Principal / Accouchement

Hypertension artérielle pendant la grossesse

Le secret de la longévité dans les vaisseaux sanguins

S'ils sont propres et sains, vous pouvez facilement vivre 120 ans ou plus.

La grossesse est le moment le plus crucial de la vie d'une femme. Le développement correct du fœtus dépend de la future mère. Pendant cette période, elle peut jeter les bases et faire tout son possible pour que le bébé naisse en bonne santé, fort et avec une bonne immunité. La restructuration entraîne des changements dans le fond hormonal, le corps réagit à un nouvel état de la manière la plus inattendue. Tous les systèmes sont en train de changer, le système circulatoire ne fait pas exception. Si une fonction échoue, la tâche de la femme est de réagir à temps et de fournir une assistance visant à éliminer la maladie. Parmi les nombreux changements pas toujours agréables, le système cardiovasculaire donne le plus souvent un signal alarmant et la menace de développement pathologique du fœtus est signalée par une pression artérielle élevée pendant la grossesse.

Lectures précoces de la pression artérielle élevée

L'hypertension artérielle en début de grossesse est l'une des pathologies les plus dangereuses pendant la grossesse. Les flux sanguins cessent de fonctionner pleinement, la quantité requise de nutriments et d'oxygène ne circule pas dans les conduits rétrécis.

Les valeurs sur le tonomètre donnent une idée claire de la santé des lignes sanguines. Quels que soient les changements qui se produisent, les indicateurs ne doivent pas dépasser 120 - 90 et franchir la limite de la pression inférieure de 80 - 60 mm. rt. Art. Si vous ne dépassez pas les limites de ces chiffres, la croissance et le développement de l'enfant dans le ventre de la mère, ainsi que le fonctionnement du corps féminin, se dérouleront de manière naturelle et naturelle..

Si la pathologie se fait sentir et que des chiffres apparaissent régulièrement sur le tableau de bord, provoquant une anxiété de 140/90, cela indique la présence d'hypertension.

Une pression élevée peut être causée par:

1. Évolution chronique de l'hypertension:

  • Processus inflammatoires dans les reins, les voies biliaires.
  • Dysfonctionnement du système endocrinien, déviation de la capacité de la glande thyroïde.
  • Traitement avec des stéroïdes et des anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  • Contraceptifs hormonaux.
  • Augmentation de la glycémie (diabète sucré).
  • Traumatisme cranio-cérébral antérieur (antécédents).
  • Obésité, surpoids.
  • Peut-être une caractéristique du corps liée à l'âge.

2. Prédisposition génétique.

Acquis en raison de la grossesse. Ce n'est pas une nouvelle qu'une nouvelle maladie survient rarement sans œdème ni stress sur les reins. C'est ce qui provoque des tests d'urine sans fin tout au long de tous les trimestres. À partir de la 20e semaine, il peut y avoir des sauts de tension artérielle sans excrétion de protéines dans l'urine. En outre, il n'est pas rare qu'une femme rencontre pour la première fois une pression intracrânienne pendant la gestation..

Pourquoi la pression pendant la grossesse est-elle dangereuse?

Une pression élevée entraîne un retard du développement de l'embryon. Le résultat le plus triste de l'hypertension est le rejet fœtal et la fausse couche. Bien sûr, l'hypertension est une maladie dangereuse qui menace la vie de la mère et de l'enfant. Considérant que le problème survient assez souvent, les médecins ont appris à identifier et à prendre le contrôle de la situation à temps.

  • L'utérus et le placenta sont entrelacés avec les autoroutes de la circulation sanguine, à la suite de quoi l'afflux des composants nécessaires est effectué. L'hypertension signale une violation de la circulation sanguine due à une vasoconstriction. En conséquence, un manque d'oxygène de l'embryon et un retard de développement se produisent..
  • La perturbation de la relation entre le placenta et le fœtus due à un vasospasme entraîne une interruption de la gestation.
  • Le décollement placentaire est souvent la cause d'une fausse couche. Peu de gens savent que la pathologie apparaît en raison d'une forte attaque de sang entre l'utérus et le placenta..
  • Un long séjour dans un état de performance accrue entraîne une perturbation des fonctions des organes vitaux, ce qui affecte la santé des deux organismes.
  • L'évolution sévère de l'hypertension provoque une maladie rénale et d'autres maladies soudaines chez la mère et l'enfant.
  • Un pic de pression artérielle pendant l'accouchement peut entraîner un décollement de la rétine, la cécité et un accident vasculaire cérébral.

Les symptômes de l'hypertension pendant la grossesse

Les symptômes de l'hypertension artérielle sont individuels. Ils peuvent changer en fonction de ce que montre l'aiguille du tonomètre. Une légère augmentation peut être la cause d'un inconfort sévère, et des taux exorbitants ne poseront aucun problème. Tout est individuel et ne se prête pas toujours à l'explication.

Signes d'une augmentation des lectures de pression supérieure:

  • Migraines et maux de tête d'étiologie et d'intensité variables.
  • Vertiges, faiblesse.
  • Acouphènes, altération de la clarté de la perception sonore.
  • Violation, mauvaise qualité de la vision, scintillement de l'image, "vole" dans les yeux.
  • Transpiration excessive.
  • Rythme cardiaque rapide, tachycardie, augmentation des pulsations et fréquence cardiaque.
  • Un sentiment d'anxiété déraisonnable. Rougeur de la peau du visage.

Si rien n'est fait à temps, la maladie se manifeste plus clairement:

  • Respiration difficile.
  • Taches rouges réparties sur tout le corps.
  • Faiblesse, nausées, vomissements, forte fièvre.
  • La pression sur les membranes de l'oreille s'accompagne de «bourdonnements» dans les oreilles.
  • Vision déformée, des éclairs sombres dans les yeux.
  • Douleur thoracique, souffles diastoliques.
  • Gonflé, nerveux.
  • Trouble du sommeil.

Que faire, comment réduire la pression artérielle sans nuire à l'embryon en développement

La première chose à faire en cas de problème est de se procurer un tonomètre, la version électronique ne nécessite pas de compétences particulières.

Afin d'avoir une idée de la valeur considérée comme normale pendant la période des changements cardinaux, les résultats du tableau de bord doivent être enregistrés dans le journal. En cas de doute et de symptômes supplémentaires qui provoquent de l'anxiété, il convient de prendre des mesures deux fois par jour en même temps. Cela vous permettra de ne pas rater un saut brutal, ainsi que de ne pas redevenir nerveux à cause d'éventuels soupçons..

Si une hypertension artérielle ne se répète pas systématiquement, il vaut la peine de découvrir la raison qui a influencé la manifestation de la maladie. Peut-être suffira-t-il de se reposer, de se détendre, d'écouter votre musique préférée, de rêver et de se débarrasser des stimuli externes, ou de trouver un moyen de ne pas y faire attention, car il n'y a rien de plus important que de porter un bébé dans des conditions calmes.

Après avoir déterminé exactement que la raison ne peut pas avoir de lien avec les pathologies des organes internes, vous pouvez corriger les indicateurs en utilisant des produits conventionnels aux propriétés uniques (jus de betterave, jus de canneberge, décoction de citrouille avec du miel, compositions végétales à base de légumes de saison crus de haute qualité (carottes, betteraves, etc.) chou)).

Lorsqu'elles portent un bébé, les mères n'ont pas les moyens de prendre des produits chimiques. Pendant cette période, il est important d'écouter les recommandations du médecin traitant et de ne prendre ses médicaments que sous sa surveillance attentive. N'oubliez pas la médecine alternative. Vous pouvez prévenir l'apparition d'une augmentation de la pression artérielle à l'aide d'une boisson agréable à l'hibiscus, à condition qu'il n'y ait pas de problèmes avec le système digestif (gastrite, ulcères).

L'implication d'une femme enceinte dans le sport sera efficace. Il existe des groupes sportifs pour femmes enceintes, avec la possibilité de choisir quelque chose d'agréable et d'apaisant. Le meilleur, affectant avantageusement deux organismes, qui peut être offert dans une telle situation - le yoga, la natation, la marche au grand air.

Avec une pression élevée et stable pendant le processus de gestation, le traitement est transféré à l'hôpital sous la supervision d'un obstétricien-gynécologue. Un spécialiste compétent pourra prescrire des formes posologiques qui ne sont pas dangereuses pour la santé des patients.

Ces médicaments comprennent:

  1. Dopegit (Methyldopa) - abaisse efficacement la tension artérielle jusqu'à 28 semaines.
  2. Nifédipine, Vérapamil, Normodipine - bloqueurs des canaux calciques. Nommé dès le deuxième trimestre.
  3. Atenolol, Labetalol, Nebivolol - β-bloquants utilisés au 2ème trimestre.

La thérapie médicale est effectuée uniquement sous la surveillance d'un médecin. L'auto-rendez-vous est interdit.

