Principal / Nouveau née

Antibiotiques pour la bronchite chez les enfants et les femmes enceintes

Lorsque la bronchite se développe, les médecins prescrivent souvent des antibiotiques. Ces médicaments peuvent combattre divers types de bactéries qui interfèrent avec leur capacité à se reproduire et à fonctionner. Des antibiotiques sont prescrits si le médecin a identifié la nature bactérienne de la maladie. Avec une infection virale, ces médicaments sont inutiles. Dans ce cas, un traitement symptomatique est prescrit..

  • Symptômes médicaux de la bronchite
  • Choisir un médicament
  • Prévoir

Symptômes médicaux de la bronchite

La bronchite peut être reconnue par les symptômes médicaux qui surviennent fréquemment. Bronhi.com les marque comme:

  1. Toux.
  2. Haute température.
  3. Douleur musculaire.

Avant que le traitement ne soit prescrit, le patient est diagnostiqué. Le type d'infection détermine les méthodes de traitement. Le type de bronchite est également pris en compte, qui peut être aiguë, chronique, obstructive et purulente..

La bronchite aiguë est reconnue par une toux sèche, qui devient humide après 2-3 jours, c'est-à-dire que les expectorations commencent à s'écouler en grande quantité. C'est souvent le résultat de la grippe ou du SRAS. Le virus descend dans les organes respiratoires, où il provoque une inflammation. Dans ce cas, le médecin prescrit des mucolytiques, des antiviraux, des expectorants contre la toux.

Dans le contexte de la maladie, l'immunité peut diminuer progressivement. Sa faiblesse permet aux bactéries vivant, par exemple, dans la cavité buccale, de pénétrer dans les bronches et de provoquer une inflammation. Elles sont:

  • Mycoplasme.
  • Streptocoques.
  • Haemophilus influenzae.
  • Chlamydia.
  • Pneumocoques.

Dans ce cas, les éléments suivants sont prescrits:

  1. Érythromycine.
  2. Josamycine.
  3. Amoxicilline.
  4. Spiramycine.

La bronchite obstructive peut être reconnue par une toux sèche débilitante qui s'aggrave la nuit. Même après une décharge d'expectorations, il n'y a pas d'amélioration. Le patient doit passer un test d'expectoration pour identifier le type de bactérie, après quoi le médecin décidera du nom du médicament antibactérien, qui peut être:

  • Rulid.
  • Azithromycine.
  • Macropen.
  • Wilprafen.

Les mucolytiques peuvent être prescrits en même temps.

La forme purulente de la bronchite est reconnue par la présence de pus dans les expectorations, qui est excrété avec la toux. Cette forme se développe après une bronchite aiguë, mal traitée. De plus, les antibiotiques pris n'ont pas donné d'effet positif (la bactérie avait une résistance au médicament, qui n'a pas été remplacée), une diminution constante de l'immunité a été observée dans le corps.

La bronchite chronique est connue pour sa paresse, mais cela n'exclut pas la manifestation de ses symptômes sous la forme de:

  • Température élevée.
  • Toux sévère avec écoulement des expectorations.
  • La présence de sang ou de taches purulentes dans le mucus.
  • Changements dans la structure de l'arbre bronchique.
  • Inflammation fréquente et prolongée - environ 90 jours par an au total.
  • Transpiration.
  • Écoulement des expectorations pendant la rémission.

Si la cause de la bronchite aiguë est souvent des virus et des bactéries après les maladies transférées des voies respiratoires supérieures, alors pourquoi la bronchite chronique se développe-t-elle, célèbre pour ses exacerbations et ses rémissions? Les facteurs qui en sont à l'origine:

  1. Le tabagisme, qui peut être passif ou actif. Environ 700 substances nocives pénètrent dans le système respiratoire chaque fois qu'une personne fume. Beaucoup dépend également de la fréquence et de la quantité de tabagisme..
  2. Les facteurs environnementaux tels que le smog, les gaz d'échappement, les substances toxiques, qui sont souvent observés en milieu urbain. Une fois dans le système respiratoire, ils provoquent une irritation constante.
  3. Conditions de travail nocives, où une personne est constamment en contact avec des poisons, des toxines, de la poussière et d'autres petites particules. Ils pénètrent dans le système respiratoire, endommageant les muqueuses, ce qui peut entraîner une bronchite, une tuberculose ou une pneumonie.
  4. Climat humide, hypothermie ou surchauffe du corps.
  5. Réactions allergiques qui endommagent la muqueuse bronchique, en raison desquelles la forme aiguë s'écoule rapidement dans le.

La légionelle, la chlamydia, le staphylocoque et le mycoplasme, qui provoquent souvent une bronchite, sont traités par tétracycline, céphalosporine, rovamycine ou azithromycine. Antibiotiques également largement utilisés avec des effets larges ou nouvelle génération.

Choisir un médicament

Il existe de nombreux antibiotiques. Leur efficacité a montré qu'il est nécessaire de développer des médicaments dans différentes directions. Le choix des médicaments est large, donc un médecin qui les comprend devrait s'en occuper. Les antibiotiques sont divisés en 4 grands groupes:

  1. Pénicillines, qui visent à détruire les parois cellulaires des bactéries: Ampicilline, Amoxicilline, etc..
  2. Fluoroquinolones, qui visent à détruire l'ADN des bactéries. Ils sont semi-synthétiques, car ils n'ont pas d'analogue naturel. Avec la durée de l'admission, ils provoquent une dysbiose. Ce sont la lévofloxacine, la moxifloxacine.
  3. Macrolides, qui visent à inhiber la capacité des bactéries à se multiplier. Ils sont efficaces contre les bactéries qui n'ont pas de base cellulaire, et sont obligées de s'intégrer dans les cellules du corps humain (mycoplasmes, chlamydia, staphylocoques, streptocoques). Utilisé pendant pas plus de 3-5 jours afin de ne pas provoquer de toxicité dans le corps.
  4. Céphalosporines, qui ont un large éventail d'effets. Avec la bronchite, ils sont prescrits dans des cas exceptionnels..

Le médecin identifie d'abord l'infection à l'origine de la bronchite, puis détermine le type d'antibiotique le plus efficace pour éliminer une bactérie particulière..

Une attention particulière est portée aux enfants et aux femmes enceintes, dont le traitement ne peut être le même que celui des autres. Les enfants sont traités pendant la bronchite par de tels moyens:

  • Expectorants.
  • Mucolytiques (carbocistéine).
  • Immunostimulants (racine de réglisse, Remantadin, Arbidol, Interféron, Algirem, guimauve).
  • Eucabal est un remède efficace contre la toux.
  • Inhalation (enfants à partir de 3 ans). Les antiseptiques sont utilisés dans les aérosols et les nébuliseurs.

