Principal / Conception

Lombalgie pendant la grossesse: causes et traitement

Si une femme doute qu'un changement de bien-être soit de nature physiologique ou que les sensations de douleur lombaire deviennent vives et intenses, alors elle doit absolument se présenter à un obstétricien-gynécologue qui observe sa grossesse..

Les raisons

Les maux de dos pendant la grossesse touchent la moitié des femmes. Habituellement, l'inconfort est associé à une charge accrue sur la colonne vertébrale et à un étirement des muscles abdominaux. Le plus souvent, une telle douleur apparaît vers la fin du deuxième trimestre et ne peut être atténuée avant l'accouchement. Des lombalgies au début de la grossesse peuvent également survenir. À chaque trimestre, les femmes enceintes font face à ce symptôme pour différentes raisons..

Dans les premiers stades

Le bas du dos fait mal au début de la grossesse, le plus souvent pour des raisons physiologiques:

  1. Déjà pendant les premières semaines de la naissance d'un enfant, le corps d'une femme se prépare progressivement au fait que le fœtus augmentera constamment. La colonne vertébrale lombaire subit des modifications, car très bientôt toute la charge y ira.
  2. Après 1,5 mois à compter du moment de la fécondation, les changements affectent la région sacrée. Au fil du temps, il devient plus élastique afin que la femme ne ressente pas d'inconfort sévère dû à la pression de la masse de l'enfant sur la colonne vertébrale. À ce stade, les douleurs apparaissent généralement périodiquement et n'affectent pas beaucoup le bien-être général de la femme enceinte..
  3. Le bas du dos est particulièrement tendu lorsque l'utérus se développe et change de position.
  4. Vers la fin du premier trimestre, la lombalgie est associée à une croissance fœtale dynamique. À ce stade, la femme n'a toujours pas le temps de s'habituer à la gravité de l'abdomen, donc en marchant, pour plus de commodité, la colonne vertébrale se plie fortement.
  5. À 12 semaines, les ligaments commencent à s'étirer intensément sous la pression de l'enfant. Une femme peut ressentir un inconfort sévère, mais le plus souvent, il n'y a pas lieu de s'inquiéter, car tout se passe dans le cadre physiologique..

Chez certaines femmes, le bas du dos tire au début de la grossesse peu de temps après la fécondation. Après la conception, l'embryon passe des trompes de Fallope à l'utérus en 4 à 5 jours. Il est ensuite implanté dans l'endomètre (membrane muqueuse). Lors de l'introduction de l'embryon dans la muqueuse de l'utérus, sa couverture est partiellement détruite, ce qui provoque une douleur à la traction. Après une implantation réussie de l'œuf, l'inconfort disparaît de lui-même. En plus des nausées et des saignements légers, les douleurs lombaires peuvent être considérées comme un signe de grossesse..

À une date ultérieure

Le dos fait mal pendant la grossesse au deuxième trimestre pour les raisons suivantes:

  • déplacement du centre de gravité;
  • augmentation du poids corporel;
  • l'action de l'hormone relaxine sur les ligaments et les tissus;
  • changements hormonaux;
  • augmentation de la charge sur certains groupes musculaires;
  • exacerbation de maladies chroniques (système musculo-squelettique, système génito-urinaire);
  • pathologies qui ont eu lieu avant même le début de la naissance d'un enfant (maladies dégénératives de la crête).


Au troisième trimestre, les maux de dos pendant la grossesse sont le plus souvent dus au fait qu'une femme prend du poids de manière dynamique. Dans le même temps, la charge sur la colonne vertébrale augmente et les déformations de la colonne lombaire augmentent. Les hormones, pour leur part, préparent le bassin à l'accouchement en ramollissant les ligaments conjonctifs. La jonction des os pelviens avec la colonne vertébrale devient mobile, ce qui rend le bas du dos encore plus douloureux pendant la grossesse au troisième trimestre.

Si une femme tire le bas du dos dans la période de 37 à 40 semaines, cela peut également être dû aux raisons suivantes:

  1. Avant l'accouchement, la tête du bébé tombe et appuie sur la zone du sacrum, provoquant des douleurs lombaires.
  2. Rupture du placenta. Si, en plus de douleurs lombaires, la femme enceinte a des écoulements sanglants et qu'il y a également un tonus utérin, vous ne pouvez pas reporter la visite chez le médecin. Il est préférable de se rendre immédiatement au service de pathologie de la grossesse. Une séparation trop précoce du placenta de la paroi de l'utérus a de graves conséquences pour la mère et le bébé..
  3. Contractions de Braxton Hicks. Avant la naissance prochaine, le corps s'entraîne avec de fausses contractions. Ils n'ont pas de rythme clair, ils peuvent donner à la région lombaire.
  4. Le début du processus générique. Si, avec des spasmes lombaires, un bouchon muqueux part, du liquide amniotique fuit et que le bas-ventre fait mal à intervalles réguliers, alors, très probablement, le processus de livraison est proche. Il devrait être attendu à partir de la semaine 38.

Avant l'accouchement, les douleurs lombaires douloureuses ne sont pas rares, elles ont le plus souvent une explication physiologique, mais peuvent également indiquer des maladies chroniques graves, aggravées avec le début de la grossesse.

Symptômes d'anxiété associés et nature de la douleur

La douleur au bas du dos après la conception n'est pas toujours inoffensive. Si votre dos vous fait mal pendant la grossesse au cours du premier trimestre et que la femme note également une faiblesse, une tachycardie, une altération de l'orientation spatiale, vous devez appeler d'urgence une ambulance. De tels signes peuvent signifier le début d'une interruption pathologique spontanée de la grossesse..

Au 2ème trimestre, une femme doit être alertée des douleurs à la ceinture irradiant vers le coccyx, le pubis ou l'os de la cuisse. Si, après une demi-heure en décubitus dorsal, ils ne passent pas ou ne deviennent pas rythmés, vous devez également appeler un médecin. Ces symptômes peuvent être dus au fait que le processus de livraison a commencé à l'avance..

Si pendant la grossesse il y a une douleur unilatérale dans le bas du dos - à droite ou à gauche - cela indique un processus inflammatoire des reins. Dans ce cas, le système tubulaire du rein ou des glomérules est souvent affecté et les symptômes commencent généralement unilatéralement, le dos fait mal du côté droit ou gauche. Une femme doit se plaindre à un néphrologue. Si de telles pathologies ont été exclues par un médecin, il existe plusieurs autres causes possibles de douleur:

  1. Tire le bas du dos pendant la grossesse sur le côté droit ou gauche avec un complexe de troubles dystrophiques dans le cartilage articulaire. Les femmes enceintes se plaignent que le plus souvent le matin après une nuit de repos, leur dos est très douloureux.
  2. Une douleur lombaire aiguë et sourde sévère à droite ou à gauche indique une exacerbation de la sciatique. La douleur irradie vers la fesse, la cuisse et également la surface externe de la jambe inférieure. Augmentation en marchant, en essayant de changer la position du corps et aussi lors d'une quinte de toux.
  3. Les maux de dos pendant la grossesse peuvent indiquer une lumbodynie. Cela se produit dans le contexte d'un surmenage ou d'un long séjour au froid, ainsi que lors de processus infectieux. La femme enceinte prend une position pliée forcée. C'est très dur pour elle de bouger.
  4. Une douleur de tiraillement à droite ou à gauche peut également indiquer une myosite (inflammation des muscles lombaires). Lors de la palpation, les fibres musculaires sont compactées et la femme caractérise la douleur comme prolongée, douloureuse, étouffée. Le plus souvent, cette pathologie se développe si une femme a soufflé ou si elle est très gelée.
  5. Pancréatite Une femme peut confondre inflammation du pancréas et toxicose. Cette maladie se caractérise par une violation prononcée des processus digestifs. Les maux de dos chez les femmes enceintes associés à la pancréatite sont de nature zona. Plus ressenti dans le haut de l'abdomen, mais irradie également vers le côté gauche du bas du dos.
  6. Ostéochondrose, radiculite, hernie intervertébrale. Avec divers processus dégénératifs-destructeurs du système musculo-squelettique, la douleur peut être reflétée. Souvent, avec de telles pathologies, le côté gauche du bas du dos fait mal.