Raisons pour lesquelles l'hypertension artérielle se produit

L'hypertension artérielle pendant la grossesse n'est pas rare. Pendant cette période, l'échec hormonal entraîne des changements de caractère, d'humeur, de crises émotionnelles. Connaissant ces caractéristiques du corps féminin en cette période difficile, il est de coutume de traiter les femmes enceintes avec une appréhension et une compréhension particulières. Des situations de vie tout à fait ordinaires peuvent déséquilibrer. Le corps de la femme enceinte est très sensible et réagit avec l'hypertension artérielle à:

  • Monter des escaliers, sacs lourds, se déplacer rapidement, faire de l'exercice, faire de l'exercice vigoureux, marcher sur de longues distances.
  • Anxiété, excitation, stress, scandales, querelles, émotions négatives. Même un personnage de votre dessin animé préféré peut déranger une femme enceinte.
  • Boissons préférées exaltantes contenant de la caféine et une tablette de chocolat noir.
  • Des habitudes addictives qui n'ont pas pu être éliminées en temps opportun.
  • Prendre des médicaments toniques et revigorants avec de la réglisse, de l'éleuthérocoque, du ginseng, de la citronnelle.

Comment prévenir l'hypertension artérielle

La nutrition joue un rôle important dans la période de gestation. Chaque aliment consommé doit être soigneusement examiné et profiter à l'embryon en croissance en développement. Vous devrez abandonner pendant longtemps les aliments instantanés nocifs et peut-être préférés, les fast-foods, les aliments intensément frits et gras. Le même type de nourriture n'est pas autorisé. Le régime doit contenir des graisses, des protéines, des glucides, un complexe vitaminique riche et des minéraux. À chaque étape de la ponte des organes et des tissus, il est nécessaire de reconstituer les réserves en nutriments impliqués dans le développement des substances. Les aliments doivent être riches en calories, faciles à digérer, ne doivent pas créer de lourdeur ni d'inconfort. Une plus grande préférence devrait être donnée aux légumes, aux fruits, au poisson.

Le sommeil doit être profond, sain et calme et la durée du repos ne doit pas être inférieure à 8 heures. Le sommeil diurne est également utile..

La grossesse n'est pas une maladie, elle nécessite une révision du régime habituel et non un rejet complet des choses préférées. La marche, le sport, la natation, la gymnastique pour les femmes en position ne feront que bénéficier et exclure la manifestation de symptômes dangereux.

Recommandations pour la haute pression

  • Pour que le liquide ne s'accumule pas dans les tissus, il est nécessaire d'ajuster l'échange potassium-sodium.
  • Ajustez le gain de poids mensuel. La nourriture doit être saine et le bébé doit prendre du poids, pas la mère.
  • Éliminez les aliments salés de l'alimentation. Le sel de table retient l'eau dans le corps, ce qui entraîne un gonflement des tissus et des organes.
  • Incluez des aliments riches en potassium et en magnésium dans votre alimentation. Cela renforcera les vaisseaux sanguins, leur donnera force et élasticité, ainsi qu'un effet diurétique..
  • Réduisez votre consommation de graisses animales.
  • Élimine les sucres, les aliments raffinés, les glucides simples.
  • Il devrait y avoir au moins 4 repas par jour.

En cas de changements pathologiques au cours d'une condition tout à fait naturelle pour une femme, vous ne devez pas refuser un traitement hospitalier. Le refus d'aider les professionnels et les interventions intempestives sont lourdes de tristes conséquences.

Que faire et que prendre en cas d'hypertension artérielle pendant la grossesse, ainsi que les causes, les signes et les facteurs de risque

Porter un fœtus par une femme s'accompagne d'un état corporel stressant, qui provoque souvent une hypertension artérielle pendant la grossesse. Un examen immédiat aide à se concentrer sur la thérapie à temps, et le respect des règles quotidiennes empêche le développement de formes chroniques d'hypertension.

Quels indicateurs sont considérés comme la norme chez les femmes enceintes?

La mesure de la pression chez la femme enceinte est une procédure périodique obligatoire (une fois par jour / semaine). La pression normale pour un adulte en bonne santé est de 120/80. En raison de la charge du fœtus chez les femmes enceintes, ce chiffre est plus élevé. Dans la pratique médicale, la pression est considérée comme naturelle dans la gamme de 90/60 à 140/90. La valeur spécifique dépend des caractéristiques de l'organisme..

IMPORTANT. Les nombres 100/60 et 110/70 sont considérés comme la norme «de travail» pendant la grossesse.

Si la pression supérieure (systolique) est élevée et la pression inférieure (diastolique) est basse, cela indique la présence de problèmes graves dans le corps..

Qu'est-ce que l'hypertension et l'hypertension??

L'hypertension (hypertension artérielle) est un symptôme de vasoconstriction, accompagnée d'une augmentation de la pression, supérieure et inférieure, supérieure à 140 et 90, respectivement. Il existe 3 degrés de cette maladie, qui peuvent être latents et sans symptômes prononcés..

Pendant la grossesse, l'hypertension est détectée par les symptômes suivants:

  • avec une mesure fréquente de la pression (2-3 fois par jour avec un intervalle d'au moins 4 heures), lorsque la pression est stable à environ 140/90 et plus;
  • maux de tête (zone temporopariétale);
  • bourdonnement et bruit dans les oreilles;
  • déficience visuelle («étoiles» dans les yeux);
  • faiblesse, essoufflement, fatigue;
  • palpitations, inconfort thoracique;
  • sentiments d'anxiété et de peur;
  • engourdissement des membres.

L'hypertension est une maladie qui implique également une pression artérielle élevée (pendant la grossesse), mais en présence de toute pathologie. Le plus souvent, une étymologie inexpliquée ou une cause d'hypertension artérielle est diagnostiquée. La principale différence entre l'hypertension et l'hypertension est considérée comme la stabilité de son évolution, contrairement à la manifestation de pics de pression fréquents ou lorsqu'un pouls élevé est ressenti à une pression normale.

Facteurs de risque d'hypertension artérielle

De nombreux facteurs contribuent au développement de la maladie. Les principales causes des pics de pression pendant la grossesse sont:

Les hormones

Ils sont la cause la plus fréquente d'hypertension artérielle pendant la grossesse. Le corps féminin produit activement des hormones à chaque trimestre du développement fœtal. Dans les tests de laboratoire, la concentration d'hormones produites dans les glandes surrénales, l'hypophyse et la glande thyroïde est étudiée. La concentration des substances actives et de leurs produits de désintégration est détectée par prélèvement de sang et d'urine.

Hérédité

L'hypertension artérielle devient parfois un facteur héréditaire et est transmise par l'un des parents. Lors d'un rendez-vous chez le médecin, la femme enceinte est consultée à ce sujet, identifiant toutes les causes possibles du symptôme. Le danger de cette forme d'hypertension réside dans la nature à long terme du dysfonctionnement vasculaire en l'absence ou l'insuffisance de traitement.

Maladies des reins, du système cardiovasculaire

Le mécanisme principal de ces maladies (transférées, non traitées, présentes) est un échec de la miction ou de la circulation sanguine. La présence d'une maladie concomitante pendant la grossesse complique l'élimination des composés nocifs, des métaux lourds et des sels du corps. L'obésité se développe souvent, le métabolisme ralentit, la charge sur le muscle cardiaque augmente. Par conséquent, pendant la grossesse, les régimes sont suivis sous la surveillance d'un médecin..

Âge

Les jeunes mères et les femmes âgées de 30 à 35 ans ont souvent une pression artérielle élevée pendant la grossesse. La principale cause du symptôme est les caractéristiques liées à l'âge de l'organisme. Le corps est soit trop jeune (immature) pour la charge du fœtus, soit pas tout à fait en bonne santé en raison de l'influence de divers facteurs.

Stress, maladie mentale, traumatisme crânien

La maladie mentale, ainsi que les conditions stressantes, sont associées à la partie sympathique de la tête. Les hormones hypophysaires sont responsables de l'évolution des maladies. Le manque ou l'excès de certaines substances provoquent une hypertension artérielle non seulement pendant la grossesse.

Facteurs externes

Les facteurs externes incluent directement:

  • mauvaises habitudes;
  • une mauvaise nutrition;
  • aliments salés, épicés et fumés;
  • exercice physique;
  • mode de vie sédentaire;
  • en surpoids;
  • Météo;
  • écologie.

Ces facteurs deviennent le développement de diverses pathologies dans le corps. Au stade de la grossesse, elles sont traitées avec un soin particulier..

Risques pour le fœtus et la mère

L'hypertension artérielle affecte négativement le déroulement de la grossesse. L'importance de sa normalisation est dictée par une longue liste de risques et de conséquences possibles..

Au 1er trimestre

  1. Violation de l'apport sanguin dans la région pelvienne, dans le placenta, dans les tissus de l'embryon.
  2. Hypoxie foetale.
  3. Développement fœtal retardé.
  4. Fausse couche.
  5. Décollement placentaire partiel.
  6. La nécessité d'interrompre la grossesse.
  7. Développement du syndrome convulsif (éclampsie).