Un pédiatre devrait traiter la bronchite chez un enfant, car lui seul comprend l'effet de l'un ou l'autre antibiotique sur un petit organisme. La prise d'agents antibactériens nécessitera l'utilisation de lactobacilles pour éviter la dysbiose.

Les femmes enceintes ne sont pas moins susceptibles de développer une bronchite en raison du déplacement et de l'inactivité du diaphragme pendant cette période. Une diminution de l'immunité est également souvent observée, ce qui contribue au développement de la maladie. Le médecin doit absolument gérer le traitement, car les antibiotiques peuvent avoir un effet négatif sur le développement du fœtus. Dans les cas graves, les risques de développer la maladie et les pertes possibles sont corrélés.

  1. Les pénicillines sont préférées.
  2. Les céphalosporines sont utilisées au 2ème trimestre.
  3. La forme aiguë de la maladie est traitée avec Bioparox. Il ne pénètre pas dans le placenta, il est donc souvent utilisé.

Prévoir

La bronchite est assez facile à éliminer dans les premiers stades de développement. La forme aiguë est considérée comme la plus légère. Chronique devra être traité aussi longtemps que obstructif. Une forme purulente peut provoquer des complications. De telles prédictions sont faites par des médecins.

Les antibiotiques ne sont pas les seuls utilisés dans le traitement de la bronchite. D'autres méthodes sont:

  • Physiothérapie: OVNI, ultrasons, bains de pins.
  • Inhalation.
  • Anti-inflammatoires (Erespal).
  • Médicaments bronchodilatateurs.
  • Mucolytiques (Lazolvan, Bromhexine).
  • Médicaments expectorants (tussilage, thermopsis).
  • Méthodes traditionnelles en accord avec le médecin.

CHAÎNE DE PHARMACIES "JE SUIS SANTÉ"

495 732-00-19

  • TOUT MÉDICAMENT SUR COMMANDE
  • ASSURANCE QUALITÉ
  • REMISES

  • Accueil
  • Adresses
  • Contacts
  • Postes vacants
  • Pour le bailleur
  • Promotions
  • nouvelles
  • Licences

Antibiotiques pour la bronchite pendant la grossesse

Mode d'administration et posologie

La sélection des antibiotiques pour le traitement de la bronchite est effectuée par le médecin traitant après avoir effectué un examen approfondi, un examen du patient et s'est familiarisé avec toutes les analyses nécessaires du patient.

La bronchite est une affection courante chez les enfants et les adultes. Récemment, la bronchite est assez courante sous une forme chronique. Chez les adultes, la maladie est diagnostiquée de diverses manières, en fonction de certains facteurs. Par conséquent, avant de commencer à traiter la maladie, le médecin détermine les causes de son apparition..
Malheureusement, le plus souvent, les médecins se précipitent pour prescrire des antibiotiques sans examiner minutieusement le patient et sans en connaître la raison, croyant qu'ils ne feront pas de mal. Mais certaines formes de bronchite, au contraire, progressent avec les antibiotiques..

Quels antibiotiques boire pour la bronchite chez la femme enceinte?

Mais la bronchite causée par des virus est parfaitement guérie sans l'utilisation d'antibiotiques, car les agents antibactériens ne fonctionnent pas sur les virus. Pendant le traitement d'une maladie virale à l'aide d'antibiotiques, l'immunité est supprimée, une dysbiose se produit et des réactions allergiques apparaissent. De plus, les bactéries contribuent à la résistance aux médicaments.
La forme aiguë de bronchite contribue au développement d'un foyer d'inflammation, car les virus et l'infection pénètrent dans les bronches. Si, avant qu'une personne ne tombe malade de bronchite, aucun processus pathologique ne se produise dans son corps, la maladie a été provoquée dans 95% des cas par des virus. Dans ce cas, les antibiotiques ne sont pas nécessaires..

Les personnes ayant un système immunitaire fort doivent traiter la bronchite causée par des infections à staphylocoques, streptocoques ou pneumocoques avec des médicaments symptomatiques pendant quelques semaines. Lorsque les défenses de l'organisme sont affaiblies, la prise d'antibiotiques est nécessaire.

Si une personne souffre de bronchite aiguë, elle tousse mal, se plaint de douleurs thoraciques, sa température corporelle augmente. La plupart des patients récupèrent assez rapidement (pas plus de deux semaines) et parfois ils continuent à tousser pendant au moins un mois.

La bronchite devient chronique lorsqu'elle apparaît plus d'une fois dans l'année (lorsqu'une personne est malade plus de 90 jours par an). La bronchite chronique se traduit par une toux violente et atroce qui produit du mucus.

La même toux affecte les personnes travaillant dans des entreprises aux conditions de travail dangereuses, les personnes qui fument, les personnes allergiques, ainsi que celles qui ont des voies respiratoires supérieures infectées. Les exacerbations et les récidives de bronchite sont traitées avec des médicaments antibactériens et expectorants.

Une catégorie distincte de la maladie est la bronchite, dont l'origine est la chlamydia et les microplasmes. Aujourd'hui, la bronchite, provoquée par les bactéries Chlamydia et Mikplasma, est plus fréquemment diagnostiquée. Dans ce cas, la maladie se développe lentement, elle s'accompagne d'une intoxication. Une évolution prolongée de la bronchite se caractérise par des rechutes et est difficile à traiter. Un malade est tourmenté par une forte toux, il a de la fièvre, sa température corporelle augmente fortement, des douleurs musculaires.

Est-il dangereux de prendre des antibiotiques pour la bronchite chez la femme enceinte?

La femme enceinte doit prendre sa santé très au sérieux, car toute maladie peut entraîner diverses complications (parfois assez graves) chez l'enfant à naître. Au premier soupçon de développement d'une bronchite, la femme enceinte doit consulter d'urgence un médecin.

Il est très difficile d'éliminer les mucosités des poumons d'une femme enceinte, car la mobilité du diaphragme diminue, qui reste élevée. Si les expectorations stagnent dans les bronches pendant une longue période, la maladie dure longtemps. Et cela est très nocif pour la femme enceinte et son bébé..
L'évolution de la maladie pendant quelques semaines indique une forme aiguë de bronchite, mais parfois la maladie est traitée pendant un mois ou plus - cela indique la transition de la maladie vers une forme chronique.

Dans la bronchite aiguë, il n'y a pas d'effet nocif sur le développement du fœtus, et avec une forme chronique prolongée de bronchite, une infection intra-utérine du fœtus peut survenir. C'est pour cette raison qu'il est urgent d'examiner une femme enceinte et, après confirmation du diagnostic par des tests, de commencer à la traiter avant que la maladie ne commence à progresser ou ne devienne chronique..