Des maux de dos sévères pendant la grossesse peuvent être associés à des hernies rachidiennes. Une telle pathologie grave se caractérise par une myalgie, une raideur des mouvements, une posture altérée, une sensation d'engourdissement et une «chair de poule» dans les membres inférieurs.

Une femme enceinte a également mal au dos avec symphysite. Il s'agit d'une maladie associée à la discordance des os de l'articulation pubienne. La femme enceinte ressent une douleur pubienne sévère et un œdème tissulaire..

Quel médecin dois-je contacter si mon bas du dos me fait mal pendant la grossesse?

Si la douleur au bas du dos se fait sentir dans les premiers stades de la grossesse ou si elle commence à déranger avec le temps au cours du deuxième / troisième trimestre, vous ne pouvez pas reporter la visite chez le gynécologue. Le médecin qui dirige la femme la référera pour consultation à des spécialistes concernés (néphrologue, neurologue, gastro-entérologue), s'il y a des raisons pour cela.

Diagnostique

Si le bas du dos fait mal pendant la grossesse au premier trimestre, dans certains cas, un spécialiste a besoin d'un examen de routine pour établir la cause de cette symptomatologie. Mais si le médecin soupçonne une source pathologique d'inconfort, la femme enceinte sera recommandée:

  • passer une analyse générale du sang et de l'urine;
  • subir une échographie.

Les méthodes de recherche aux rayons X dans son cas sont contre-indiquées.

Traitement

Pendant la grossesse, les maux de dos doivent être traités sous surveillance médicale. Une femme enceinte ne doit choisir aucun médicament de manière indépendante. Le plus souvent, diverses méthodes de soulagement de la douleur sont recommandées aux femmes qui portent un enfant, à l'exclusion de l'utilisation de médicaments.

Si une femme enceinte a de graves douleurs lombaires, les recommandations suivantes aideront à soulager la maladie:

  1. Un massage doux du dos est indiqué pour détendre les muscles tendus. Une femme peut le faire elle-même. Elle doit s'allonger sur le côté et masser le bas du dos le long de la colonne vertébrale avec les deux mains. Mais il est préférable pour un spécialiste certifié de masser une femme enceinte..
  2. Si votre dos vous tire, vous pouvez essayer de prendre une douche ou un bain tiède (pas chaud). Du sel et des huiles essentielles sont également ajoutés au bain pour mieux détendre les muscles du bas du dos..
  3. Le dos cessera de vous faire mal si vous portez un bandage de maternité spécial. Il aide à soutenir l'abdomen et soulage le stress sur les muscles du dos. Il est conseillé de porter un bandage selon les directives d'un gynécologue à partir de 5-6 mois de grossesse.
  4. Si vous avez mal au dos, vous devez utiliser des oreillers orthopédiques spéciaux sous la forme d'un grand fer à cheval. Ce produit soutient le corps des deux côtés. Même sur le dos, le sommeil devient beaucoup plus agréable.
  5. Des exercices d'exercices thérapeutiques pour les femmes enceintes doivent être effectués régulièrement. Ils aident à renforcer les muscles, à augmenter leur endurance à l'activité physique. Si un gynécologue recommande à une femme un certain complexe de thérapie par l'exercice, elle doit respecter strictement ses recommandations. Ne rompez pas la séquence des exercices et le nombre d'approches..
  6. Il est important de faire attention à la bonne posture tout au long de la journée. Ce sont ses violations qui provoquent souvent des douleurs lombo-sacrées chez la femme enceinte. Une femme doit se contrôler et essayer de ne pas trop se pencher en arrière. Si elle passe beaucoup de temps assise, pour cela, vous devez utiliser des chaises orthopédiques spéciales et mettre un oreiller sous son dos.

Si une femme enceinte a mal au bas du dos et qu'il n'y a pas de contre-indications, elle devrait visiter la piscine. Pendant la natation, les muscles du dos se détendent, la distance entre les corps vertébraux augmente. La natation améliore également la respiration, augmente la circulation sanguine et augmente les processus métaboliques..

La prévention

Si une femme a déjà des douleurs lombaires au cours du premier trimestre, mais que cela n'est pas associé à des maladies graves, elle doit reconsidérer son mode de vie à des fins préventives:

  1. Si une femme a un travail sédentaire, elle doit prendre soin d'une chaise ou d'un fauteuil confortable. Il est recommandé de se lever et de se réchauffer toutes les heures. Assise à la table, une femme doit garder le dos droit, pas en reste. Sinon, la lordose ou la cyphose s'aggraveront, et lors du port d'un enfant, cela est totalement inapproprié.
  2. Les femmes enceintes qui passent beaucoup de temps debout devraient faire des pauses fréquentes. Vous devez vous reposer en position couchée ou à moitié assise. Dans ce cas, les membres inférieurs doivent être légèrement surélevés et un oreiller doit être placé sous le dos. Cette technique détendra la colonne lombaire..
  3. Les femmes enceintes doivent dormir principalement sur le côté, en utilisant un oreiller spécial. Une femme portant un enfant ne doit marcher que dans des chaussures confortables avec des talons bas et avec le bon dernier.
  4. L'exercice tout en portant un enfant doit être modéré. Une femme ne devrait établir aucun record sportif. Sa tâche: renforcer le corps, augmenter son endurance, mais sans stress excessif. Si la femme enceinte souffre de douleurs lombaires, les exercices impliquant des charges verticales sur la colonne vertébrale doivent être minimisés.

Toutes les causes de douleur lombaire chez les femmes enceintes sont divisées en 2 grands groupes. Le premier groupe comprend toutes les conditions physiologiques possibles associées à la naissance d'un enfant. Le deuxième groupe comprend les maladies qui se sont manifestées avant la grossesse ou celles qui étaient à l'état latent et ont été provoquées pendant le port d'un enfant..

Dans tous les cas, s'il y a une douleur dans le bas du dos au début de la grossesse ou à une date ultérieure, un tel symptôme ne peut être ignoré. Pour que la grossesse se poursuive en toute sécurité, une femme doit consulter un obstétricien-gynécologue et se conformer à toutes les recommandations médicales..

Auteur: Miroslava Gromova, médecin,
spécialement pour Vertebrolog.pro

Vidéo utile sur la façon de se débarrasser des douleurs lombaires pendant la grossesse

Liste des sources:

  1. Gynécologie. Guide rapide. Ed. G.M. Savelyeva, G.T. Sukhikh, I.B. Manukhin. Année d'émission: 2013.
  2. Obstétrique. Leadership national. Ed. acad. RAMS E.K. Ailamazyan, prof. V.E. Radzinsky, acad. RAMS V.I. Kulakov, Acad. RAMS G.M. Saveliev. Année d'émission: 2014.
  3. Neurologie. Manuel d'un médecin pratique. Ed. D.R.Shtulman, O.S. Levin. Année d'émission: 2016.
  4. L'évolution et la gestion de la grossesse par trimestre. Ed. EST. Sidorova, I.O. Makarov. Année d'émission: 2009.
  5. Fausse couche de grossesse. Ed. V.M. Sidelnikova, G.T. Sec. Année d'émission: 2010

Douleur vertébrale pendant la grossesse: comprendre les causes

Ils se demandent pourquoi le dos fait mal pendant la grossesse. Bien sûr, tout le monde sait que le corps d'une future mère pendant cette période travaille avec un stress accru, assurant le développement normal du fœtus. Dans de telles conditions, presque toutes les faiblesses de la santé d'une femme se font sentir. Par exemple, à la suite de la croissance du fœtus, le centre de gravité du corps de la femme enceinte se déplace, ce qui entraîne une douleur dans la colonne vertébrale, le plus souvent dans le bas du dos. Vous devez comprendre comment vous pouvez aider le corps à surmonter les difficultés émergentes.

Causes de la douleur

La période de gestation a un certain effet sur les articulations hanche-sacrées. Si plus tôt ils étaient immobiles, pendant la grossesse, sous l'influence d'une hormone spéciale, ils commencent à se détendre. Le but de ces changements est de faciliter le passage du bébé pendant le travail. Cette détente, combinée à la croissance du ventre, bouleverse l'équilibre, ce qui oblige la femme à plier le cou et à tirer ses épaules en arrière. En conséquence, l'estomac gonfle encore plus, ce qui ne fait qu'aggraver la situation. En conséquence, la colonne vertébrale est fortement cambrée, les muscles du bas du dos sont constamment tendus, ce qui entraîne l'apparition de douleurs.