Au 2ème trimestre

  1. Développement de la gestose (toxicose tardive, insuffisance rénale, œdème, protéines dans les urines).
  2. Décollement placentaire avec saignement.
  3. Avortement.
  4. Mort d'un enfant.
  5. Crise hypertensive de la gestose.
  6. Le développement de pathologies chez un enfant.

Au 3ème trimestre

  1. Crise d'hypertension.
  2. Mort périnatale d'un enfant.
  3. Décès de la mère et de l'enfant avec perte de sang.
  4. Décollement de la rétine.
  5. Accouchement précoce, prématurité du fœtus.
  6. Césarienne.

Que faire si la pression artérielle augmente constamment?

Il existe de nombreuses façons de ramener l'hypertension artérielle à la normale, et pour le développement du fœtus, dans la plupart des cas, elles sont sûres (avec la bonne approche).

Nutrition adéquat

Pendant la grossesse, l'hypertension artérielle est réduite en mangeant des aliments riches en magnésium. Dans certains cas, le médecin prescrit un régime protéiné qui évite les glucides simples.
A tout moment, la pression est bien gérée par:

  • produits laitiers;
  • poisson gras (flétan);
  • œufs de poule;
  • des noisettes;
  • fruits secs;
  • légumes (aubergines, pommes de terre, tomates, concombres);
  • fruits (melons, pommes, agrumes);
  • baies (canneberges);
  • fibre;
  • huile d'olive et de noix de coco;
  • des céréales;
  • les légumineuses;
  • verdure.

La médecine traditionnelle

Diverses décoctions d'inflorescences, de baies, de graines, etc. sont considérées comme un remède efficace pour lutter contre l'hypertension artérielle. Pendant la grossesse, elles boivent souvent des infusions d'églantier (eau), des décoctions de citrouille, du jus de viorne fraîchement pressé et des boissons aux fruits.

Dans les premiers stades, il est recommandé de boire des compotes d'abricots et de pêches. Complétez le régime avec des framboises, de l'irga, des groseilles à maquereau, des fraises. Recommande le plus souvent de manger des carottes, des betteraves et du brocoli.

Une infusion de fleurs de pivoine, de feuilles de menthe, d'agripaume ou de racine de valériane est également souvent utilisée..
Dans les étapes ultérieures, des instructions strictes sont suivies lors de l'utilisation d'un tel médicament.

Médicament

La réduction de l'hypertension artérielle avec des médicaments n'est autorisée qu'en consultation avec le gynécologue.

Différents médicaments sont prescrits en fonction des causes de la pression:

  • diurétiques, thiazidiques (diurétiques: kanefron, phytolysine, clopamide, indapamide);
  • vasodilatateurs (hydralazine, méthyldop, dopegit);
  • médicaments antagonistes du calcium (vérapamil, isradipine, nifédipine, normodipine);
  • bêta-bloquants de l'adrénaline (métoprolol, aténolol, labétalol, bésiprolol);
  • comprimés de magnésium B6, magnerot;
  • complexes de vitamines pour femmes enceintes.

IMPORTANT. Les plus fréquemment prescrits sont le papazol (le plus sûr et le plus efficace), le dopegit, le méthyldop, l'aldomet (réduire la pression à sa propre norme).

Les pilules à prendre au troisième trimestre dépendent de l'urgence de la situation. Avec des affections légères, il est conseillé de moins bouger et d'aérer souvent les locaux. A 40 semaines, en cas d'hypertension artérielle, une hospitalisation est nécessaire, les comprimés sont sélectionnés strictement individuellement.

Exercices de respiration

La gymnastique respiratoire à tout stade de la grossesse est recommandée pour de nombreuses raisons. Une technique de respiration correcte a un effet relaxant, détend les muscles, améliore la circulation sanguine.

Il convient de garder à l'esprit que les gynécologues recommandent de suivre des cours sur l'enseignement d'une bonne respiration pendant l'accouchement. La capacité de «respirer» mettra la femme en travail pour un accouchement plus indolore.

  • Au premier trimestre, les cours améliorent le fonctionnement du système digestif et circulatoire. Cela aide à rétablir la tension artérielle à la normale..
  • Dans le deuxième (trimestre) - la fonction pulmonaire s'améliore. En raison de l'augmentation du volume du fœtus, les organes internes (en particulier les poumons et le diaphragme) sont légèrement déplacés et comprimés. La technique de respiration permet de restaurer les volumes précédents d'air entrant.
  • Au cours du dernier trimestre, la gymnastique empêche le développement d'une hypoxie fœtale due à la normalisation de la pression intra-utérine.

Pendant la grossesse, le yoga est un moyen de renforcer les muscles du dos, d'éliminer le gonflement des jambes et d'améliorer la circulation sanguine. Il n'y a pas de conséquences négatives pour l'enfant avec une technique spéciale (jusqu'à l'accouchement).

Avant de vous inscrire à des cours de yoga, vous devez savoir si cela est dangereux pour la santé de la mère. L'hypertension artérielle (chronique), associée à l'obésité, aux polyhydramnios, à l'augmentation du tonus utérin ou à un excès d'hormones sont des contre-indications directes.

Les raisons de l'effet inefficace du yoga sur les femmes enceintes (à haute pression) sont des maladies qui affectent le fond hormonal et le système urinaire.

Autres options

Une variété d'activités physiques et d'activités (formations) sont des mesures efficaces pour réduire l'hypertension artérielle pendant la grossesse. Pour améliorer votre bien-être, il n'est pas nécessaire de s'inscrire à des clubs de grossesse et de gymnastique. Il suffit de déterminer votre propre série d'exercices, après avoir consulté votre médecin pour savoir quels exercices sont sûrs et que faire est strictement interdit..

Pour réduire la pression, l'aquagym et la natation régulière dans la piscine conviennent.

Dans les centres médicaux modernes, les femmes enceintes bénéficient de services de phytothérapie et d'hirudothérapie. Ces séances réduisent la tension artérielle comme des médicaments efficaces. Dans le premier cas, des herbes végétales sont utilisées, ce qui réduit la pression de 10 à 15 points. Dans le second cas, des sangsues sont placées (dans la zone du vagin, petit bassin). Plusieurs séances d'hirudothérapie aident à améliorer la circulation sanguine et à normaliser la pression artérielle.

La marche rapide, les promenades fréquentes, la randonnée et les émotions positives sont considérées comme un moyen plus facile de maintenir les performances du corps pendant la grossesse. Les femmes enceintes doivent tenir compte du fait que pendant les vols, la pression augmente considérablement. Les principaux signes d'hypertension artérielle en altitude sont le bouchage des oreilles, l'anxiété et la privation d'oxygène. Apprenez les techniques de base pour faire face à ces symptômes avant de voler..

Accouchement avec hypertension chronique

Pour les femmes souffrant de toute forme d'hypertension (préhypertension), l'accouchement naturel peut être contre-indiqué pour diverses raisons. La césarienne la plus courante. Si un décollement aortique ou un débit sanguin cérébral anormal est détecté, le portage fœtal est interrompu par une césarienne abdominale.

Urgences

L'hospitalisation d'urgence d'une femme enceinte à tout moment est effectuée lorsque la pression artérielle est dépassée de 30 points.

En cas de maladie hypertensive, la mise bas du fœtus est souvent interrompue pour des raisons de santé (naissance artificielle).

Une interruption urgente se termine par:

  • formes sévères de gestose et ses conséquences;
  • détérioration de l'état du fœtus;
  • désinsertion rétinienne;
  • accident vasculaire cérébral ou crise cardiaque en raison de la pression;
  • saignement.

Vidéo utile

Vous pouvez en savoir plus sur l'hypertension artérielle pendant la grossesse dans la vidéo ci-dessous:

L'hypertension artérielle pendant la grossesse est une raison sérieuse de consulter non seulement un gynécologue. Le déclenchement de la situation menace un développement fœtal anormal ou une hypoxie. Pour normaliser la pression, il est recommandé de n'utiliser que des méthodes sûres. Avec les maladies graves et chroniques associées à l'hypertension artérielle, une femme n'est pas autorisée à accoucher seule. Dans de rares cas, l'hypertension pendant la grossesse entraîne des conséquences irréversibles sur le corps féminin, entraînant la mort de la mère et de l'enfant..

Hypertension artérielle et grossesse

Pourquoi le médecin qui surveille votre grossesse s'intéresse-t-il constamment à votre tension artérielle? Pourquoi ne pas se sentir assez bien pour arrêter de surveiller votre tension artérielle? À quels symptômes devriez-vous porter une attention particulière - et devriez-vous avoir peur de prendre des médicaments pour abaisser la tension artérielle?

Tension artérielle normale et élevée pendant la grossesse

Quel est le niveau de pression artérielle chez une femme enceinte est considéré comme dangereux?

Il n'y a pas d'indicateurs universels, ces chiffres sont individuels pour chaque femme. Une pression comprise entre 90x60 et 140x90 est considérée comme normale..

Votre médecin vous diagnostiquera une hypertension artérielle (AH) si:

Votre tension artérielle est supérieure à 140 à 90,

Votre tension artérielle pendant la grossesse a augmenté par rapport à votre tension artérielle habituelle: pression systolique de 25 mm Hg. et plus, diastolique - 15 mm Hg. et plus haut;

Au moins une fois que vous avez eu une pression diastolique supérieure à 110 mm Hg.