La nomination d'une radiographie aux femmes enceintes n'est pas souhaitable, par conséquent, elle n'est possible que si le médecin traitant doute de l'exactitude de son diagnostic. Avec la bronchite, les femmes enceintes se sentent très mal, diverses complications peuvent survenir.

De nombreux médecins traitent la bronchite avec des antibiotiques, cependant, ces médicaments puissants ne sont pas recommandés pour les femmes enceintes, c'est particulièrement dangereux au cours des trois premiers mois de la grossesse lorsque la prise de médicaments est exclue.
Habituellement, la prescription d'antibiotiques est extrêmement rare pour les femmes enceintes - uniquement s'il existe un risque de complication grave. S'il est impossible de traiter la bronchite sans prendre un antibiotique, les médecins prescrivent des médicaments à base de pénicilline, qui sont autorisés pour le traitement des femmes enceintes.

Prendre des médicaments à base de pénicilline ne nuit pas à l'enfant à naître. Si une femme enceinte a un deuxième trimestre, vous pouvez utiliser des médicaments liés au groupe des céphalosporines dans le traitement de la bronchite.

Il est permis d'utiliser "Bioporox" pour la bronchite aiguë. Ce médicament est un antibiotique topique pour inhalation. L'action du médicament se produit uniquement dans les voies respiratoires, ce qui permet d'exclure sa pénétration à travers le placenta et de ne pas nuire à l'enfant à naître.
Quels antibiotiques devraient être utilisés pour les personnes atteintes de bronchite?

En cas de bronchite, l'utilisation d'aminopénicillines est indiquée:

  • Amoxiclava.
  • Amoxicilline.
  • Arleta.
  • Aumentina.

Avec ces antibiotiques, les bactéries sont détruites. Les médicaments visent à combattre exclusivement les micro-organismes nocifs, ils ne nuisent donc pas au corps du patient lui-même. Mais les médicaments ne sont pas sans inconvénient - les pénicillines peuvent provoquer l'apparition d'une forte réaction allergique.
L'utilisation de macrolides (macrofoam, sumamed) ne permet pas aux microbes de se multiplier, car ils contribuent à la perturbation de la production de protéines cellulaires.

Avec l'utilisation fréquente de fluoroquinolones (ofloxacine, lévofloxacine, moxifloxacine), des antibiotiques à large spectre d'action, le travail du tractus gastro-intestinal peut être perturbé et une dysbiose peut être provoquée.
À l'aide de céphalosporines (ceftriaxone, céfazoline, céphalexine), antibiotiques à large spectre, il est possible d'agir sur les microorganismes résistants aux médicaments à base de pénicilline. Ces médicaments sont bien tolérés par les patients, on ne remarque qu'occasionnellement des réactions allergiques.

Bronchite pendant la grossesse

La bronchite est une maladie inflammatoire des voies respiratoires inférieures dans laquelle la ventilation des bronches est altérée. Se produit souvent par temps humide et froid. La bronchite pendant la grossesse survient assez souvent, car pendant cette période, l'immunité de la femme est affaiblie et toutes les forces du corps sont dirigées vers le développement du fœtus..

Symptômes

La bronchite a deux types: aiguë (plus fréquente chez les femmes enceintes) et chronique. Le premier ne dure pas plus de 21 à 28 jours. La pathologie se manifeste par les signes cliniques suivants:

Faiblesse et maux de tête pendant la grossesse

  1. Commence généralement par un rhume ou le SRAS: écoulement nasal, fatigue, fièvre, maux de tête.
  2. La toux est le principal compagnon de la maladie. Dans les premiers jours, le symptôme est sec, avec des douleurs dans la poitrine et la gorge. Ensuite, il est converti en humide (productif). Les expectorations sont claires ou gris clair. Pendant l'inflammation bronchique, la toux peut ne pas disparaître avant 3 semaines..
  3. Difficulté à respirer, accompagnée de sifflements et d'une respiration sifflante.

La bronchite chronique se caractérise par une longue évolution et des rechutes fréquentes - au moins 3 mois par an. Avec cette pathologie, la femme enceinte tousse constamment, un essoufflement apparaît. Cette forme de la maladie est particulièrement dangereuse au cours du premier trimestre, car elle conduit à une privation d'oxygène du fœtus..

De par la nature de la toux, il y a:

  1. Obstructif (un rétrécissement des bronchioles se produit) - toux humide, les expectorations crachent facilement.
  2. Non obstructif - les expectorations ne se détachent presque pas.

En cas de développement indépendant de la maladie, l'inflammation est appelée primaire (c'est assez rare). Si la pathologie est apparue dans le contexte d'une infection froide ou virale - secondaire.

Par type de lésion, il existe: bronchiolite, trachéobronchite et bronchite avec pathologie des bronches moyennes.

Causes d'occurrence

Porter un enfant est un travail colossal pour le corps d'une femme. Il devient vulnérable aux facteurs environnementaux défavorables, par conséquent, la principale raison du développement de la pathologie est une immunité affaiblie.

Par étiologie, on les distingue: bronchite infectieuse, fongique, allergique, physico-chimique. La maladie peut être contagieuse si elle est causée par des bactéries et des virus.

Chlamydia

  1. Les bactéries: chlamydia, mycoplasmes, streptocoques, micro-organismes anaérobies - sont des causes profondes courantes du développement de la pathologie.
  2. Virus (parainfluenza, rhinovirus, grippe).

Autres facteurs d'apparition de la bronchite:

  1. Mauvaise situation environnementale dans la zone où vit la femme enceinte: pollution de l'air, déchets dangereux des entreprises.
  2. L'hypothermie prolongée et la présence de courants d'air doublent le risque de développer une bronchite.
  3. Une humidité ambiante élevée associée à des températures de l'air basses ou élevées conduisent à la multiplication de champignons pathogènes. En cours de respiration, ils se déposent sur la membrane muqueuse de l'arbre bronchique et provoquent son inflammation..
  4. Au deuxième trimestre de la grossesse, la hauteur du fond de l'utérus augmente. Ainsi, il appuie sur le diaphragme, empêchant la respiration libre et l'échange d'air, ce qui peut également contribuer au développement de la bronchite..
  5. Comme vous le savez, le fond hormonal change chez une femme enceinte. Cela conduit à une diminution de la résistance de la membrane muqueuse des voies respiratoires aux effets des microbes pathogènes..
  6. Si une femme fume, ses bronches sécrètent constamment du mucus visqueux, difficile à cracher. Cela empêche le nettoyage gratuit des voies respiratoires des microbes et d'autres particules, conduit à leur stagnation, ce qui peut entraîner le développement d'un processus inflammatoire dans les bronches..