Un certain groupe à risque est composé de femmes qui, même avant la grossesse, avaient des maladies du système musculo-squelettique, telles que l'ostéochondrose, la courbure de la colonne vertébrale, le développement insuffisant des muscles impliqués dans l'inclinaison pelvienne. Dans ces cas, le dos fait mal après l'accouchement..

À quelle période de la grossesse le dos commence-t-il à faire mal??

L'apparition de sensations douloureuses chez différentes femmes apparaît à différents moments de la grossesse. En règle générale, le dos commence à faire mal de 20 à 21 semaines. Cependant, la douleur peut apparaître plus tôt. Tout dépend du style de vie qu'une femme mène. En fin de grossesse, le dos commence à faire plus mal. Il s'agit d'environ 34, 35, 36 et 37 semaines. La raison dans ce cas réside non seulement dans l'excès de poids, mais également dans le fait que l'enfant commence à faire pression sur le bas du dos. À cette époque, le corps commence une sorte de préparation, à la suite de laquelle certaines femmes enceintes ressentent une douleur assez intense et intense, bien que d'autres ne les ressentent pas du tout. Dans ce cas, vous pouvez voir que la paroi abdominale se tend parfois d'elle-même, devenant sensiblement dure. Cela est clairement visible lorsqu'une femme doit faire des efforts physiques ou lorsqu'elle est en colère, mais cela se produit sans raison particulière..

Douleur en fin de grossesse (38, 39 et 40 semaines)

Des lombalgies à de telles périodes sont observées chez de nombreuses femmes. Le plus souvent, son apparence est due à la charge élevée sur la colonne vertébrale et au fait qu'en raison d'un étirement excessif, les muscles abdominaux s'affaiblissent. En d'autres termes, dans ce cas, le dos commence à faire mal de la semaine 27 jusqu'à la naissance même. Il peut se dégager dans la jambe, s'intensifier après une marche prolongée, un effort physique ou simplement une position debout prolongée. Dans ce cas, une douleur peut apparaître au niveau du pubis et de l'articulation sacro-iliaque, causée par le ramollissement naturel des ligaments. Il est tout à fait possible de faire face à de telles douleurs si vous adhérez à des règles simples. Tout d'abord, les aliments riches en calcium y aideront: produits laitiers, poisson, noix, herbes, viande. Si la douleur vous dérange régulièrement, il est logique de commencer à prendre du calcium. Il est nécessaire de limiter les mouvements qui peuvent augmenter la charge sur le dos. Par exemple, pour soulever quelque chose du sol, vous n'avez pas besoin de vous pencher, mais de vous accroupir. Dans ce cas, les muscles des jambes et des épaules seront tendus, mais pas le dos. Vous devez vous asseoir appuyé sur le dos, tout en vous asseyant doucement et doucement, et ne pas «tomber dans le fauteuil», car dans ce cas, la charge sur les disques intervertébraux augmente et ils sont fragiles. Pour dormir, il est préférable d'utiliser un matelas orthopédique semi-rigide. Par exemple, lorsque le dos fait mal pendant la grossesse la nuit, c'est la faute du matelas. Choisissez un oreiller de taille moyenne, idéalement un oreiller anatomique qui prend en compte toutes les courbes de la colonne vertébrale. Vous devez également donner la préférence aux chaussures à talon stable et bas, et vous devez temporairement oublier les talons aiguilles et les talons hauts. Une variété d'exercices qui renforcent les muscles du dos, de l'abdomen, des fesses et des cuisses, comme la natation et l'aérobic, seront très utiles..

C'est pire lorsque la cause de la douleur est une variété de maladies neurologiques, telles que la sciatique, la hernie discale, etc. Dans ce cas, les problèmes peuvent commencer dès 14 à 15 semaines de grossesse, alors que le dos fera très mal. Cependant, ces maladies peuvent également affecter la fin de la grossesse. Dans ce cas, il est nécessaire d'établir le repos au lit, d'utiliser un corset doux ou un bandage. Des analgésiques peuvent être utilisés, mais à titre exceptionnel.

Si le bas-ventre et le dos font mal pendant la grossesse, alors que la douleur est prolongée et qu'il y a une violation notable de la démarche, cela peut être un signe de symphysopathie. Une telle maladie est héréditaire, elle est associée à un ramollissement excessif de l'articulation pubienne, ce qui peut entraîner des hémorragies. Dans une telle situation, un traitement hospitalier est effectué, le médecin doit contrôler strictement tout le déroulement de la grossesse.

La douleur au bas du dos peut être accompagnée de tension dans l'utérus. Ce sont les fausses contractions de Braxton-Hicks, une sorte d'entraînement du corps avant l'accouchement. Vous devez leur accorder une attention particulière s'ils ont commencé avant la période de 37 semaines. Avec eux, un écoulement apparaît du tractus génital, une douleur dans le bas-ventre se fait sentir et les intervalles entre les contractions successives sont progressivement réduits. Cela peut indiquer une éventuelle interruption de grossesse. Vous devez consulter un médecin immédiatement.

Autres causes de douleur

Il existe un certain nombre de problèmes qui peuvent conduire à ces douleurs..

Pancréatite

Cette maladie est une inflammation du pancréas. Bien sûr, une telle maladie est assez rare, mais c'est avec elle que le dos fait mal même aux premiers stades de la grossesse. Le développement de cette maladie est facilité par les violations de l'écoulement de la bile, la consommation d'alcool, le non-respect du régime alimentaire (aliments gras et à base de viande abondants), le stress et la prédisposition héréditaire. La pancréatite en phase aiguë se manifeste par une douleur aiguë dans le bas du dos et le haut de l'abdomen, tandis que la douleur est à la ceinture. Elle s'accompagne souvent de troubles des selles, de vomissements et d'une diminution de la pression artérielle. Dans une telle situation, vous devez vous rendre d'urgence à l'hôpital..

Le diagnostic de cette maladie nécessite un certain nombre de tests de laboratoire d'urine et de sang, il est nécessaire de subir une échographie, une imagerie par résonance magnétique. Dans la plupart des cas, le traitement doit avoir lieu dans un hôpital. Le médecin prescrit un régime strict, un certain nombre de médicaments qui devraient normaliser le travail du pancréas, des analgésiques et des anti-inflammatoires. Si la situation ne s'améliore pas, vous devez recourir à la chirurgie..

Pyélonéphrite

Il s'agit d'une maladie rénale caractérisée par une douleur tiraillante et douloureuse. Dans ce cas, pendant la grossesse, le dos fait mal dans la région lombaire à gauche ou à droite. C'est encore pire quand on doit faire face à des coliques rénales, qui sont associées au mouvement d'une pierre dans l'uretère à partir du bassin rénal. Avec les coliques pendant la grossesse, le bas du dos fait très mal et vous ne pouvez pas trouver une position dans laquelle la douleur s'atténuera. La douleur peut irradier vers l'urètre ou l'aine. Un autre symptôme notable est que l'urine devient plutôt trouble, parfois vous pouvez remarquer un mélange de sang. Dans ce cas, la température monte.

Afin de poser un diagnostic, le médecin envoie le patient pour une échographie, des tests de laboratoire d'urine et des tests sanguins sont effectués. Dans le traitement de la pyélonphrite, des médicaments antibactériens sont prescrits, qui sont sélectionnés individuellement. La sensibilité des micro-organismes, qui a provoqué l'apparition du processus inflammatoire, doit être prise en compte. Le traitement dans certains cas est effectué en ambulatoire, mais il est préférable d'être traité à l'hôpital. Avec les coliques rénales, des antispasmodiques et des analgésiques sont utilisés pour réduire la douleur et une certaine prévention de l'inflammation est effectuée.