Pour vous assurer que vous souffrez vraiment d'hypertension, vous devez effectuer deux mesures consécutives avec un intervalle d'au moins 4 heures.

Tous les obstétriciens agissent conformément à l'ordonnance 572 de la Fédération de Russie, protocoles cliniques approuvés par l'ordonnance n ° 572. Selon le protocole, si vous souffrez d'hypertension, c'est une condition suffisante pour suivre un traitement antihypertenseur spécial et, dans certains cas, une hospitalisation..

Quel est le danger?

Quels sont les risques si je porte une grossesse avec une pression artérielle élevée??

Risques pour vous: risque élevé d'accident vasculaire cérébral, destruction des plaquettes, lésions oculaires, naissance prématurée et perte d'un bébé.

Risques pour l'enfant: hypoxie, retard de croissance dû à une privation constante d'oxygène, décollement placentaire et mort.

En cas d'hypertension artérielle, les femmes enceintes développent souvent une gestose - une complication qui donne généralement beaucoup d'inconfort à la femme, peut entraîner des complications lors de l'accouchement et même, hélas, augmente considérablement les statistiques de mortalité féminine lors de l'accouchement..

hypertension artérielle - avec toutes ses conséquences désagréables;

En outre, les femmes enceintes souffrant d'hypertension artérielle courent un risque accru de complications de la grossesse telles que la prééclampsie et l'éclampsie. Il s'agit d'une condition dans laquelle le placenta est mal alimenté en sang, le bébé ne reçoit pas suffisamment d'oxygène et la mère a un risque accru de développer une insuffisance rénale, un accident vasculaire cérébral et d'autres maladies graves..

Une autre maladie qui se développe dans le contexte de la prééclampsie est le syndrome HELLP. Le mot HELLP signifie: dégradation des érythrocytes (H, hémolyse), augmentation des taux d'enzymes hépatiques (EL), diminution des taux de plaquettes (LP). Les symptômes de la maladie apparaissent généralement au troisième trimestre de la grossesse ou même après l'accouchement: douleur sous les côtes, vertiges, vomissements, frissons. Si le syndrome est diagnostiqué avant l'accouchement, le médecin peut décider d'un accouchement précoce..

De plus, bon nombre des complications décrites ci-dessus peuvent vous accompagner non seulement pendant la grossesse, mais aussi pendant l'accouchement et après celles-ci. D'accord, vous n'en avez pas du tout besoin.

Y a-t-il des symptômes par lesquels je comprends que je souffre d'hypertension artérielle?

Vous devez absolument être sur vos gardes si vous:

Plainte de maux de tête, d'acouphènes, de «mouches» devant vos yeux;

Vous ressentez de graves étourdissements, des nausées, des vomissements;

Vous observez un gonflement accru;

Vous avez des taches rouges sur la poitrine et le visage après l'effort - ou lorsque vous êtes nerveux.

Remarque! L'hypertension artérielle peut être asymptomatique, vous devez donc toujours mesurer régulièrement la tension artérielle et vous faire tester..

Quels tests dois-je faire si je souffre d'hypertension??

Ce que vous devez faire pour vous protéger des conséquences négatives de l'hypertension?

Votre médecin de grossesse vous prescrira ce qui suit Recherche basique:

analyse de l'urine quotidienne pour la présence de protéines (quantité de protéines ou microalbuminurie), de sang et de glucose;

test sanguin biochimique (protéine totale et ses fractions, enzymes hépatiques, électrolytes, glucose
du sang);

test sanguin clinique (concentration d'Hb, Ht et numération plaquettaire);

Si vous suspectez une maladie rénale, il vous sera prescrit recherche supplémentaire:

analyse d'urine selon Nechiporenko;

examen microbiologique de l'urine;

analyse d'urine selon Zimnitsky (pour évaluer la fonction de concentration des reins);

clairance de la créatinine endogène (évaluer la fonction de filtration);

Le choix des autres méthodes dépend de la cause du développement de l'hypertension symptomatique..

De plus, selon votre état, un certain nombre d'études instrumentales peuvent vous être assignées..

Auscultation de la pression artérielle selon N.S. Korotkov est la principale méthode non invasive de diagnostic de l'hypertension. Basé sur l'écoute des sons générés pendant le fonctionnement du cœur.

Échocardiographie - prescrite si une femme est soupçonnée de maladie cardiaque congénitale ou acquise.

Etude du fond - pour clarifier l'état des vaisseaux du lit microcirculaire.

Échographie et échographie Doppler des vaisseaux du complexe fœto-placentaire - si une évaluation du système fœtoplacentaire est nécessaire.

Comment l'hypertension est-elle traitée??

Tout d'abord, faites attention: pour faire face à l'hypertension, vous devez être observé à la fois par un obstétricien-gynécologue et un thérapeute. L'hypertension est traitée non seulement avec des médicaments, mais également à l'aide d'ajustements de mode de vie.

Alors, ce qui est recommandé pour une femme enceinte souffrant d'hypertension:

éliminer le stress émotionnel;

passer au moins 2 heures par jour à l'air frais;

changer de régime: pas plus de 5 g de sel par jour, un minimum de graisses végétales et animales, une abondance de céréales, de produits laitiers et de fibres végétales;

être physiquement actif (dans des limites raisonnables),

habituez-vous à vous reposer pendant la journée («repos au lit»);

garder l'hypertension sous contrôle, passer régulièrement des tests, ne pas arrêter le traitement antihypertenseur sans instructions spéciales d'un médecin.

Dans certains cas, des procédures de physiothérapie peuvent également vous être prescrites: électro-sommeil, inductothermie des pieds et du bas des jambes, diathermie de la région périrénale.

Est-il possible de ne faire qu'avec des mesures non médicamenteuses?

Ceci est tout à fait possible si vous avez déjà été hypertendu, votre tension artérielle ne dépasse pas 140-150 à 90-100, il n'y a pas de pics de pression graves, vous ne présentez pas de signes de dommages aux reins, au fond d'œil et au système fœtoplacentaire.

Cependant, si les résultats ne donnent pas le résultat souhaité, vous devez passer au traitement médicamenteux et commencer à prendre des antihypertenseurs..

N'est-il pas dangereux pour les femmes enceintes de prendre des médicaments contre la pression?

Cela dépend de quels médicaments. Naturellement, vous ne devez en aucun cas prendre des pilules «de service» de la trousse de premiers soins ou prendre des médicaments que votre mère (grand-mère, amie) boit. Mais, heureusement, il existe un certain nombre de médicaments inoffensifs pour le fœtus. Ce sont eux que le médecin qui mène votre grossesse vous prescrira..

Pression et grossesse: un algorithme d'actions

Situation 1. Je suis hypertendue et prévois de devenir enceinte. Que devrais-je faire?

C'est formidable que vous preniez soin de votre grossesse à l'avance. Nous sommes bien plus en mesure de vous aider avant la grossesse que pendant la grossesse..

Tout d'abord, achetez un tonomètre et vérifiez votre pression "de travail". Pour ce faire, vous devez collecter des informations sur le niveau de votre pression pendant plusieurs semaines, puis rapporter les résultats des observations à votre médecin..

Votre thérapeute vous prescrira un traitement antihypertenseur pour vous aider à contrôler votre tension artérielle. Après cela, vous pouvez mener une grossesse en toute sécurité..

Vos problèmes de tension artérielle peuvent également être liés à un surpoids - votre médecin vous recommandera alors d'ajuster votre alimentation et votre mode de vie, ainsi que de surveiller de près la façon dont vous prenez du poids..

Préparez-vous au fait que pendant la grossesse, vous devrez surveiller le niveau de pression..

Situation 2. Je suis hypertendu, j'ai déjà une grossesse et je n'ai pas suivi de traitement antihypertenseur. Que faire maintenant?

Vous n'êtes pas seul: assez souvent au deuxième trimestre de la grossesse, vers la 20e semaine, les femmes enceintes subissent une augmentation de la pression artérielle. Cela peut être dû aux caractéristiques de développement du placenta, au mode de vie du patient ou à d'autres facteurs.

Vous réalisez que vous avez un problème de pression - et c'est bien. Si vous n'ignorez pas les recommandations du médecin, vous avez de fortes chances de pouvoir accoucher..

Surveillez votre tension artérielle, consultez régulièrement un thérapeute et un cardiologue;

N'abandonnez pas le traitement antihypertenseur si on vous le prescrit;

Mangez, évitez le stress et surveillez régulièrement votre tension artérielle.

Situation 3. Je suis enceinte, je me sens bien, mais j'ai une pression artérielle élevée..

Veuillez prendre au sérieux les recommandations de votre médecin. Vous pouvez vous sentir bien - mais cela ne réduit pas vos risques pour la santé.

1. Achetez un tensiomètre et mesurez régulièrement votre tension artérielle. Notez les résultats: si l'hypertension artérielle persiste plus de quelques jours, consultez un médecin.