Quel est le danger de la maladie

L'inflammation des bronches a un impact négatif sur la grossesse et le développement fœtal. Avec une forte toux fréquente, les pressions exercées sur la presse et l'utérus se tonifient. Au premier trimestre, cela menace un avortement et au troisième, cela peut entraîner une naissance prématurée..

Des difficultés respiratoires, un essoufflement constant nuisent à la santé d'une femme enceinte. En conséquence, elle éprouve une fatigue chronique et une faiblesse. La maladie est dangereuse par le développement de complications sous forme de pneumonie (pneumonie), donc, si des symptômes alarmants apparaissent, un besoin urgent de consulter un médecin qui prescrira un traitement.

Danger de bronchite pour le fœtus:

Inflammation des poumons chez un nouveau-né

  1. Au cours du premier trimestre, la formation de tous les systèmes organiques du fœtus se produit.Par conséquent, son infection à ce moment, en particulier lorsqu'une femme est récemment tombée enceinte, peut entraîner des malformations. Les pathologies formées ont des conséquences néfastes - de la réduction de l'immunité de l'enfant après la naissance à la mort intra-utérine.
  2. Inflammation des poumons chez un bébé.
  3. Au deuxième trimestre, l'hypoxie fœtale est dangereuse, qui se développe en raison d'une violation du système circulatoire utéro-placentaire.
  4. Diminution du poids fœtal.

Diagnostique

Le diagnostic repose sur des plaintes, un examen général, une écoute thoracique et des études complémentaires (laboratoire, instrumentales):

Auscultation pulmonaire

  1. Prendre l'anamnèse. Le médecin découvre la présence de plaintes typiques de la bronchite aiguë ou chronique: toux aboyante, expectoration muqueuse ou purulente, douleur thoracique, essoufflement, température élevée, malaise. Il est également important de dire à une femme enceinte quand ces symptômes sont apparus et combien de temps ils durent.
  2. Examen de la poitrine et écoute (auscultation) des poumons. À l'aide d'un phonendoscope ou d'un stéthoscope, le médecin peut détecter des changements dans la respiration: respiration sifflante (sèche ou humide), respiration difficile.
  3. Analyse des globules sanguins (CBC). Avec son aide, la présence d'un processus infectieux dans le corps (augmentation des leucocytes, ESR), ainsi que la cause de la bronchite, est établie.
  4. Collecte et analyse des expectorations. Permet d'identifier un agent infectieux et d'effectuer des tests de résistance aux antibiotiques.

À condition que les avantages pour une femme enceinte l'emportent sur le risque probable pour un enfant, le médecin peut demander des tests supplémentaires:

  1. La TDM (tomodensitométrie) de la poitrine est un type de méthode d'examen aux rayons X en dynamique. Vous permet d'examiner en détail toutes les parties des poumons, de l'arbre bronchique. Évaluer l'état des organes environnants.
  2. Bronchoscopie. Elle est réalisée à l'aide d'un tube en plastique spécial - un bronchoscope. Avec son aide, vous pouvez prélever des expectorations, ainsi que la membrane muqueuse des bronches.
  3. Radiographie pulmonaire.
  4. Spirométrie - test des principaux paramètres fonctionnels de la respiration. Il est nécessaire pour évaluer l'état du système respiratoire du patient pendant le traitement de la maladie.
  5. Le CTG est utilisé pour évaluer le système cardiovasculaire fœtal. Avec l'aide de la cardiotocographie, vous pouvez corriger ses pathologies: hypoxie, asphyxie.

Tomodensitométrie de la poitrine

Méthodes de traitement

Les remèdes populaires pour la bronchite comprennent:

  1. Boire beaucoup de différentes décoctions: thés à la framboise, tilleul, cassis, miel, citron. Si vous souffrez d'une toux déchirante (aboiements), vous pouvez utiliser du lait chaud avec une cuillère à café de beurre.
  2. Frotter avec des onguents chauffants.
  3. En l'absence de température, vous pouvez utiliser des pansements à la moutarde et des compresses.

Plusieurs recettes folkloriques sûres et populaires pour aider à guérir la bronchite:

  1. Mélange expectorant: vous devez prendre du miel naturel, des pommes râpées et des oignons, puis mélanger dans un rapport 1: 1: 2. Prendre par voie orale 1 cuillère à soupe. l. 5 à 6 fois par jour jusqu'à ce que la condition soit soulagée.
  2. Un excellent remède contre la toux est une teinture qui fluidifie les expectorations. Vous aurez besoin de radis noir et de miel. Faites un trou dans le légume et remplissez-le de miel. Laissez infuser pendant plusieurs heures pour que le produit de l'abeille se dissolve et que le radis donne du jus. Il est nécessaire de prendre 1 cuillère à soupe. l. avant les repas 3 fois par jour.
  3. Vous pouvez faire une compresse chauffante. Mélanger le miel légèrement réchauffé et la farine dans un rapport de 1: 1. Sur la peau propre du dos, appliquez le mélange préparé, puis couvrez de gaze et enveloppez-le dans une couverture ou une écharpe chaude. Conservez pendant une heure puis retirez-le de la peau.
Radis noir au miel

Les remèdes populaires ont un effet antibactérien, augmentent l'écoulement des mucosités, facilitent la respiration, améliorent le bien-être, aident à se débarrasser rapidement de la toux, des nausées et de la douleur. Pour éviter les conséquences négatives, lors du choix des médicaments et des méthodes de traitement d'une maladie, vous devez suivre les recommandations du médecin.

L'utilisation de réglisse, d'aloès, d'iode et de médicaments contenant de l'extrait d'ipécacuanha est contre-indiquée. Ils ont des effets tératogènes (développement embryonnaire altéré) sur le fœtus.

Décoction de camomille

Les médicaments sûrs sont les décoctions de camomille, de sauge, de calendula, de millepertuis, de fraises.

À un stade précoce de la maladie, la thérapie vise à réduire les symptômes: prendre des antipyrétiques, des expectorants et des médicaments qui fluidifient les expectorations.

Le traitement médical de la bronchite chez la femme enceinte consiste en l'utilisation d'antibiotiques de différents groupes: pénicillines, céphalosporines, ainsi que des médicaments mucolytiques (expectorants). Ils sont prescrits exclusivement par un médecin. Les médicaments sont disponibles à la pharmacie sur ordonnance uniquement. Il est nécessaire de prendre en compte la présence d'allergies aux composants chez une femme enceinte.

Traitement recommandé

Médicaments expectorants:

  • Comprimés de Mukaltin.
  • Bromhexine.
  • ACC.
  • Sinupret.
  • Herbe de Thermopsis.