Matériel pouvant aider les femmes enceintes souffrant de maux de dos:

  • Cours gratuits sur le traitement des maux de dos dispensés par un médecin spécialisé en thérapie par l'exercice. Ce médecin a développé un système unique pour la restauration de toutes les parties de la colonne vertébrale et a déjà aidé plus de 2000 clients avec divers problèmes de dos et de cou..
  • Vous vous demandez comment traiter un nerf sciatique pincé? Ensuite, regardez attentivement la vidéo sur ce lien.
  • 10 nutriments essentiels pour une colonne vertébrale saine - dans ce rapport, vous découvrirez ce que devrait être une alimentation quotidienne pour que vous et votre colonne vertébrale ayez toujours un corps et un esprit sains.
  • Reconstruction des articulations du genou et de la hanche en cas d'arthrose - Enregistrement vidéo gratuit d'un webinaire animé par un docteur en thérapie par l'exercice et en médecine du sport - Alexander Bonin
  • Souffrez-vous d'ostéochondrose? Ensuite, nous vous recommandons d'étudier des méthodes efficaces de traitement de l'ostéochondrose lombaire, cervicale et thoracique sans médicaments..

Grossesse et accouchement avec douleur à la colonne vertébrale

De nombreux citadins modernes négligent l'activité physique depuis leur enfance. Assis pendant de nombreuses heures dans un établissement d'enseignement, à la maison devant un ordinateur ou une télévision, au lieu de faire du sport ou du moins de danser. Un tel mode de vie déjà à l'âge adulte donne un triste résultat: courbure de la colonne vertébrale, déplacement des disques intervertébraux, faiblesse du corset musculaire et parfois hernies rachidiennes.

Et puis le travail sédentaire de bureau commence, ce qui n'ajoute pas non plus de santé à la colonne vertébrale. Si une alimentation pas très saine est également ajoutée à cela, les problèmes sont aggravés par l'apparition d'un excès de poids ou même d'obésité..

Au moment où une femme est prête à devenir mère, sa colonne vertébrale est déjà assez déformée et lui rappelle de temps en temps sa souffrance. Comment survivre à la grossesse et à l'accouchement avec une douleur à la colonne vertébrale, si même sans stress supplémentaire, c'est parfois difficile?

Tout d'abord, vous devez demander conseil à un ostéopathe ou à un vertébroneurologue. Passez un examen, faites une imagerie par résonance magnétique aux rayons X. Le médecin donnera des recommandations qui aideront à renforcer la colonne vertébrale et à se comporter correctement pendant la grossesse et après l'accouchement. La charge principale sur la colonne vertébrale commence exactement à la naissance du bébé. Il est très important d'apprendre à éviter le stress sur le dos - à se pencher correctement et à soulever le nouveau-né, à être à l'aise pour nourrir.

Grossesse et accouchement avec une hernie de la colonne vertébrale

Parfois, les femmes ont peur de tomber enceinte en raison de problèmes de colonne vertébrale existants. Ce n'est pas une peur tout à fait justifiée: avec le bon comportement, tout se passera sans complications. Surtout si vous commencez à préparer la conception à l'avance..

Si vous commencez à vous entraîner dans 6 à 8 mois, vous pouvez avoir le temps d'améliorer votre colonne vertébrale. Le médecin peut prescrire un cours de massage, une correction manuelle, un cours d'exercices sur des simulateurs spécialement conçus, de la natation. Un corset musculaire solide sauvera la colonne vertébrale de la surcharge et de la courbure pendant la grossesse.

Le traitement et la préparation ne peuvent être négligés. La hernie et la protrusion peuvent exercer une pression sur les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins, ce qui a un effet extrêmement négatif sur les organes internes vers lesquels ces nerfs et vaisseaux sanguins mènent. La grossesse peut simplement ne pas venir ou se terminer prématurément.

En règle générale, si la grossesse et l'accouchement sont planifiés avec une hernie de la colonne vertébrale, il est conseillé à la femme de suivre ces recommandations:

  • s'engager dans une forme physique spéciale pour les femmes enceintes;
  • essayez de ne pas rester debout trop longtemps: il vaut mieux marcher ou s'asseoir;
  • il est préférable de se coucher sur le côté, de placer un oreiller entre vos genoux - cela aidera à soulager la tension des muscles du dos;
  • au lieu de pentes, il vaut mieux s'accroupir avec le dos droit;
  • n'hésitez pas à porter des bandages spéciaux;
  • asseyez-vous sans vous pencher ni vous pencher, rapprochez-vous du dossier d'une chaise ou d'une chaise;
  • en position assise, placez un oreiller sous le dos et un banc sous vos pieds afin que vos genoux ne soient pas en dessous du niveau du bas du dos;
  • dormir sur un matelas orthopédique de haute qualité et le même oreiller;
  • confier aux proches toutes les tâches ménagères qui nécessitent une charge sur la colonne vertébrale.

Grossesse et accouchement après une fracture vertébrale

Une fracture vertébrale est une blessure très grave qui peut compliquer considérablement la gestation et l'accouchement. Cependant, la grossesse et l'accouchement après une fracture vertébrale sont tout à fait possibles. Tout dépend du cas spécifique et des caractéristiques de la blessure.

Dans certains cas, les médecins conseillent d'éviter la conception pendant au moins un an après la blessure, et parfois vous devez attendre encore plus longtemps. La colonne vertébrale doit récupérer, et après une immobilité forcée, il est nécessaire de recycler les muscles.

Parfois, une lésion médullaire antérieure rend l'anesthésie péridurale impossible pendant l'accouchement. De nombreuses femmes subissent une césarienne sous anesthésie générale après une fracture vertébrale..

La décision concernant la gestion de la grossesse et le mode d'accouchement est prise par des médecins spécialistes: gynécologue-obstétricien, neurologue ou orthopédiste.

Pourquoi les femmes enceintes ont-elles des douleurs lombaires et comment les traiter

Environ 90% des femmes enceintes souffrent de douleurs lombaires dans une plus ou moins grande mesure. Les douleurs lombaires peuvent survenir à n'importe quel stade de la gestation et nécessitent de rechercher la cause qui les a provoquées et de prendre les mesures nécessaires. Le plus souvent, les lombalgies dérangent les femmes enceintes qui mènent une vie sédentaire, sont en surpoids ou ont des maladies qui surviennent avant la conception..

Causes physiologiques de la douleur

La nature de la douleur lombaire est différente, elle peut être douloureuse, tiraillante ou crampe, tir, coupure, etc. Les causes de la douleur lombaire peuvent être conditionnellement divisées en physiologiques et pathologiques, mais l'apparition d'un syndrome douloureux nécessite dans tous les cas une visite chez un médecin.

Les facteurs physiologiques qui causent la lombalgie comprennent:

  • Changement du centre de gravité. Pendant la gestation, le poids d'une femme augmente de 10 à 16 kg, ce qui augmente par conséquent la charge sur la colonne vertébrale et les membres inférieurs et provoque des douleurs dans le bas du dos. De plus, l'utérus en croissance s'étire et perd sa tonicité des muscles abdominaux, ce qui augmente la charge sur les muscles du dos et provoque un déplacement du centre de gravité chez la femme enceinte. Pour maintenir l'équilibre, une femme tend les muscles de son dos, tire ses épaules en arrière, incline son cou et pousse son ventre vers l'avant. Ce qui précède augmente encore plus la tension des muscles du bas du dos et provoque un syndrome douloureux..
  • Récipient à fruits en croissance. Le fœtus en croissance provoque la croissance de l'utérus, ce qui entraîne une compression du diaphragme, des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses situées près de la colonne vertébrale, provoquant une gêne et des douleurs dans le bas du dos. Cette condition est la plus typique pour la fin de la gestation et, en particulier lorsque la femme enceinte est allongée sur le dos..
  • Changements hormonaux. Dès le moment de l'implantation de l'ovule, les hormones progestérone (responsable du maintien de la grossesse) et de la relaxine (provoquant un ramollissement des ligaments dans les articulations de l'os du bassin et de la colonne vertébrale) commencent à être produites de manière intensive dans le corps de la femme enceinte. La libération de relaxine prépare le corps de la femme au passage du fœtus pendant le travail à travers l'anneau osseux du bassin sans causer de dommages. Le ramollissement des ligaments et des articulations cartilagineuses avec un utérus élargi augmente encore la charge sur les os pelviens et la colonne vertébrale, provoquant des douleurs lombaires.
  • Des combats d'entraînement. Ils sont également appelés contractions de Braxton Hicks. Elles apparaissent plus près de la fin de la grossesse et se caractérisent par des crampes irrégulières et non croissantes dans le bas de l'abdomen et des douleurs douloureuses dans la région lombaire. Les contractions d'entraînement préparent le corps maternel à l'accouchement, ne sont pas considérées comme une pathologie, mais peuvent causer de l'inconfort pour une femme enceinte.
  • Chaussures mal ajustées. Le port de chaussures serrées, inappropriées (trop petites ou, au contraire, grandes), et, en particulier, la préférence pour des chaussures à talons hauts et fins augmentent encore la tension musculaire dans le dos, exacerbent le déplacement du centre de gravité, ce qui augmente les douleurs lombaires mineures ou les provoque apparence en l'absence de syndrome douloureux.
  • Descente de la partie de présentation du fœtus. Typique pour une grossesse tardive. La tête ou l'extrémité pelvienne est abaissée et pressée contre l'entrée du petit bassin, appuyant sur les terminaisons nerveuses et provoquant des douleurs dans le bas du dos.