2. Suivez un traitement. L'obstétrique est très conservatrice dans le choix du traitement médicamenteux: on vous prescrira des médicaments qui ne vous feront certainement pas de mal ni à votre enfant.

3. Ne refusez pas l'hospitalisation. Si le traitement ne donne pas le résultat escompté ou si le médecin estime que le risque est élevé, il vous proposera de vous rendre à l'hôpital. Personne n'a le droit de vous forcer à aller à l'hôpital - mais vous êtes responsable de votre vie et de celle de votre enfant..

Recommandations générales pour les femmes enceintes sujettes à l'hypertension artérielle

Évitez le café, le thé fort et le chocolat;

Éliminer les viandes fumées, les cornichons, les plats gras et sucrés de l'alimentation;

Si vous n'avez pas encore arrêté de fumer, arrêtez dès que possible;

Trouvez du temps pour les promenades quotidiennes, faites du sport si vous n'avez pas de contre-indications;

Ne manquez pas les visites chez le médecin, faites-vous tester régulièrement et écoutez-vous attentivement: dès l'apparition des symptômes d'anxiété, consultez votre médecin.

Si vous remarquez que votre tension artérielle est toujours plus élevée que d'habitude lorsqu'elle est mesurée par votre médecin, vous souffrez probablement d'hypertension de la blouse blanche. Très probablement, lors du rendez-vous chez le médecin, vous êtes très inquiet, ce qui vous empêche d'obtenir une image la plus précise possible. Ce syndrome est observé chez 20 à 30% des femmes enceintes. Dans ce cas, vous devez régulièrement mesurer et surveiller votre tension artérielle tout au long de la journée et en informer votre médecin..

Hypertension artérielle pendant la grossesse: traitement et prévention

La grossesse s'accompagne souvent d'un stress sur les vaisseaux sanguins et du développement d'une hypertension artérielle. Pourquoi cela se produit et comment normaliser l'hypertension artérielle chez les femmes enceintes?

L'hypertension artérielle pendant la grossesse est une affection caractérisée par au moins deux épisodes récurrents d'augmentation de la pression artérielle (TA) de plus de 140/90 mm Hg. L'intervalle entre les mesures répétées doit être de 3 à 4 heures.

Distinguer l'hypertension artérielle, qui était présente avant la grossesse, et la pathologie survenue pendant la gestation.

Types de maladies

Classification de l'hypertension artérielle pendant la grossesse
Hypertension chroniqueForme primaire de la maladie, forme secondaire (symptomatique)
Pathologie gestationnelle
Prééclampsie / éclampsie
Prééclampsie / éclampsie associée à une hypertension chronique

La pathologie chronique, à son tour, est partagée par:

  • Hypertension primaire (HD);
  • Hypertension secondaire (symptomatique).

L'hypertension essentielle est caractérisée par une augmentation du niveau de pression artérielle sans aucune pathologie concomitante des organes et des systèmes d'organes.

L'hypertension symptomatique se développe souvent dans le contexte de lésions rénales. La raison peut également être une pathologie endocrinienne (syndrome d'Itsenko-Cushing, Conn, phéochromocytome), divers troubles du système cardiovasculaire. Parfois dans le contexte de l'utilisation à long terme d'anti-inflammatoires, de contraceptifs hormonaux oraux et de certaines autres substances.

L'hypertension artérielle pendant la grossesse est considérée en termes de pression artérielle avec une systole cardiaque (contraction) supérieure à 160 mm Hg et une diastole (relaxation) - supérieure à 90 mm Hg. Dans ce cas, il existe une menace d'accident vasculaire cérébral chez la femme en travail (plus souvent avec hémorragie dans le tissu cérébral) pendant l'accouchement ou pendant la période post-partum.

Tableau: La norme de pression chez la femme enceinte

CatégoriesPression artérielle supérieure mm Hg.Pression artérielle inférieure mm Hg.
Pression normaleMoins de 140Moins de 90
Hypertension modérée140-15990-109
Hypertension sévèrePlus de 160Plus de 110
  • Le diagnostic d'hypertension artérielle gestationnelle ne peut être posé que pendant la grossesse si une pression artérielle élevée est détectée à une période de 20 semaines ou plus. Après l'accouchement, la femme est suivie pendant 12 semaines. En fonction du niveau de pression artérielle, la femme est diagnostiquée.
  • Si une pression artérielle élevée est enregistrée parallèlement à l'excrétion de protéines dans l'urine (plus de 300 mg par jour), cette condition est appelée prééclampsie (PE). Elle s'accompagne d'une perturbation de l'activité de nombreux systèmes organiques. En conséquence, les paramètres de laboratoire changent considérablement. Le risque de développer une PE augmente en présence de pathologies concomitantes: maladie rénale, maladies du système endocrinien, hypertension chronique, prédisposition génétique.

    La prééclampsie est classée comme sévère ou modérée. Avec une gravité modérée, il est possible de prolonger la grossesse, mais en milieu hospitalier. Dans les cas graves, un besoin urgent d'aborder la question de l'accouchement de la mère.

  • En cas d'association des symptômes de la pré-éclampsie avec le syndrome convulsif, on peut parler de l'apparition de l'éclampsie. L'apparition des crises est précédée d'une agitation excessive ou d'une somnolence, l'apparition de contractions fibrillaires des muscles du visage, de douleurs dans l'abdomen, les bras et les jambes, des maux de tête.
  • Diagnostic de la pathologie

    Chaque femme enceinte doit contrôler indépendamment le niveau de sa tension artérielle. Les tonomètres semi-mécaniques ou mécaniques viennent à la rescousse. Si le niveau de pression artérielle est élevé, vous devez contacter un spécialiste pour obtenir de l'aide. Une collecte approfondie de l'anamnèse, les plaintes des patients sont effectuées, un examen est effectué.

    Dans ce cas, un certain nombre de tests cliniques et de laboratoire obligatoires sont effectués:

    • Analyse générale du sang et de l'urine;
    • Test sanguin biochimique pour déterminer le niveau d'urée, de créatinine et d'électrolytes;
    • ECG;
    • Échographie rénale.

    L'hypertension symptomatique est davantage caractérisée par une apparition aiguë. Le plus souvent, un réglage rapide à un niveau élevé de pression artérielle (la pression artérielle diastolique dépasse 110 mm Hg). En même temps, la femme se sent tout à fait normale. Ce type d'hypertension affecte négativement les systèmes organiques du corps, ce qui entraîne souvent des complications.

    Pour diagnostiquer la prééclampsie, un certain nombre d'indicateurs sont déterminés: taux d'hématocrite, hémoglobine, leucocytes, plaquettes. Un frottis de sang périphérique, le taux de fibrinogène, d'acide urique, de créatinine, le taux d'ALAT, d'ASAT, d'albumine, de bilirubine sont étudiés.

    Aide et traitement

    L'hypertension et l'hypertension artérielle en début de grossesse nécessitent un traitement immédiat. L'augmentation de la pression artérielle affecte négativement le système cardiovasculaire de la mère et le développement du fœtus.

    Le traitement antihypertenseur réduit considérablement le risque de mortalité maternelle et favorise la fin de la gestation.

    Que faire si le tonomètre affiche de mauvais nombres? Vous devez consulter un médecin pour obtenir de l'aide! Le spécialiste doit prescrire un schéma d'étude diagnostique.

    Si une hypertension gestationnelle est détectée, une hospitalisation est nécessaire avec un examen clinique et de laboratoire complet du patient. Traitement antihypertenseur initié immédiatement.

    Les valeurs cibles de la pression artérielle systolique et diastolique sont respectivement de 130-150 mm Hg et 80-95 mm Hg. Une diminution significative de la pression artérielle doit être évitée, car cela peut réduire le flux sanguin à travers le placenta et perturber la nutrition fœtale.

    Le traitement de l'hypertension artérielle pendant la grossesse doit être prescrit par un médecin! L'automédication est inappropriée et nuit souvent au développement du fœtus.

    Les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine et les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ECA) sont catégoriquement contre-indiqués chez les femmes en position.!

    Les pilules contre l'hypertension pendant la grossesse ne peuvent être prescrites que par un médecin! En aucun cas, vous ne devez prendre vous-même des médicaments pour faire baisser l'hypertension artérielle.!

    Tableau: Préparations pour la réduction rapide de la pression artérielle pendant la grossesse

    DroguesApplication de doseTemps d'effetRemarque
    NifédipinePar voie orale 10 mg40 minutes, répéter après 40 minutesIl est contre-indiqué de garder la pilule sous la langue.
    HydralazineIntraveineuse 5-10 mg20 minutes, répéter après 20 minutesRisque d'hypotension excessive
    Clonidine0,075-0,10-0,15 mg par voie orale10 minutesDose quotidienne maximale 0,6 mg
    LabétalolIntraveineuse 30 mg5 minutes, répéter après 30 minutesContre-indiqué dans l'insuffisance cardiaque ou l'asthme bronchique

    Médicaments couramment utilisés pour traiter l'hypertension:

    1. Methyldopa;
    2. Clonidine;
    3. Antagonistes du calcium (nifédipine, amlodipine, vérapamil);
    4. Bêta-bloquants: aténolol, métoprolol, bisoprolol, nébivalol;
    5. Médicaments bloquant les récepteurs alpha et bêta-adrénergiques: Labétalol;
    6. Alpha-bloquants: doxazosine et prazosine;
    7. Diurétiques: Hydrochlorothiazide, Furosémide;
    8. Hydralazine.

