la sécurité de la fille.

Il est conseillé aux femmes et aux hommes adultes d'observer l'hygiène et la sélectivité sexuelles. Il n'y a pas d'autres mesures préventives.

  1. Puis-je tomber enceinte si j'ai un virus? Un papillome sur les organes génitaux n'est pas un contraceptif. S'il y a des antécédents de VPH de types hautement oncogènes, planifiez une grossesse, vous devriez être examiné et discuter de tous les risques avec un gynécologue.
  2. Pendant la grossesse, vous n'avez pas besoin de faire des manipulations douteuses dans des endroits intimes par vous-même et sans prescription médicale.
  3. L'apparition de verrues génitales n'est pas un signe de trahison d'un homme bien-aimé. Il a peut-être été infecté bien avant de vous rencontrer.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Le lait concentré est-il autorisé pour l'allaitement

Nutrition

Composants du lait condenséLe lait concentré est à base de lait entier, il contient donc des protéines. Leur contenu dans le produit est de 30%. Il existe également des vitamines D, A, B, E, PP.

Analyse HCG: pourquoi la prendre, ce qu'elle montre et quel est le rôle pendant la période de naissance d'un enfant?

Accouchement

Au cours des premières semaines de grossesse, une femme subit une série d'examens cliniques, allant du don de sang à l'échographie.

Quel sucré une mère qui allaite peut-elle manger et qu'est-ce qu'il vaut mieux limiter?

Analyses

Date de publication: 19.09.2018 | Vues: 20034 L'allaitement (allaitement) est une période difficile pour les gourmands.

Les enfants peuvent-ils utiliser de l'huile de lin?

Nutrition

L'huile de lin est considérée comme un cadeau unique de la nature, dont les propriétés bénéfiques sont depuis longtemps incontestables. Il contient des vitamines et des acides gras oméga, qui ont un effet positif sur le métabolisme et l'état général du corps, sur la santé du système immunitaire et la motilité intestinale.