Que faire avec la douleur physiologique

Le respect de règles simples aidera à arrêter ou au moins à réduire les maux de dos:

  • Bandage prénatal. Il doit être porté à partir de la seconde moitié de la grossesse. Il est important de choisir la bonne taille de bandage, et son utilisation soutiendra la croissance du ventre, réduira la charge sur la colonne vertébrale et régulera l'équilibre. Il est particulièrement utile de porter un bandage pour les femmes enceintes qui travaillent debout ou marchent beaucoup.
  • Chaussure. Le port des bonnes chaussures joue un rôle important dans la gestation, en particulier au deuxième et au troisième trimestre. Il est conseillé de choisir des chaussures en matériaux naturels, avec des talons petits (jusqu'à 5 cm) et larges, libres, mais ne tombant pas des pieds, avec des bretelles larges et denses. Avec la pathologie de la colonne vertébrale et des articulations, le port de semelles orthopédiques est efficace.
  • Activité de travail. Si le travail d'une femme enceinte est associé à une assise prolongée, par exemple devant un ordinateur ou un bureau, vous devez faire des pauses toutes les 15 minutes, vous lever, marcher, faire quelques exercices physiques simples. Par exemple, levez les bras en inspirant, expirez lentement, baissez les bras. Lorsque vous restez debout pendant une longue période de travail, il est nécessaire de transférer périodiquement du poids d'une jambe à une autre.
  • En marchant. Les longues promenades à l'air frais contribuent à la production de vitamine D dans le corps (même par temps nuageux), ce qui est nécessaire au métabolisme normal du calcium (le calcium renforce le système squelettique et les dents).
  • Limitation de l'activité physique lors d'une crise douloureuse. Si possible, allongez-vous et détendez-vous pendant 15 à 20 minutes.
  • Massage. Des caresses légères du bas du dos et des pieds réduiront la douleur. Pour masser les pieds, il est permis d'utiliser des tapis de massage, des balles.
  • Dormir. Un bon sommeil est important pour une femme enceinte. Il est recommandé de dormir sur le côté avec deux oreillers supplémentaires pour soulager les douleurs lombaires. L'un est serré par les jambes, l'autre est placé sous le ventre. Si possible, il est conseillé d'acheter un oreiller orthopédique spécial.
  • Faites de l'exercice. Il est conseillé à chaque femme enceinte, en particulier à celles qui souffrent de douleurs lombaires, de faire des exercices spéciaux pour les femmes enceintes tous les jours. Les inclinaisons et les virages brusques doivent être évités (pincement possible de la racine vertébrale), évitez de soulever des poids. Si vous devez soulever quelque chose du sol, vous devez vous accroupir, prendre un objet et vous tenir le dos droit.
  • Bonne nutrition. Une femme enceinte a besoin de manger rationnellement, la nourriture doit contenir tous les nutriments, vitamines et minéraux. L'utilisation de produits laitiers fermentés, de noix, d'herbes et de poisson (comme source de calcium) est particulièrement importante.
  • Douche / bain chaud. Une douche chaude ou un bain chaud peut aider à soulager les douleurs lombaires. Pour une relaxation complète, il est recommandé d'ajouter à l'eau des huiles essentielles, des sels ou des décoctions d'herbes apaisantes..

Causes pathologiques de la douleur

Les facteurs pathologiques causant des lombalgies chez les femmes enceintes comprennent:

  • La menace d'interruption de grossesse. Peut survenir à tout âge gestationnel. L'apparition de douleurs tiraillantes ou douloureuses dans le bas du dos et dans le bas de l'abdomen jusqu'à 22 semaines indique une menace de fausse couche. La menace progressive d'interruption s'accompagne d'un écoulement sanglant ou brun du tractus génital, la douleur est remplacée par une douleur spastique. Dans les derniers stades, il peut y avoir une menace de naissance prématurée, qui s'accompagne également de douleurs tiraillantes dans le bas du dos, d'une augmentation du tonus de l'utérus, d'une augmentation des écoulements muqueux (écoulement du bouchon muqueux).
  • Pyélonéphrite. L'exacerbation de la pyélonéphrite chronique existant avant la grossesse ou l'apparition d'une maladie pendant la période de gestation s'accompagne de douleurs ou de tiraillements dans le bas du dos. En plus de la douleur, une femme s'inquiète de la fièvre, des troubles urinaires (crampes lors de la vidange de la vessie, des mictions fréquentes), des symptômes d'intoxication (faiblesse, léthargie, perte d'appétit).
  • Urolithiase colique. Se produit lorsque des calculs rénaux sont présents. Accompagné de douleurs dorsales spastiques unilatérales ou bilatérales, de phénomènes dysuriques.
  • Pathologie neurologique. Avec une hernie intervertébrale, les vertèbres du disque intervertébral sont enfreintes, avec une radiculite lombo-sacrée - l'atteinte des racines vertébrales. Les douleurs sont vives, tirantes dans la nature, irradient vers la jambe, accompagnées de problèmes de mouvement (flexion, marche).
  • Myosite. L'inflammation locale des muscles lombaires s'accompagne d'une douleur aiguë, peut-être d'un caractère tirant, qui s'intensifie lors de la flexion et de la rotation. Il y a aussi une augmentation de la température corporelle, une hyperémie de la peau du bas du dos. La myosite est due à l'hypothermie.
  • Symphysite. Le processus inflammatoire dans l'articulation pubienne est dû à la mobilité et au relâchement du tissu cartilagineux dans l'articulation pubienne et à l'inflammation concomitante des muscles et des os du bassin. Caractérisé par une douleur intense dans l'utérus et le bas du dos, des problèmes de marche (démarche maladroite et chancelante), des douleurs à la palpation du bas du dos et des étirements des jambes.
  • Pancréatite L'inflammation du pancréas est causée par un trouble de l'écoulement de la bile, des erreurs d'alimentation (consommation d'aliments gras, épicés, frits), le stress et l'hérédité accablée. La maladie est caractérisée par une douleur à la ceinture dans le bas du dos, des selles dérangées, des nausées et des vomissements, de la fièvre.