    Médicaments pour le soulagement rapide de la crise hypertensive chez la femme enceinte: hydralazine, nitroprussiate de sodium, nifédipine, labétalol, diazoxide, nitroglycérine, clonidine.

    Méthodes de prévention

    La prévention de l'hypertension chez les femmes enceintes est la seule méthode de contrôle de la pression artérielle sans l'utilisation de médicaments!

    Pour les femmes souffrant d'hypertension artérielle, de tabagisme, de consommation d'alcool, de stress psychologique sont contre-indiqués.

    Les médecins vous recommandent de suivre un régime alimentaire approprié. Vous devez prendre des aliments enrichis et une quantité suffisante de protéines. Une interdiction complète des aliments épicés et salés. Les produits qui augmentent la pression sont exclus.

    En cas d'augmentation de la pression artérielle, il est recommandé de se coucher sur le côté gauche..

    Ne vous limitez pas trop à l'activité physique! L'exercice aérobie et la marche au grand air ont un effet bénéfique sur les prévisions. La quantité de sel de table dans les aliments ne doit pas être limitée.

    Hospitalisation dans un hôpital

    Indications d'hospitalisation d'une femme enceinte:

    1. Nombre excessivement élevé de tension artérielle: supérieur à 160/110 mm Hg;
    2. L'apparition de douleurs abdominales, maux de tête (signes avant-coureurs de l'EP);
    3. Développement de PE;
    4. Première augmentation détectée de la pression artérielle;
    5. Augmentation de la pression artérielle chez les femmes atteintes de maladie rénale, de diabète sucré et d'hypertension chronique déjà présente;
    6. Excrétion significative de protéines dans l'urine;
    7. S'il y a une suspicion d'hypoxie chez l'enfant;
    8. Retard de croissance fœtale;
    9. Malnutrition de l'enfant par le placenta (pathologie vasculaire).

    L'hypertension artérielle pendant la grossesse n'est pas une cause de panique. Les conseils et le schéma thérapeutique d'un médecin réduiront au minimum le développement de la pathologie. Afin de ne pas nuire au bébé, vous devez suivre les règles de base de la prévention.

    IL Y A DES CONTRE-INDICATIONS
    CONSULTATION NÉCESSAIRE DU MÉDECIN ASSISTANT

    L'auteur de l'article est Ivanova Svetlana Anatolyevna, thérapeute

    Comment abaisser la tension artérielle pendant la grossesse

    Dans la clinique prénatale, la pression artérielle d'une femme enceinte est mesurée à chaque fois. Pourquoi l'hypertension artérielle est dangereuse et comment réduire la tension artérielle pendant la grossesse?

    Nina Abzalova
    Obstétricien-gynécologue, Ph.D. mon chéri. Sci., Université médicale d'État de l'Altaï, Barnaul

    La pression artérielle (TA) est la pression exercée par le sang sur les parois des artères. Sa valeur est indiquée sous forme de fraction, dans laquelle le premier chiffre caractérise la pression artérielle au moment de la contraction cardiaque (systole) - systolique, et le second indique la valeur de la pression au moment de la relaxation cardiaque (diastole) - pression artérielle diastolique. Les indicateurs de pression artérielle sont mesurés en millimètres de mercure, car initialement la pression était mesurée à l'aide de tonomètres à mercure.

    Ce paramètre est l'un des plus importants car il caractérise la qualité du fonctionnement du corps. Souvent, pendant la grossesse, les femmes rencontrent d'abord le problème de l'hypertension artérielle, qui peut être dangereuse pour la femme enceinte et le fœtus..

    Symptômes d'hypertension artérielle

    Avec une augmentation de la pression artérielle, les éléments suivants peuvent apparaître:

    • mal de tête (sa force sera directement proportionnelle au niveau de pression artérielle);
    • vertiges;
    • bruit dans les oreilles;
    • sensation de pression sur les yeux;
    • faiblesse générale;
    • nausée et vomissements;
    • rougeur du visage et de la poitrine ou apparition de taches rouges sur le visage;
    • "vole" clignotant devant les yeux.

    Le caractère «insidieux» de l'hypertension artérielle pendant la grossesse réside dans le fait que dans certains cas, même avec des valeurs d'hypertension artérielle, la patiente ne ressent aucun symptôme pathologique, se sent normale et poursuit ses activités quotidiennes habituelles. L'hypertension artérielle est détectée par hasard, lors de la prochaine visite à la clinique prénatale. L'absence de manifestations cliniques d'hypertension artérielle n'exclut pas le développement de complications graves pouvant menacer la vie de la mère et de l'enfant à naître, il est donc très important de surveiller régulièrement la pression artérielle pendant la grossesse.

    Comment mesurer la pression?

    Actuellement, il existe des tensiomètres électroniques automatiques en vente qui permettent de mesurer facilement la pression en appuyant sur un bouton. Leur utilisation ne nécessite pas de compétences particulières. Dès le moment de la grossesse, il est conseillé d'acheter un tonomètre et de mesurer la pression au moins 2 fois par jour. Mais il est nécessaire de prendre en compte le fait que les tensiomètres électroniques peuvent ne pas être assez précis, et afin de savoir quelle pression vous avez actuellement, il est recommandé de prendre une mesure trois fois et de calculer la valeur moyenne entre les indicateurs obtenus..

    Les indicateurs de tension artérielle pendant la grossesse dépendent de nombreux facteurs: le volume sanguin circulant total, le tonus vasculaire, la fonction cardiaque (par exemple, la fréquence cardiaque), les caractéristiques de la qualité du sang (viscosité, etc.), ainsi que le niveau et l'activité d'un certain nombre d'hormones et biologiquement. substances actives produites par les reins et les glandes surrénales, la glande thyroïde, etc. De plus, un certain nombre de conditions externes ont une grande influence sur la pression artérielle: le niveau d'activité physique, le stress psycho-émotionnel, la valeur de la pression atmosphérique.

    Considérant que des changements se produisent dans le corps de la femme enceinte en ce qui concerne la quantité de sang circulant, le travail du cœur, les changements du fond hormonal, même avec une grossesse physiologiquement en cours, la pression artérielle change en fonction de sa durée.

    Au cours des premier et deuxième trimestres, la pression artérielle diminue généralement (systolique - de 10 à 15 mm Hg, diastolique - de 5 à 15 mm Hg), ce qui est dû à l'action de la principale hormone de la grossesse - la progestérone. Il a un effet relaxant sur les vaisseaux sanguins, ce qui est une condition préalable à la croissance et au développement favorables du fœtus. À mesure que la période de gestation augmente, la charge sur le système cardiovasculaire augmente, car le volume de sang en circulation augmente (d'environ 40% du volume initial: dans le corps de la femme enceinte circule 2 à 2,5% de sang de plus qu'avant la grossesse), la fréquence cardiaque augmente (en moyenne de 15 à 20 battements par minute), la production d'hormones placentaires augmente, le poids corporel augmente considérablement (à la fin de la grossesse - normalement de 10 à 12 kg). Cela conduit à une légère augmentation du niveau de pression artérielle pendant la grossesse, et il devient le même qu'avant la grossesse..

    Avec le développement de complications de la grossesse, le niveau de pression artérielle peut augmenter considérablement, ce qui constitue une menace potentielle pour la femme et l'enfant à naître. Par conséquent, à partir du moment de l'enregistrement à la clinique prénatale, une surveillance attentive de la valeur et de la dynamique (changement) de la pression artérielle est effectuée.

    La pression est normale?

    On pense que la pression artérielle moyenne, qui peut être considérée comme optimale (c'est-à-dire nécessaire au maintien de la vie du corps avec un risque minimal de développer des complications cardiovasculaires), est le niveau de tension artérielle systolique de 110 à 120 µm Hg. Art., Et diastolique - 70-80? Mm Hg. Art. Les valeurs limites sont de 130? /? 85 –139? /? 89? Mm Hg. Art. Si la valeur de la pression artérielle est de 140? /? 90 et plus, cette condition est considérée comme une hypertension artérielle (pression artérielle pathologiquement élevée).

    Il est à noter que parmi les jeunes femmes, il y a souvent celles dont la tension artérielle habituelle avant la grossesse est de 90? /? 60-100? /? 70 mm Hg. Art. Dans ces cas, il est plus correct de se concentrer non pas sur les valeurs absolues de la pression artérielle, mais sur l'augmentation des indicateurs: si les valeurs de la pression systolique pendant la grossesse ont augmenté de 30 mm Hg. Art., Et diastolique - par 15? Mm Hg. Art., Alors la femme enceinte a une pression artérielle élevée.