Type de touxHumideSecAvec des expectorations purulentes
Permis
  • Ambroxol - pas avant le deuxième trimestre.
  • Euphylline.
  • Sirop ou décoction d'Althea.
  • Réglisse.
Antibiotiques (comprimés):
  • Amoxicilline.
  • Céphalosporines.
  • Ambroxol au premier trimestre.
  • Éthylmorphine.
  • Acide acétylsalicylique (aspirine).
  • Lévomycétine.
  • Biseptol.
  • Streptomycine.
  • Tétracycline.
  • Fluoroquinolones.

En consultation avec un médecin, une femme enceinte peut utiliser des inhalateurs pour traiter la bronchite à domicile. Les inhalations avec décoctions de frais d'expectorant sont efficaces. Ils facilitent la respiration en éliminant le développement d'une obstruction (obstruction des voies respiratoires).

Pour les procédures, vous pouvez postuler:

  • herbes: camomille, millepertuis, calendula;
  • solution de soude;
  • (avec soin) huiles essentielles aux propriétés antiseptiques: eucalyptus, menthe, pin.

La prévention

Il est plus facile de prévenir le développement d'une bronchite que de la traiter. Une femme enceinte peut ne pas avoir peur de tomber malade et de sauver le fœtus d'une éventuelle infection si elle adhère à des mesures préventives simples:

  1. Appliquer des complexes vitaminiques.
  2. Marcher souvent à l'extérieur.
  3. Observez la routine quotidienne.
  4. Ne pas trop refroidir.
  5. Lors d'une exacerbation de maladies respiratoires, vous devez porter un masque médical (changer périodiquement).
  6. Lubrifiez chaque passage nasal plusieurs fois par jour avec une pommade oxolinique destinée à un usage nasal.

La bronchite n'est dangereuse pour une femme et un enfant que si le traitement n'est pas commencé à temps. Nous ne devons pas oublier qu’il est plus facile pour un adulte de souffrir d’une maladie qu’un nouveau-né. Lorsque les premiers symptômes de la pathologie apparaissent, il est nécessaire de contacter la clinique pour une aide médicale qualifiée. Lui seul diagnostiquera et prescrira un traitement qui aidera à éviter le développement de complications qui menacent la vie du fœtus..

Comment traiter la bronchite pendant la grossesse

La bronchite aiguë pendant la grossesse n'est pas aussi dangereuse que désagréable. L'essentiel est le bon traitement.

La situation est quelque peu différente dans le cas de la bronchite chronique, notamment obstructive.

Processus de développement de la maladie

Tout commence comme un rhume, mais le processus se propage à la muqueuse bronchique. Il gonfle, devient enflammé, la lumière se rétrécit, la séparation des expectorations commence.

L'inflammation des bronches peut être causée par:

  • microorganismes (virus, bactéries);
  • beaucoup moins souvent - une réaction allergique.

Avec la bronchite aiguë, qui est plus souvent diagnostiquée que d'autres types pendant la grossesse, une toux apparaît - le corps essaie de se débarrasser de l'infection. Au début, il est sec, après quelques jours, le mucus commence à cracher.

La température peut augmenter, c'est une réaction au processus inflammatoire. En règle générale, les lectures du thermomètre ne dépassent pas 38 à 38,5 degrés. Très souvent un nez bouché, il y a des signes d'une détérioration générale du bien-être - fatigue accrue, faiblesse, transpiration.

Signes spéciaux de bronchite, par lesquels vous pouvez le distinguer d'un rhume, y compris pendant la grossesse:

  • toux forte, «profonde» et obsessionnelle;
  • douleur douloureuse dans l'os thoracique;
  • sensation constante de fatigue;
  • la respiration peut être difficile, "siffler";
  • de grandes quantités de crachats.

Détérioration générale du bien-être

C'est pire lorsque la bronchite pendant la grossesse est compliquée par des processus purulents. Cela se produit si vous commencez une maladie. Un environnement favorable est créé pour la croissance des bactéries, qui provoquent la suppuration..

La toux est le principal symptôme de la maladie. C'est mauvais si le patient est tourmenté par une toux sèche et persistante, alors que les expectorations ne sont pas séparées. Il est bon que la toux soit «humide» avec un écoulement de mucus. Au début, c'est un peu, mais avec une évolution favorable, la quantité augmente, les expectorations s'éclaircissent, le processus de tousser est plus facile.

Le diagnostic de la bronchite pendant la grossesse et la détermination de la façon de la traiter sont effectués par un médecin en fonction des plaintes et de l'examen de la patiente. La respiration est entendue, la gorge est examinée. Cela suffit généralement pour un diagnostic..

Des examens supplémentaires pendant la grossesse seront nécessaires en cas de maladie prolongée, lorsque le traitement n'aide pas pendant plus d'un mois. Il peut être nécessaire de changer le cours des médicaments, d'exclure la présence d'autres maladies.

Le rétablissement des femmes enceintes peut être retardé en raison de la stagnation des expectorations associée à de tels changements dans le corps:

  • au 3ème trimestre de la grossesse, l'utérus hypertrophié pousse le diaphragme, réduisant sa mobilité, la bronchite est retardée en raison d'une toux inefficace;
  • sous l'influence des hormones, la membrane muqueuse tapissant les bronches gonfle.

La bronchite chronique, qui peut devenir dangereuse pendant la grossesse, est considérée séparément. Le diagnostic est posé si, pendant au moins deux ans consécutifs, au moins trois mois par an, il y a une toux récurrente. Cela se produit principalement le matin, lors d'une vague de froid, après un effort physique..

Les raisons du développement d'une maladie chronique:

  • rhumes fréquents;
  • faible immunité;
  • tendance congénitale;
  • tabagisme actif ou passif;
  • alcoolisme;
  • environnement pollué - gaz, poussière, travail dangereux.

La bronchite chronique pendant la grossesse peut s'aggraver. Une exacerbation se développe presque de la même manière qu'une forme aiguë. Il existe deux types de maladies chroniques. Non obstructif est caractérisé par l'expectoration des crachats légers en petites quantités.

Cela suggère que le mucus est excrété par le corps. Il n'y a pas de spasmes dans les bronches. Habituellement, pendant la grossesse, le traitement de ce type de bronchite n'est pas nécessaire, seule l'observation est effectuée aux 1er, 2ème et 3ème trimestres. Apprenez également tout sur la thrombophilie chez la femme enceinte et le traitement de la toxoplasmose pendant la grossesse.

Le deuxième type, obstructif, se développe à partir du premier. Le processus inflammatoire prolongé provoque la croissance du tissu conjonctif - la fibrose. Il rétrécit la lumière, rend la respiration difficile et la toux devient improductive..