Traitement de la douleur pathologique

Le traitement des douleurs lombaires pendant la grossesse causées par une pathologie est déterminé par la cause qui les a provoquées:

  • Pyélonéphrite. La maladie nécessite une hospitalisation et la nomination de médicaments anti-inflammatoires, uroantiseptiques et antibiotiques, en tenant compte de la sensibilité de la microflore isolée. On montre au patient le repos au lit, buvant beaucoup de liquides, une alimentation modérée. La douleur est soulagée par la nomination d'antispasmodiques et d'analgésiques. En cas d'intoxication sévère, une thérapie par perfusion est effectuée.
  • Menace d'interruption. Toutes les femmes enceintes soupçonnées d'avoir un avortement menaçant ou un accouchement prématuré sont hospitalisées d'urgence. Pour soulager l'hypertonicité utérine, des antispasmodiques et des médicaments tocolytiques sont prescrits. Dans un certain nombre de cas, l'utilisation d'agents hormonaux contenant de la progestérone est montrée (matin, dyufaston). En outre, un repos au lit strict et des sédatifs d'origine végétale (agripaume, valériane) sont prescrits.
  • Crise de colique rénale. Le traitement est hospitalisé, la douleur est soulagée par la nomination d'antispasmodiques et d'analgésiques, dans les cas difficiles, des narcotiques. Le respect d'un régime modéré est prescrit, avec le développement du processus inflammatoire, des uroantiseptiques et des antibiotiques.
  • Radiculite, hernie intervertébrale. Traitement ambulatoire. La femme enceinte se voit attribuer un repos au lit strict, portant un corset ou un bandage. Pour les douleurs intenses, des analgésiques sont prescrits. Après le soulagement du syndrome de la douleur, la chaleur est montrée dans la région lombaire, des exercices de physiothérapie.
  • Myosite des muscles de la colonne lombaire. Le traitement est effectué en ambulatoire. Onguents chauffants prescrits localement sur la région lombaire, en tenant compte des contre-indications à leur utilisation pendant la grossesse. Le traitement est supervisé par un thérapeute ou un neurologue.
  • Symphysite. Traitement hospitalier. La femme enceinte se voit prescrire des préparations de calcium et de magnésium, des vitamines, un bandage et un complexe de gymnastique spéciale qui renforce les muscles du bassin, des hanches et du bas du dos. Dans l'alimentation, la préférence est donnée aux aliments riches en calcium et en magnésium.
  • Pancréatite Traitement hospitalier. Un régime strict d'épargne est prescrit (limitation des aliments épicés et salés, exclusion des aliments gras et frits, refus des produits carnés). La douleur est soulagée par la prescription de médicaments contre la douleur. Des agents anti-inflammatoires et enzymatiques sont également prescrits. En l'absence de dynamique positive, un accouchement prématuré (jusqu'à 36 semaines) ou un avortement médicamenteux (jusqu'à 12 semaines) est indiqué.

La prévention

Le respect des recommandations suivantes aidera à prévenir l'apparition de douleurs lombaires pendant la période de gestation:

  • Mener une vie active. Longues promenades, exercice quotidien pour les femmes enceintes, sports (natation, yoga).
  • Restriction de l'haltérophilie (pas plus de 3 kg).
  • Respect d'une alimentation équilibrée. Les aliments doivent contenir des aliments riches en calcium, en magnésium et en vitamines.
  • Porter des chaussures appropriées. Évitez les chaussures trop serrées ou lâches et les talons hauts.
  • Élimination des mouvements brusques (sauts, virages et virages).
  • Maintenir une posture correcte (dos redressé, abduction des épaules en arrière).

Vidéo: Lombalgie pendant la grossesse. Le bas du dos fait mal pendant la grossesse

Attention! Cet article est publié à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas un matériel scientifique ou un avis médical et ne peut pas servir de substitut à une consultation en personne avec un médecin professionnel. Consulter des médecins qualifiés pour le diagnostic, le diagnostic et la prescription de traitement!

Pourquoi le bas du dos fait-il mal pendant la grossesse??

La grossesse est une période où le corps d'une femme est complètement reconstruit pour répondre aux besoins d'une petite personne en pleine croissance. Ceci est toujours accompagné de quelques signes, et ils ne sont pas toujours agréables..

Mais l'apparence de la douleur est effrayante, surtout s'il s'agit d'une douleur dans des endroits autour de l'utérus en croissance, par exemple dans le bas du dos.

Une telle douleur peut être associée à l'action d'hormones spéciales qui préparent les os et les ligaments aux modifications des volumes intra-abdominaux, mais elle peut également indiquer d'autres maladies non associées à la grossesse..

En outre, les maux de dos qui surviennent en attendant un enfant peuvent indiquer une menace d'interruption prématurée de la grossesse..

Causes possibles de douleur ↑

À différents moments, ce symptôme peut parler de divers processus se déroulant dans le corps d'une femme..

De plus, ils peuvent être à la fois pathologiques et tout à fait normaux, en raison de la grossesse elle-même..

Lombalgie au premier trimestre

Traditionnellement, la lombalgie peut être divisée en conditions qui ne mettent pas la vie en danger et pour la santé et en conditions qui annoncent des maladies graves..

Douleur physiologique

Apparaissant à 9 semaines, ce symptôme peut indiquer la production active de progestérone dans l'organisme de la femme - une hormone qui aide à maintenir la grossesse.

Dans ce cas, les ligaments entre les os se détendent un peu, le poids corporel devient plus perceptible. Les douleurs physiologiques dans le bas du dos ne doivent pas être accompagnées de nausées, de vomissements, de faiblesse, de fièvre et plus encore d'écoulement (surtout sanglant).

Ce symptôme peut être observé normalement à 10 semaines..

Cela ne s'aggrave pas, cela peut être caractérisé comme une légère douleur à la traction. Il ne devrait y avoir aucun autre symptôme.

La douleur physiologique associée à une surproduction de progestérone devrait disparaître à 12 semaines.

Mais si, avant la grossesse, une femme souffrait de l'une des maladies telles que l'ostéochondrose ou la spondylose de la colonne lombaire, la sténose du canal rachidien, la scoliose de la colonne lombaire, les hernies discales, la douleur sera assez intense, sans autres symptômes et se prolongera pendant toute la durée de la grossesse..

Douleur pathologique

Grossesse extra-utérine

Avant cela, une femme pouvait bien se sentir enceinte: son goût, sa sensation d'odeurs changeaient, elle avait de légères nausées matinales.

Cet état pourrait durer 2-3 semaines, pourrait durer plus.

Dans ce cas, l'apparition de maux de dos, généralement unilatéraux, irradiant à la fois vers le rectum et jusqu'à la clavicule ou l'omoplate, peut être considérée comme le signe d'un avortement tubaire, c'est-à-dire d'une grossesse extra-utérine interrompue..

De plus, une femme sur deux a un écoulement de sang du tractus génital..

Le moment même de la lésion de la trompe de Fallope se manifeste par une douleur intense et une perturbation de l'état allant jusqu'au développement d'un collapsus avec une forte baisse de pression, une augmentation de la fréquence cardiaque, le développement d'une pâleur de la peau et une altération de la conscience d'une femme.

Menace d'interruption d'une grossesse normale

Il peut se manifester de la même manière qu'un ectopique interrompu.

Remarquable:

  • maux de dos ou douleurs abdominales basses,
  • l'apparition de sécrétions sanguines d'intensité variable: d'un léger saignement à un grand volume de sang ou avec des caillots de plus d'une pièce de 5 kopeck;
  • il peut y avoir des nausées, des vomissements uniques.

Maladie du rein

De telles maladies (principalement, nous parlons de pyélonéphrite) apparaissent rarement pendant ces périodes.

Ils commencent à apparaître de 22 à 24 et atteignent leur apogée à 33 semaines, ce qui est dû à la détérioration de l'écoulement urinaire en raison de plusieurs mécanismes.

Cependant, au cours du premier trimestre, la pyélonéphrite peut également se développer et provoquer des douleurs lombaires, une augmentation de la température corporelle et une modification de la nature de l'urine..

Lombalgie sévère sans fièvre, irradiant vers la jambe et l'aine - signe d'une pierre traversant l'uretère.

Inflammation du pancréas

La pancréatite peut également se manifester par une lombalgie.

Dans ce cas, il y a violation de l'état général, nausées, vomissements, souvent - diarrhée, dans laquelle les selles sont molles, "grasses", brillantes.

Cette condition est traitée uniquement dans un hôpital.

Grossesse gelée

Au premier trimestre, cette condition ne se manifeste pas par des maux de dos, le plus souvent c'est une surprise asymptomatique.

Au deuxième trimestre

Douleur "pas terrible" associée à une charge accrue sur la colonne vertébrale

Se produit le plus souvent à partir de 20 semaines.

Il présente les caractéristiques suivantes:

  • pas intense;
  • pire après un effort physique ou une position debout prolongée;
  • hante en position assise dans une position inconfortable.

Maladies neurologiques

Peut également causer des douleurs lombaires.

Ce sont des pathologies telles que:

  • ostéochondrose;
  • hernie discale entre deux vertèbres;
  • scoliose lombaire;
  • hypo- ou hyperlordose lombaire;
  • spondylose et quelques autres.

Pyélonéphrite

Elle se caractérise non seulement par des douleurs lombaires, mais aussi par:

  • augmentation de la température;
  • l'apparition d'un œdème sur les paupières et les jambes;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • changement de la nature de la miction;
  • décoloration et clarté de l'urine.