    Pour déterminer un niveau de tension artérielle fiable, le médecin observe un certain nombre de conditions assez simples mais importantes, car les femmes enceintes souffrent assez souvent du syndrome de la «blouse blanche»: si une femme faisait la queue pour un rendez-vous chez le médecin pendant une longue période, stressée par un environnement inconnu, en tension en attendant le résultat du test, il est possible d'obtenir des valeurs augmentées de la pression mesurée. La TA est mesurée pour toutes les femmes enceintes à chaque visite chez le médecin. Le médecin mesure la pression exercée sur les deux bras pendant que la femme est assise, le brassard du tonomètre (appareil de mesure de la pression) au même niveau que le cœur du patient. La mesure de la pression artérielle est effectuée à l'aide d'un tonomètre, qui peut être manuel (lorsque le médecin écoute les bruits cardiaques dans la zone de l'artère brachiale dans la courbure du coude) et automatique, lorsque l'appareil enregistre indépendamment le niveau de pression artérielle à l'aide de l'électronique. Les tensiomètres portables vous permettent de mesurer plus précisément le niveau de pression, mais nécessitent des compétences particulières. Le point positif des tensiomètres électroniques est la facilité d'utilisation, mais ils peuvent donner une erreur de mesure.

    Le patient doit exclure l'activité physique une heure avant de consulter le médecin, avant d'enregistrer la pression artérielle, s'asseoir dans une atmosphère calme pendant 5 à 10 minutes. Pendant la mesure, vous devez vous détendre, vous pencher en arrière sur une chaise ou une chaise, vous n'avez pas besoin de croiser les jambes (cela gêne la sortie veineuse et les valeurs de pression artérielle peuvent être surestimées). Pour obtenir un résultat fiable, le médecin prend des mesures plusieurs fois, car la première mesure, en règle générale, est surestimée.

    Comme le syndrome de la «blouse blanche» ne peut être exclu, le médecin reprend la mesure de la pression 10 à 15 minutes après la rencontre avec le patient, car l'anxiété de la femme enceinte est considérablement réduite après une conversation calme avec le médecin.

    Pour établir un diagnostic précis, il est souhaitable que chaque femme connaisse son niveau de tension artérielle habituel (comme le disent les médecins, au travail), qui a eu lieu avant la grossesse..

    Comme déjà mentionné, il est impossible d'établir un diagnostic d'hypertension artérielle (augmentation pathologique de la pression) sur la base d'une seule mesure de la pression artérielle. Pour ce faire, le médecin prend une deuxième mesure, le diagnostic est posé lors de l'enregistrement d'un niveau de pression artérielle constamment élevé au moins 2 fois de suite. Pour un diagnostic précis, le médecin peut prescrire une surveillance quotidienne du niveau de pression artérielle. Elle est réalisée à l'aide d'un appareil fixé au corps du patient. Dans cette étude, la pression est automatiquement enregistrée pendant 24 heures au rythme de vie normal du patient. Pendant la mesure, une femme tient un journal dans lequel, à l'horloge, note le type d'activité, la durée du sommeil, l'heure des repas, etc. Avec la surveillance quotidienne de la pression artérielle, les effets secondaires de facteurs externes (syndrome de la blouse blanche, stress, etc.) sont exclus, par conséquent, avec un degré élevé de fiabilité, la présence d'une hypertension artérielle est diagnostiquée ou exclue.

    Hypertension artérielle chez la femme enceinte

    L'hypertension artérielle chez une femme enceinte est un symptôme alarmant, car elle peut entraîner de graves complications:

    Si la pression dans les vaisseaux du corps de la femme enceinte augmente, cela conduit à des changements similaires dans le système circulatoire mère-placenta-fœtus. En conséquence, les vaisseaux de l'utérus et du placenta sont rétrécis et, par conséquent, l'intensité du flux sanguin diminue et moins d'oxygène et de nutriments sont fournis au fœtus. Ces troubles provoquent une insuffisance fœto-placentaire (complications lorsque le fonctionnement normal du placenta est perturbé et que l'apport d'oxygène et de nutriments au fœtus est réduit) et un retard de croissance intra-utérin (lors d'une grossesse à terme, un enfant de faible poids corporel est né). En outre, une conséquence de l'insuffisance placentaire est la menace d'interruption de grossesse..

    Une augmentation persistante à long terme de la pression artérielle pendant la grossesse peut provoquer de graves perturbations du fonctionnement des organes vitaux d'une femme enceinte, entraînant une insuffisance rénale ou cardiaque aiguë, dangereuse pour la vie de la mère et du fœtus.

    L'hypertension artérielle chez une femme enceinte peut entraîner un décollement placentaire prématuré en raison d'une augmentation de la pression dans l'espace entre la paroi utérine et le placenta (normalement, la séparation du placenta se produit après la naissance du fœtus). Un décollement placentaire prématuré entraîne des saignements (dans les cas graves, avec une perte de sang assez importante). Étant donné que le placenta partiellement séparé ne peut pas remplir sa fonction d'assurer la vie du fœtus, une hypoxie aiguë (manque d'oxygène) se développe, ce qui constitue une menace réelle pour la santé et la vie de l'enfant à naître..

    Une augmentation significative de la pression artérielle peut entraîner le développement de maladies graves - prééclampsie et éclampsie. Ces conditions sont les conséquences de la gestose - complications de la grossesse, se manifestant par une augmentation de la pression artérielle, la présence de protéines dans l'urine et un œdème. La prééclampsie est une affection accompagnée d'une pression artérielle élevée (200? /? 120 mm Hg et plus), des maux de tête, des «mouches» clignotantes devant les yeux, des nausées et des vomissements, des douleurs dans la région épigastrique située au-dessus du nombril. L'éclampsie est une attaque de crampes musculaires dans tout le corps, accompagnée d'une perte de conscience, d'un arrêt de la respiration.

    Une des terribles complications de l'hypertension artérielle est l'hémorragie cérébrale. Le risque de cette complication augmente considérablement pendant la période de travail du travail, par conséquent, afin d'éviter des conséquences aussi graves, avec une pression artérielle élevée, l'accouchement est effectué par césarienne.

    L'hypertension artérielle peut entraîner des complications telles qu'un décollement de la rétine ou une hémorragie rétinienne, pouvant entraîner une perte partielle ou totale de la vision.

    Qu'est-ce que l'hypertension pendant la grossesse

    Les raisons conduisant à une augmentation de la pression artérielle chez la femme enceinte sont multiples. Les maladies accompagnées d'une augmentation de la pression artérielle peuvent être grossièrement divisées en deux groupes.

    Groupe 1 - hypertension artérielle qui existait avant la grossesse. Cela peut être causé par:

    • hypertension - la soi-disant hypertension artérielle, dont les causes exactes restent inconnues à ce jour; dans le même temps, la femme n'a pas de maladies pouvant entraîner une augmentation de la pression artérielle (pathologie endocrinienne, maladies à long terme des organes internes);
    • maladies chroniques des organes internes, accompagnées d'hypertension artérielle, telles que les maladies rénales (pyélonéphrite chronique, glomérulonéphrite, polykystose rénale, malformations congénitales des reins), maladies des glandes surrénales, thyroïde, diabète sucré, pathologie du système nerveux central.

    En règle générale, en présence d'hypertension artérielle chronique, une augmentation du niveau de pression est notée dès les premiers stades de la grossesse..

    Groupe 2 - hypertension qui s'est développée pendant cette grossesse. Ce groupe comprend la prééclampsie et l'hypertension artérielle gestationnelle (une condition où une pression artérielle constamment élevée est enregistrée pendant la grossesse, non accompagnée de signes cliniques de prééclampsie et passant indépendamment après l'accouchement).

    La gestose est une complication grave qui se développe dans la seconde moitié de la grossesse (après 20 semaines), caractérisée par des lésions des organes vitaux. En cas d'évolution sévère ou d'absence de traitement adéquat, cela représente un danger pour la vie de la femme enceinte et du fœtus. Comme indiqué ci-dessus, la gestose se manifeste par une triade de symptômes: œdème, apparition de protéines dans les urines et augmentation de la pression artérielle. Il est à noter que la présence de deux des signes listés est suffisante pour établir le diagnostic de gestose..

    Dans de rares cas (en règle générale, en l'absence d'observation et de traitement de la gestose), des complications dangereuses telles que la prééclampsie et l'éclampsie peuvent se développer..

    Le danger de la gestose est qu'elle peut commencer avec des manifestations cliniques minimales et se développer rapidement, ce qui dicte la nécessité d'une surveillance attentive des femmes enceintes souffrant d'hypertension..

    Les facteurs de risque d'augmentation de la pression artérielle pendant la grossesse sont:

    • en surpoids;
    • grossesse multiple;
    • la présence d'hypertension artérielle chez des parents proches;
    • maladies actuelles à long terme des organes internes (par exemple, les reins);
    • Diabète;
    • augmentation de la pression artérielle lors de grossesses précédentes;
    • première grossesse, ainsi que l'âge des primipares de moins de 18 ans ou de plus de 30 ans.