Besoin d'une consultation avec un médecin

Malheureusement, le parcours obstructif est irréversible. Des mesures spéciales ne peuvent que suspendre ce processus.

Méthode de traitement des femmes enceintes

Il est nécessaire non seulement de savoir comment traiter la bronchite, mais de suivre les recommandations générales, en particulier pendant la grossesse. Le repos au lit est recommandé. Pour faciliter l'évacuation des expectorations, il est nécessaire de boire chaud en grande quantité. Il adoucit également la gorge et les bronches, réduisant l'inconfort..

La pièce ne doit pas être plus de 22 degrés Celsius et pas moins de 19. Il est nécessaire de l'aérer souvent, assurez-vous que l'air n'est pas sec. Le niveau normal est d'environ 70%, mais un peu plus élevé est meilleur que inférieur.

Les médicaments prescrits par les médecins pour la bronchite peuvent varier, en particulier, beaucoup d'entre eux sont interdits en début de grossesse.

Indication de rendez-vousMédicaments approuvésMédicaments interdits
"Toux sècheAmbroxol - uniquement à partir du 2ème trimestre; antitussifs antispasmodiques: Euphylline, décoction de guimauve, réglisseCodéine, chlorhydrate d'éthylmorphine, iode, aspirine; Ambroxol (interdit pour le traitement de la bronchite au 1er trimestre de la grossesse)
"Toux moiteExpectorants: Mukaltin, herbe de thermopsis, Sinupret; sirop d'ipéca - avec prudence, il peut provoquer des vomissements avec toxicose
Cours prolongé, pus dans les expectorationsAntibiotiques à base d'amoxicilline, céphalosporines, pénicillineLévomycétine, Biseptol, Streptomycine, tétracycline, sulfamides, fluoroquinolones

L'une des meilleures options pour traiter la bronchite pendant la grossesse est l'inhalation. Pour eux, des décoctions des mêmes herbes expectorantes sont utilisées, une solution de soude aide bien. Des substances antiseptiques sont ajoutées - eucalyptus, huiles de menthe.

Les aides accélèrent la récupération. Vous pouvez mettre des canettes, des pansements à la moutarde. Les compresses chauffantes fonctionnent également bien. Frotter aide.

Il ne sera pas superflu d'utiliser des recettes folkloriques convenues avec le médecin. Peut-être que ce sera la solution dans le traitement de la bronchite au début de la grossesse, lorsque les médicaments ne sont pas souhaitables et au 3ème trimestre, ils sont déjà pris sans crainte.

Un mélange expectorant est efficace. Obligatoire:

  • miel - une partie;
  • pomme râpée - une partie;
  • oignon moulu - deux parties.

Préparation et application.

  1. Mélanger les ingrédients.
  2. Mangez une cuillère à soupe six fois ou plus par jour.

La teinture expectorante aide. Ingrédients:

  • grand radis;
  • mon chéri.
  1. Grattez la "tasse" à l'intérieur du radis.
  2. Remplis-le de miel.
  3. Attendez quelques heures que le miel se dissolve.
  4. Prendre une cuillère à soupe trois fois par jour avant les repas.

Vous pouvez utiliser une compresse de farine de miel. Tu auras besoin de:

  • mon chéri;
  • farine - autant que le miel.
  1. Mélanger le miel avec la farine.
  2. A mettre sur le dos.
  3. Enveloppez avec une écharpe chaude, un châle.
  4. Gardez une heure trois fois par jour.

Actions préventives

Pendant la grossesse, la bronchite peut être dangereuse:

  • amener l'utérus à tonifier en raison d'une toux sévère (menace de fausse couche);
  • infection intra-utérine;
  • hypoxie fœtale (en particulier sous forme chronique obstructive);
  • anomalies du développement intra-utérin.

N'utilisez que des médicaments éprouvés et sans danger pour les enfants

L'évolution aiguë de la maladie entraîne très rarement de telles conséquences. Il est important de commencer le traitement à temps, en évitant le passage à un stade prolongé ou chronique. Ceci, ainsi que l'ajout d'un processus purulent, augmente le risque de complications..

Mais généralement après une bronchite pendant la grossesse, aucune conséquence ne subsiste. Des médicaments éprouvés et sans danger pour le bébé sont maintenant utilisés, y compris des antibiotiques. Même ils sont prescrits lorsque cela est absolument nécessaire..

Il est plus facile de prévenir la bronchite pendant la grossesse, en particulier au 1er trimestre. Les mesures de prévention sont simples et courantes pour toute maladie infectieuse.

  1. Endroits moins fréquentés.
  2. Avant de sortir, lubrifiez l'intérieur du nez avec une pommade oxolinique.
  3. En cas de risque de contact avec le patient, portez un bandage de gaze.

À propos de l'auteur: Borovikova Olga

Bronchite pendant la grossesse, traitement antibiotique!

Pour survivre demain le dernier jour de travail avant les vacances! Ils sont également chargés de travail, comme si je travaillerais définitivement pendant six mois.

Les filles, si quelqu'un a été malade avec une femme enceinte et a bu un antibiotique, dites-moi comment cela affecte le bébé. Je suis très inquiet.

Commentaires des utilisateurs

J'ai eu le malheur de tomber malade: à la 9e semaine, une toux a commencé comme une allergie (l'inhalation, le miel n'aidait pas), puis un nez qui coule a commencé brusquement. En conséquence, gaimorite, puis bronchite. J'ai dû boire un antibiotique. Mon ami Duc est absolument horrible, la toux a conduit à une pneumonie - le médecin n'avait même pas le choix de qui sauver. Conclusion: un ami donne naissance à une fille qui a l'air en bonne santé à première vue. Et mon échographie montre un bébé vivant, et les anamalies en développement ne seront visibles qu'après 20 semaines. espérer le meilleur. En général, il a déjà été prouvé que les antibiotiques à un stade précoce entraînent des dommages aux rudiments du lait des dents - les enfants aux dents noires - généralement une réaction aux médicaments pendant la grossesse. Eh bien, à 20-30 semaines, cela peut entraîner des malformations cardiaques. Alors garde nos doigts croisés.

Traitement de la bronchite pendant la grossesse

Février est la période "traditionnelle" pour toutes sortes de rhumes et d'exacerbation des maladies respiratoires chroniques. Parmi eux, la bronchite n'est pas la dernière. Pourquoi est-ce dangereux pour la femme enceinte et que faut-il garder à l'esprit si le médecin lui a donné ce diagnostic??