Menace d'interruption

Dans ce cas, la femme ressent non seulement une douleur dans le bas du dos, mais peut également ressentir le tonus croissant de l'utérus si elle met sa main sur son ventre..

Si, en plus de ces symptômes, un écoulement est également observé avec la plus petite quantité de sang, une hospitalisation urgente est nécessaire. Une ambulance devrait emmener une femme à l'hôpital.

Maladie d'urolithiase

Peut également survenir n'importe quelle semaine de ce trimestre.

Il se caractérise par:

  • douleur au bas du dos - crampes et très intenses, il est difficile pour une femme de trouver la position dans laquelle elle serait moins;
  • du sang dans l'urine peut apparaître;
  • difficulté à uriner.

Douleur au troisième trimestre

Dans les derniers stades, la douleur peut également être de nature physiologique ou être un signe de pathologie.

Considérez les principales raisons.

Augmentation de la charge sur le bas du dos en raison du grand volume de l'utérus enceinte

Une telle douleur ne s'accompagne pas d'un trouble du bien-être ou d'une perte de conscience, elle augmente au bout de 38 semaines.

Dans ce cas, vous pouvez trouver une telle position couchée dans laquelle la femme cesse de se sentir mal au dos.

Pyélonéphrite

Il se développe à la suite de la stagnation de l'urine pour 2 raisons principales: la compression des voies urinaires par l'utérus enceinte et l'inhibition de la progestérone du péristaltisme des mêmes voies.

Le plus souvent, la maladie se développe à partir de 31 semaines. Ses symptômes, à l'exception des douleurs lombaires, sont décrits ci-dessus..

Inflammation des muscles du bas du dos (myosite)

La maladie peut se développer lorsqu'une femme enceinte est dans l'air frais ou dans un courant d'air avec un bas du dos mal enveloppé.

Dans ce cas, la douleur sera instable, dépendra de la position du torse et ne sera pas accompagnée d'une détérioration de l'état.

Avec la myosite, vous pouvez ressentir une douleur musculaire.

La maladie peut survenir à n'importe quelle, même 40 semaines, bien que pendant cette période, la douleur soit probablement causée par la raison suivante.

Contractions d'entraînement

Ils apparaissent après 36 semaines.

Ils sont caractérisés par des contractions de crampes de l'utérus, qu'une femme peut ressentir pas nécessairement dans l'abdomen, mais aussi dans le bas du dos.

Ces sensations sont irrégulières, disparaissent après quelques heures, peuvent être répétées le lendemain ou peuvent se transformer en contractions régulières.

Crampes lombaires, lorsque les intervalles entre les contractions utérines diminuent progressivement, apparaissant à 35 semaines ou plus tôt - un signe de travail prématuré.

À ce stade, l'enfant est presque prêt pour la naissance, mais il peut avoir besoin d'une aide médicale.

Si ces symptômes sont observés à 37 semaines ou plus, nous parlons du début du travail normal..

Pancréatite

Elle se caractérise non seulement par des douleurs lombaires, mais également par des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, des ballonnements, de la diarrhée.

Lombalgie avec une grossesse gelée

Peut se produire uniquement lorsque le corps tente de provoquer le travail.

Avant cela, la femme cesse de ressentir le mouvement de l'enfant et, avec la longue existence d'une telle condition, des signes d'intoxication.

Que peuvent signifier la nature et la localisation de la douleur? ↑

Sur la base de ces deux signes, il est encore difficile d'assumer votre diagnostic, mais après les avoir compris, vous pourrez savoir à quel médecin vous devez vous adresser et comment: appeler une ambulance, utiliser votre propre moyen de transport ou vous limiter à un appel téléphonique..

Fort

La lombalgie décrite de cette manière peut être un signe de:

  • Pyélonéphrite: dans ce cas, la température augmentera, l'état général s'aggravera, la couleur et l'odeur de l'urine changeront.
  • Urolithiase: en même temps, il est impossible de trouver une position dans laquelle cela deviendrait plus facile. Il n'y aura pas d'écoulement du vagin, mais du sang visible peut apparaître dans l'urine.
  • Accouchement: à une période de 39 semaines, un peu plus tôt ou plus tard, des douleurs de cette nature peuvent indiquer le début de l'accouchement, y compris celles accompagnées d'une pathologie. Dans ce cas, il devrait y avoir une fréquence de ces douleurs, pas nécessairement l'intervalle sera réduit (il y a des concepts de travail décoordonné, de faiblesse du travail).
  • Divergence de la suture de la césarienne précédente. Dans le cas du développement d'une complication aussi redoutable de la grossesse, une faiblesse apparaîtra, une douleur sera ressentie non seulement dans le bas du dos, mais également dans tout l'abdomen, il peut y avoir une forte baisse de pression, des saignements du tractus génital, des évanouissements.

De telles douleurs sont la raison pour laquelle vous appelez une ambulance, avant l'arrivée de laquelle vous ne pouvez que prendre une position horizontale et mettre une bougie rectale avec de la papavérine.

Douleurs tirantes

Cette nature de la douleur est typique pour:

  • le cours normal de la grossesse, alors il n'y a pas d'autres symptômes (cela doit être confirmé par votre médecin);
  • pyélonéphrite;
  • menaces d'interruption de grossesse - aux premiers stades;
  • séances d'entraînement - après 36 semaines;
  • début du travail - au troisième trimestre.

Douleur au bas du dos irradiant vers la jambe

  • Si une telle douleur apparaît après 20 semaines, augmente après l'effort, y compris une longue marche ou debout, augmente après s'être assise dans une position inconfortable, il s'agit d'un symptôme de stress accru sur la colonne vertébrale et les muscles abdominaux par l'utérus enceinte..
  • Les maladies neurologiques (ostéochondrose, hernie intervertébrale, scoliose) provoqueront également un tel symptôme, mais en dehors de cela, aucun écoulement ou changement de bien-être ne devrait apparaître.

Avec une telle caractéristique de ce symptôme, un examen par un obstétricien et un neurologue est nécessaire..

Douleur dans le bas de l'abdomen et le bas du dos

Ce symptôme est typique pour:

  • Contractions de Hicks (entraînement) - à une date ultérieure. Il n'y a pas d'autres symptômes, l'état de santé n'en souffre pas;
  • rupture menaçante de la suture d'une césarienne;
  • grossesse extra-utérine - aux premiers stades;
  • menaces d'avortement spontané ou de naissance prématurée;
  • pyélonéphrite. Si, dans tous les cas précédents, des écoulements apparaissent (ils sont généralement sanglants), dans ce cas, la température augmente, la miction est perturbée.

Avec une telle description du symptôme, appeler une ambulance est obligatoire.

Douleur au bas du dos droite et gauche

Ce signe indique la pathologie de la grossesse (il peut être à la fois la menace d'une naissance prématurée et la menace de rupture de l'utérus), le début du travail, certaines pathologies de la colonne vertébrale (cette dernière se manifestant généralement même avant la grossesse).

La douleur dans la pancréatite peut être décrite de la même manière..

Pour la pathologie du système urinaire, une certaine localisation est caractéristique (droite ou gauche).

Des crampes

Typique pour:

  • colique rénale;
  • combats d'entraînement;
  • de vrais combats;
  • menaces de naissance prématurée / fausse couche.

En marchant

Une telle description de la douleur au bas du dos plaide en faveur des maladies neurologiques d'une femme enceinte:

  • Canal rachidien étroit: douleurs et crampes, non seulement dans le bas du dos, mais aussi dans les fesses, se développant lors de la marche. La douleur s'étend au pied, couché ou assis fait également mal.
  • L'action de l'hormone relaxine sur les articulations pelvienne-sacrée provoquée avant la grossesse.

Tournage

Voici comment la douleur neurologique est décrite:

  • radiculite;
  • sciatique;
  • ostéochondrose.

Moins fréquemment, le terme «tir» caractérise la douleur en pathologie rénale.

Dans ce cas, il devrait également apparaître: augmentation de la pression artérielle, œdème, augmentation de la température, malaise général.

Douleur dans le bas du dos, les jambes et le bassin

Habituellement, c'est ainsi que les femmes dont la grossesse est "passée" dans la seconde moitié décrivent la pression de l'utérus enceinte sur la colonne vertébrale et les os.