    Comment abaisser la tension artérielle pendant la grossesse

    Si la femme enceinte souffre d'hypertension ou de maladies chroniques accompagnées d'une augmentation de la pression artérielle, la prise en charge de cette grossesse est réalisée conjointement par un obstétricien-gynécologue et un thérapeute ou cardiologue.

    Les méthodes de traitement qui aident à abaisser la tension artérielle peuvent être divisées en médicaments non pharmacologiques..

    Les méthodes non médicamenteuses comprennent la normalisation du sommeil (la durée du sommeil nocturne est d'au moins 9 à 10 heures, la journée - 1 à 2 heures), l'élimination des situations stressantes et des efforts physiques intenses. Marcher au grand air à un rythme calme, abandonner les mauvaises habitudes (de préférence au stade de la planification de la grossesse), ainsi qu'un régime avec un apport en sel raisonnable (pas plus de 5 g par jour, ce qui correspond à 1 cuillère à café), riche en potassium (il est contenu dans bananes, abricots secs, raisins secs, algues, pommes de terre au four).

    Lors du choix de médicaments pour normaliser la pression artérielle, deux conditions doivent être remplies: une surveillance constante de la pression artérielle deux fois par jour et l'absence d'effet indésirable du médicament sur le fœtus, même en cas d'utilisation prolongée.

    Avec une augmentation périodique insignifiante de la pression, le traitement commence par la nomination de sédatifs à base de plantes médicinales - VALERIANA, DESERT, NOVOPASSIT, PERSEN, PION'S BOTTLE, etc. Dans la plupart des cas, ces médicaments sont efficaces en association avec un traitement non médicamenteux.

    En cas d'hypertension artérielle persistante, les groupes de médicaments suivants sont généralement prescrits:

    • DOPEGIT (METHYLDOPA) est reconnu comme le «médicament de choix» (c'est-à-dire le plus abordable, le plus efficace et le plus sûr), qui peut être utilisé dès le début de la grossesse, mais l'effet de l'abaissement de la tension artérielle est plus prononcé à des périodes allant jusqu'à 28 semaines.
    • Les inhibiteurs calciques (NIFEDIPINE, VERAPAMIL, NORMODIPINE) peuvent être utilisés à partir du deuxième trimestre de la grossesse. Ils sont également efficaces pour les soins d'urgence lorsque la pression artérielle atteint un nombre élevé. Des formes à libération lente du médicament sont disponibles, ce qui vous permet de réduire la fréquence d'administration à 1 fois par jour.
    • Les β-bloquants (ATENOLOL, LABETALOL, NEBIVOLOL) n'ont pas d'effet tératogène (provoquant des malformations fœtales). Ils sont prescrits à partir du deuxième trimestre de la grossesse. Lors de la prise de ces médicaments, la fréquence cardiaque fœtale peut diminuer, leur rendez-vous est donc effectué selon des indications strictes. Pendant la prise du médicament, il est nécessaire de contrôler l'état intra-utérin du fœtus.

    Le choix des tactiques de gestion du travail dépend de la gravité de l'hypertension, de la gestose et de l'état intra-utérin du fœtus. Dans les cas graves, avec une augmentation régulière de la pression artérielle dans le contexte du traitement en cours, une césarienne est pratiquée, car le risque d'augmentation de la pression artérielle pendant l'accouchement augmente.

    Lors de l'accouchement par le canal vaginal, un traitement antihypertenseur planifié (avec l'utilisation de médicaments de divers mécanismes d'action) est prescrit à l'avance pour un bon contrôle de la pression artérielle, ainsi qu'un soulagement adéquat de la douleur pendant le travail. La méthode optimale de soulagement de la douleur pendant le travail avec une pression artérielle élevée est l'anesthésie péridurale (un médicament anesthésique est injecté dans l'espace péridural situé entre la dure-mère et les vertèbres après l'insertion d'un cathéter dans la région lombaire), car il a non seulement un fort effet anesthésique, mais contribue également à réduire la pression.

    Prévention de l'augmentation de la pression

    Pour éviter une augmentation de la pression artérielle pendant la grossesse, vous devez suivre quelques règles simples:

    • Vous devez vous assurer de la durée normale de sommeil - au moins 8 à 9 heures la nuit. Un après-midi de repos de 1 à 2 heures est souhaitable.
    • La surcharge émotionnelle et physique doit être évitée; s'ils sont possibles au travail, il est nécessaire de réduire temporairement la charge (passer à des travaux plus légers).
    • Une activité physique modérée (marcher au grand air, visiter la piscine, gymnastique pour les femmes enceintes, etc.) améliore l'apport sanguin au cerveau et aux organes internes, a un effet bénéfique sur l'état émotionnel et physique de la femme enceinte.
    • Une approche raisonnable de l'organisation de la nutrition pendant la grossesse est nécessaire: afin d'éviter une augmentation de la pression artérielle, il est nécessaire d'exclure le thé fort, le café, l'alcool en toute quantité. Il est nécessaire d'abandonner les aliments épicés, épicés, frits, les conserves et les viandes fumées. La consommation de pas plus de 1,5 l de liquide par jour et pas plus de 5 g (1 cuillère à café) de sel de table est un point important pour aider à maintenir le niveau de pression optimal.
    • Il est nécessaire de contrôler la prise de poids (pour toute la grossesse, elle ne doit pas dépasser 10–12? Kg, et avec un déficit pondéral initial - plus de 15? Kg).
    • Un point important est de contrôler la tension artérielle des deux mains au moins 2 fois par jour (matin et soir). Sur les deux mains, la pression doit être mesurée car l'enregistrement de différentes valeurs de pression artérielle (différant de 5-10? Mm Hg. Art.) Indique une violation de la régulation du tonus vasculaire et est l'un des premiers signes du développement de la gestose.

    Quand aller à l'hôpital

    Si une hypertension est diagnostiquée avant la grossesse, au premier trimestre (jusqu'à 12 semaines), une hospitalisation dans le service de cardiologie est nécessaire. À l'hôpital, la gravité de la maladie sera clarifiée, la question de la possibilité de porter une grossesse sera résolue et les médicaments autorisés à être utilisés à long terme pendant la grossesse seront sélectionnés. En cas d'hypertension, une hospitalisation planifiée est effectuée, en plus du premier trimestre, à 28-32 semaines (période de la plus forte augmentation du volume sanguin circulant) et 1-2 semaines avant l'accouchement. Une hospitalisation non programmée est indiquée lorsque des complications de la grossesse se développent ou lorsque l'évolution de l'hypertension s'aggrave.

    Avec une augmentation de la pression artérielle, notée pour la première fois dans la seconde moitié de la grossesse, un séjour à l'hôpital est nécessaire pour un examen plus approfondi, une clarification du diagnostic et une détection rapide de la gestose.

    Les femmes enceintes atteintes de maladies cardiovasculaires sont envoyées au service de pathologie à 28 à 32 semaines de grossesse. Cette période est considérée comme critique, car à ce moment la plus forte augmentation du volume de sang circulant se produit et le plus souvent, il y a une détérioration de l'état de la femme enceinte. L'hospitalisation permet d'éviter les complications.

    Avant l'accouchement (entre 38 et 39 semaines), une hospitalisation prénatale est indiquée pour sélectionner la méthode optimale d'accouchement et de préparation à l'accouchement.

    En cas de détérioration de l'état de la femme enceinte (augmentation de la tension artérielle pendant le traitement, maux de tête, signes d'insuffisance circulatoire, etc.), une hospitalisation urgente est réalisée quel que soit l'âge gestationnel.

    Les valeurs d'hypertension artérielle enregistrées à n'importe quel stade de la grossesse (même avec une bonne condition de femme et l'absence de symptômes cliniques) nécessitent une hospitalisation pour examen, l'identification des causes de l'hypertension artérielle et la sélection d'un traitement adéquat.

    Il Est Important De Savoir Sur La Planification

    Causes d'une grossesse extra-utérine

    Conception

    L'une des pathologies de naissance les plus difficiles et les plus dangereuses est la grossesse extra-utérine. Elle se retrouve chez 2% des femmes en travail et finit toujours défavorablement pour la mère et le fœtus.

    Comment nourrir correctement un nouveau-né avec du lait maternisé

    Accouchement

    Le lait de maman pour bébé est le meilleur aliment, personne ne peut contester cela. Cependant, pour un certain nombre de raisons, l'allaitement n'est pas toujours disponible.

    Technique d'alimentation par sonde pour les bébés prématurés

    Conception

    Nourrir les bébés prématurés par sonde est une mesure forcée en cas de prématurité profonde ou de pathologies développementalesMéthodes d'alimentation par sondeSi le nouveau-né est incapable de téter ou de se nourrir au biberon, une décision d'alimentation par sonde est prise.

    Enfant et prendre soin de lui

    Analyses

    Auteurs: Spock B.* Que signifie l'alimentation pour un bébé *60. Il en sait plus que vous ne le pensez.Un enfant, comme toute personne, a un instinct de faim. S'il souffre de malnutrition chronique, il criera pour plus de lait.