Olga Torozova
Médecin généraliste, City Hospital No.1, Lipetsk

Bronchite aiguë pendant la grossesse

L'une des maladies les plus courantes des voies respiratoires est la bronchite aiguë - inflammation de la muqueuse bronchique. C'est injuste, mais les femmes enceintes souffrent de cette maladie plus souvent que les autres. Quelle est la raison? Tout d'abord, la morbidité est facilitée par une diminution physiologique de l'immunité associée à la nécessité d'avoir un enfant. Un grand nombre de virus qui ne sont pas dangereux pour une femme non enceinte, pour la femme enceinte, provoquent des maux sans fin, des rhumes et, par conséquent, une bronchite.

Les symptômes de la bronchite pendant la grossesse

La bronchite commence de la même manière qu'un rhume. Il y a une légère augmentation de la température corporelle (généralement jusqu'à 38 ° C, mais dans certains cas, la température peut rester normale), faiblesse, malaise, fatigue, toux - d'abord sèche, puis avec une petite quantité d'expectorations muqueuses ou mucopurulentes. Le 2-3ème jour, une sensation douloureuse apparaît derrière le sternum. Si les symptômes ci-dessus apparaissent, la femme enceinte doit consulter un médecin pour un traitement. Ceci est très important, car les changements dans le corps naturels pour la grossesse, tels que le gonflement de la muqueuse bronchique (cela est dû au fond hormonal), la haute position et la faible mobilité du diaphragme (il est poussé par l'utérus enceinte), rendent difficile le passage des expectorations qui en résultent. Les expectorations stagnantes dans les bronches peuvent maintenir l'inflammation pendant un mois ou plus. Il est nocif pour la mère et le fœtus..

Si la maladie ne dure pas plus de 2 semaines, nous parlons alors de aiguë, et si jusqu'à 1 mois ou plus - d'une évolution prolongée de la bronchite. Habituellement, la bronchite aiguë n'affecte ni le fœtus ni le déroulement de la grossesse. Cependant, une bronchite prolongée dans de rares cas peut entraîner une infection intra-utérine de l'enfant. Par conséquent, le traitement de la bronchite doit être démarré dès les premiers jours..

Diagnostic et traitement de la bronchite pendant la grossesse

Le diagnostic de la bronchite est basé sur l'identification des plaintes caractéristiques des données d'examen et de l'examen de laboratoire. L'examen aux rayons X des femmes enceintes n'est prescrit que si le médecin a des doutes sur le diagnostic, la maladie a acquis une évolution prolongée ou des complications sont survenues. Les principaux médicaments utilisés dans le traitement de la bronchite aiguë sont les antibiotiques. Mais pour les femmes enceintes, ils sont toujours indésirables, surtout au premier trimestre de la grossesse. Habituellement, les médecins essaient de se passer de médicaments antibactériens et ne les utilisent que dans des cas extrêmes, en cas de risque de pneumonie - pneumonie, infection intra-utérine du fœtus ou en cas de bronchite sévère et prolongée. Dans le cas où il n'est pas possible d'éviter de prendre des antibiotiques, des préparations de pénicilline sont prescrites: AMPICILLINE ou AMOXICILLINE, FLEMOXINE SOLUTAB. Ces médicaments sont approuvés pour une utilisation pendant la grossesse et ne nuisent pas au fœtus. À partir du deuxième trimestre de la grossesse, il est possible d'utiliser des antibiotiques du groupe des céphalosporines. Pour le traitement des processus infectieux aigus dans les voies respiratoires, l'antibiotique inhalé BIOPAROX (fusafungine) est également destiné. BIOPAROX a un effet exclusivement local et n'a pas d'effet systémique, c'est-à-dire qu'il n'agit que dans les voies respiratoires, sans pénétrer dans le placenta, ce qui est important pour une femme enceinte. Une caractéristique de BIOPAROX est une combinaison d'activité antibactérienne et anti-inflammatoire. En raison de l'activité anti-inflammatoire de BIOPAROX, il réduit l'œdème de la membrane muqueuse, soulage la douleur, normalise la production de mucus, ce qui contribue à la restauration rapide de la perméabilité des voies respiratoires. BIOPAROX est pris toutes les 4 heures, 4 inhalations dans la bouche et / ou 4 inhalations dans chaque passage nasal. Sans médicaments antibactériens, le traitement de la bronchite aiguë consiste à éliminer l'intoxication et à restaurer une fonction bronchique altérée.

Comment éviter l'intoxication

L'intoxication (intoxication par les produits du travail et la décomposition des microbes) est la principale cause de mauvaise santé, de faiblesse, de malaise et de fatigue dans la bronchite aiguë. Pour soulager l'intoxication et prévenir le développement de complications, la première condition nécessaire est le repos au lit pendant toute la durée de la température. Ne négligez pas cette règle simple. Pour soulager l'intoxication et améliorer la toux, une boisson chaude abondante est importante: thé chaud au miel et au citron, lait avec soda, borjomi réchauffé ou autre eau minérale alcaline, thé de tilleul, tisanes (thym, thym).

Comment traiter une toux pendant la grossesse

La toux qui se forme lorsque le fonctionnement normal des bronches est perturbé peut être «mauvaise» et «bonne». Il s'agit d'une division conditionnelle qui aidera le médecin à choisir le traitement approprié pour chacun d'eux. Un médicament mal pris (avec une toux sèche - d'une toux humide et vice versa) non seulement n'aidera pas à récupérer, mais retardera également la récupération. Par conséquent, vous ne devez vous prescrire aucun médicament, y compris les médicaments antitussifs..

"Mauvaise" toux - sèche, sans mucosités, douloureuse, douloureuse, souvent accompagnée de bronchospasme. Dans une telle situation, il est nécessaire non seulement de prendre des médicaments qui soulagent les spasmes et l'irritation des bronches, mais également de supprimer la toux elle-même. Les médicaments qui favorisent l'expectoration des mucosités seront inutiles ici, car il n'y a pas de mucosités (au début de la maladie), ou plus. Avec une toux similaire, d'autres médicaments sont pris pour soulager le bronchospasme et supprimer la toux:

    Euphilline (le médecin fixe la dose individuellement).

Décoction visqueuse de racine de guimauve (prise chaude à 1 /2 verres 3 à 4 fois par jour), sirop de réglisse (pris par voie orale, en ajoutant 1-2 cuillères à café de sirop au thé), sirop de feuilles de néflier japonais (1 cuillère à café de sirop 3-4 fois par jour), décoction de réglisse ou thé à la réglisse (jusqu'à 3 tasses de thé par jour).

Inhalation avec des herbes, des antiseptiques - des teintures d'eucalyptus, de menthe, de calendula, de jus de plantain prêt à l'emploi ou de plantaglucide (vendu en pharmacie), diluées avec de l'eau dans un rapport de 1: 3, aident bien avec une toux obsessionnelle de piratage. Vous pouvez faire des inhalations avec de la momie, de la propolis, dissoute dans de l'eau minérale alcaline.