C'est une douleur relativement physiologique qui devrait disparaître après l'accouchement..

Pendant et après le sommeil

Le "coupable" d'une telle douleur est souvent la grossesse elle-même, dans laquelle le fond hormonal d'une femme change complètement (rappelez-vous que les hormones agissent non seulement sur l'humeur des femmes).

La situation est aggravée si une femme enceinte a de telles maladies:

  • ostéochondrose lombaire;
  • s'endormir sur le dos dans une position inconfortable;
  • spondylarthrite ankylosante;
  • scoliose.

Poignarder

Développer en raison de:

  • maladies de la colonne vertébrale;
  • névralgie: dans ce cas, la nature de la douleur change avec les mouvements du corps;
  • rarement - en cas de maladies cardiaques: une telle douleur s'accompagne d'une perturbation du rythme cardiaque et / ou d'une modification de la pression artérielle;
  • colique rénale, dans laquelle la douleur se propage à l'aine, au périnée, à la jambe, complétée par un changement de la miction.

Avant l'accouchement

Dans ce cas, les douleurs sont localisées non seulement dans le bas du dos, mais affectent également le bas de l'abdomen..

Ils se répètent à intervalles réguliers, ressemblent à des douleurs pendant la menstruation..

Peut être accompagné de picotements ou de distension dans la région pubienne.

Douleurs lombaires et ovariennes

Étant donné que pendant la grossesse, les ovaires "s'éteignent", la douleur en eux devrait être alarmante et provoquer une visite chez le gynécologue.

Cette symptomatologie est typique pour:

  • inflammation des appendices utérins
  • cystomes (gros kystes).
  • violation de l'intégrité du kyste;
  • torsion de la jambe d'un gros kyste ovarien.

Dans le premier cas, la douleur est accompagnée par: un écoulement de nature différente (jusqu'à purulente), une augmentation de la température, le bien-être peut être perturbé.

Brûlant

Typique pour les maladies des organes internes et du système nerveux:

  • pyélonéphrite;
  • l'ulcère duodénal;
  • névralgie intercostale;
  • ostéochondrose.

Dans le bas du dos et le coccyx

En règle générale, cette douleur survient chez un grand nombre de femmes enceintes..

Ceux qui ont eu une blessure au coccyx dans le passé sont particulièrement touchés..

Parfois, cependant, de telles douleurs peuvent survenir avec une pathologie inflammatoire et tumorale des organes pelviens..

Poumons

Ce sont les mêmes douleurs «normales» que les femmes éprouvent en raison de l'augmentation de la charge sur la colonne vertébrale et les os en raison de leur nouvel état..

Tranchant

Une caractéristique dangereuse du syndrome douloureux, qui nécessite un diagnostic urgent et un traitement adéquat, car elle peut survenir lorsque:

  • menace de naissance prématurée / fausse couche;
  • la menace de rupture de la suture après une césarienne;
  • pyélonéphrite;
  • pancréatite;
  • appendicite aiguë, lorsque le processus est déplacé par l'utérus enceinte.

Zona

Ceci est principalement caractérisé uniquement par la pancréatite - une maladie qui ne doit être traitée qu'à l'hôpital, en particulier pendant la grossesse.

Fréquent

Cette caractéristique indique:

  • exacerbation de l'ostéochondrose;
  • présence fréquente de l'utérus dans un état de tonus accru, ce qui indique un risque de fausse couche.

Cette condition est-elle dangereuse? ↑

Comme vous pouvez le voir d'après le nombre de maladies ci-dessus qui peuvent se manifester par des douleurs lombaires chez une femme enceinte, ce symptôme est dangereux.

Ne négligez pas la visite chez le médecin, notez tout sur la grossesse.

Lorsque la douleur au bas du dos devrait être particulièrement préoccupante:

  • lorsqu'un écoulement sanglant du vagin apparaît, même s'il s'est produit le jour de la menstruation et ne dépasse pas 1 coussin par heure en volume;
  • la douleur ne disparaît pas après le repos;
  • le donne à la main ou au membre inférieur;
  • accompagné d'une augmentation de la température ou d'un changement de l'état général;
  • il y a aussi des douleurs abdominales.

Dans ces cas, appeler une ambulance est obligatoire.

Comment supprimer ou réduire la douleur? ↑

Pendant la grossesse, il est interdit d'utiliser beaucoup de médicaments, y compris des analgésiques, à moins, bien sûr, que l'on parle de situations potentiellement mortelles.

Ci-dessous, nous considérerons un traitement destiné à aider uniquement dans les cas où la douleur au bas du dos est causée par le développement normal de la grossesse elle-même..

Traitement médical

Cela comprend uniquement:

  • Prendre des médicaments contenant du calcium et de la vitamine D: «Calcium-D-Nycomed» et autres.
  • Pommade pour les douleurs lombaires pendant la grossesse - uniquement "Nurofen-gel" ou "Ibuprofen", tous les autres médicaments de cette période sont interdits.

Des exercices

Les exercices suivants peuvent être utilisés pour soulager la lombalgie:

N ° 1

Allongez-vous sur le dos, posez vos pieds sur une chaise, allongez-vous quelques minutes, respirez le ventre.

N ° 2

"Vélo" couché.

Numéro 3

Inspirez - mouvement, comme si vous vouliez attirer le sacrum, retenez votre souffle pendant 10 à 15 secondes, détendez-vous.

Numéro 4

Exercice "chat", qui doit être fait sans stress - facilement et librement.

Remèdes populaires

Pour le traitement des lombalgies malades chez les femmes enceintes, les recettes suivantes sont largement utilisées (notez qu'il ne devrait pas y avoir de douleur ni d'augmentation du tonus utérin):

  • Mélangez le raifort râpé avec de la crème sure, étalez sur la plaie, couvrez d'une serviette, nouez avec un foulard.
  • Les feuilles de bardane séchées et échaudées avec de l'eau bouillante sont appliquées sur le bas du dos, attachées avec un foulard.
  • Pressez l'ail dans un presse-ail, mélangez avec du jus de citron pour faire une masse pas très épaisse. Une serviette en coton est trempée dedans, imbibée de sorte qu'elle soit saturée d'infusion. La compresse est froide. S'applique pendant 20 minutes.
  • 1 sachet d'encens blanc est mélangé avec 1 cuillère à soupe. du savon à lessive râpé et 2 jaunes, préalablement fouettés dans une mousse. Tous les ingrédients sont soigneusement mélangés; le mélange est appliqué sur la laine, qui est ensuite enroulée autour du bas du dos.

Ainsi, le bas du dos pendant la grossesse peut être douloureux en raison d'un grand nombre de maladies diverses qui doivent être identifiées et guéries..

Ne prenez pas le risque de laisser tout "suivre son cours", en l'attribuant à la grossesse, car cela peut gravement affecter le petit organisme en développement à l'intérieur.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Évanouissement pendant la grossesse. Causes, symptômes, traitement et prévention

Accouchement

La grossesse souhaitée donne à chaque femme un sentiment de bonheur et de plaisir incroyable. Attendre un bébé est toujours très joyeux, mais en même temps et excitant.

Interaction entre l'acide folique et le sorbifer durules lorsqu'ils sont pris simultanément.

Infertilité

Nos algorithmes ont automatiquement analysé les instructions d'utilisation des médicaments sélectionnés et trouvé les effets thérapeutiques et les effets secondaires de l'utilisation simultanée d'acide folique et de Sorbifer durules.

Comment déterminer la grossesse sans test

Analyses

Chaque femme intéressée par ce problème souhaite trouver une réponse dans les plus brefs délais. Et chacun a ses propres raisons: quelqu'un avec inquiétude et espoir attend au moins le moindre soupçon de grossesse, et quelqu'un est choqué par la pensée de cela ou le soupçon.

Quand s'asseoir après l'accouchement avec des points de suture?

Nutrition

De nombreuses femmes "expérimentées" en travail savent que la naissance d'un enfant ne se déroule pas toujours sans heurts. La grande taille du fœtus, la présentation par le siège du fœtus, le travail rapide et, dans certains cas, même le manque de professionnalisme des médecins entraînent souvent des ruptures internes ou externes.