Une «bonne» toux est une toux humide et expectorante qui aide à éliminer le mucus des bronches et accélère ainsi la récupération. Cela ne vaut pas la peine de se battre avec - les médicaments qui suppriment la toux, dans ce cas, ne feront que nuire. Une telle toux doit être stimulée et induite en prenant les groupes de médicaments suivants:

    Expectorants qui stimulent la toux. Fondamentalement, ce sont des substances qui irritent la membrane muqueuse des bronches ou de l'estomac, ce qui provoque une augmentation de la toux: un mélange de racine d'ipecacuana (provoque des nausées sévères lors de la toxicose dans la première moitié de la grossesse), un mélange de thermopsis (peut être utilisé à tout stade de la grossesse), du sirop contre la toux BRONHIKUM ( il est pris toutes les 2-3 heures, 1 cuillère à café), SINUPRET (2 comprimés 3 fois par jour). L'inhalation avec une solution de soude, des décoctions d'herbes (thym, thym, encens, myrrhe), d'huiles essentielles (lavande, eucalyptus, thym ou huile de melaleuca) aident bien. Il est préférable d'acheter un inhalateur à ultrasons spécial équipé d'un générateur de vapeur d'eau; avec cet appareil, vous obtenez une solution médicamenteuse finement dispersée. L'inhalateur vous sera utile plus d'une fois dans le traitement des maladies des voies respiratoires supérieures..

    les inhalations peuvent être effectuées au plus tôt une heure et demie à deux heures après avoir mangé: pendant cette période, la circulation sanguine dans les voies respiratoires supérieures est optimale pour donner accès aux médicaments;

après avoir pris une profonde inspiration, vous devez retenir votre souffle pendant quelques secondes, puis expirez autant que possible;

le temps d'inhalation ne doit pas dépasser 10 à 15 minutes;

après l'inhalation, il est préférable de ne pas manger pendant environ une heure. Pendant la grossesse, les médicaments expectorants à base d'iode (iodure de sodium et iodure de potassium) ne doivent pas être utilisés, car les préparations à base d'iode ont un effet néfaste sur le fœtus.

    Expectorants qui fluidifient les mucosités. Ces médicaments fluidifient le mucus collant qui est souvent produit par la bronchite, ce qui facilite la toux. Ils sont beaucoup plus efficaces que les antitussifs. Dans le traitement de la bronchite aiguë chez la femme enceinte, AMBROXOL ou HALIXOL sont recommandés (1 comprimé 2-3 fois par jour, le médicament n'est pas recommandé au premier trimestre de la grossesse), BROMHEXIN (1 comprimé 3-4 fois par jour), MUCALTIN ​​(1-2 comprimés 3-4 fois par jour), frais de sein.

Après avoir pris des expectorants, pour une meilleure évacuation des expectorations, un drainage en position est parfois utilisé - une position spéciale dans laquelle les expectorations sont mieux séparées. Il est nécessaire, allongé sur le lit, de suspendre le torse et de tousser sans stress excessif. Cela n'est possible qu'en début de grossesse, lorsque le ventre est encore petit. La respiration est superficielle, peu fréquente. Vous pouvez combiner le drainage avec un massage léger et des tapotements du dos.

Si, pendant le traitement, la toux s'intensifie et la quantité de mucus sécrétant augmente, ne vous inquiétez pas. Si les expectorations deviennent plus légères, moins visqueuses et éclaircissent mieux votre gorge, le traitement est correct et vous récupérez déjà..

Ce qui ne peut pas être traité pendant la grossesse

Pendant la grossesse, il est interdit de prendre les antibiotiques suivants: LEVOMYCETIN (chloramphénicol), tétracycline, STREPTOMYCINE, BISEPTOL, sulfamides. Ces médicaments sont nocifs pour le fœtus. Les femmes enceintes ne doivent pas utiliser de médicaments antitussifs tels que CODEIN, le chlorhydrate d'éthylmorphine, car ces substances peuvent traverser le placenta et supprimer le centre respiratoire de l'enfant..

La prévention. Pour prévenir le développement d'une bronchite aiguë pendant les épidémies, essayez de limiter les visites dans les endroits bondés, et si vous devez encore le faire, utilisez OXOLIN OINTMENT, et en présence d'une personne malade, portez un bandage protecteur en gaze.

Bronchite chronique et grossesse

La bronchite aiguë est similaire à une exacerbation de la bronchite chronique, qui est une maladie actuelle à long terme des bronches avec toux et essoufflement, durant au moins 3 mois par an pendant 2 ans consécutifs, à l'exclusion des autres maladies des voies respiratoires supérieures, des bronches et des poumons qui pourraient provoquer ces symptômes... Le plus souvent, la bronchite chronique est causée par des maladies constamment récurrentes des voies respiratoires supérieures, une immunité diminuée, une inhalation de fumée de cigarette, des gaz d'échappement, des poussières industrielles, etc. Il est impossible de distinguer une seule raison du développement de cette maladie, c'est toujours un complexe de raisons. Avec tous ces facteurs, la femme enceinte se réunit constamment dans une grande ville, par conséquent, le problème de la bronchite chronique est récemment devenu pertinent, même pour les jeunes femmes actives..

La bronchite chronique est non obstructive et obstructive.

Avec une bronchite non obstructive, une femme s'inquiète d'une toux récurrente avec une petite quantité de crachats légers, plus souvent le matin, pendant la saison froide, après l'exercice ou en raison d'une respiration accrue. Il s'agit d'une «bonne» toux, les mucosités sont libérées librement et le bronchospasme ne se produit pas.

La bronchite non obstructive avec un long parcours se transforme en obstructive. Avec la bronchite obstructive, due à une inflammation prolongée autour des bronches, une fibrose se forme - la prolifération du tissu conjonctif, qui semble «presser» les bronches et interférer avec la respiration normale. Il s'agit d'une condition irréversible: le développement ultérieur de la fibrose ne peut être que ralenti, mais il ne sera pas possible de ramener les bronches à leur forme d'origine. La toux devient "mauvaise", improductive, dure, le mucus est produit avec difficulté. Souvent, une femme s'inquiète le plus de ne pas tousser, mais d'un essoufflement grave, d'une sensation d'essoufflement.

Les complications et les troubles associés à la bronchite chronique non obstructive sont les mêmes que dans la maladie aiguë. Les exacerbations de la bronchite chronique non obstructive sont traitées de la même manière qu'une maladie aiguë, ses principales étapes sont de réduire l'intoxication et de restaurer une fonction bronchique altérée. Les antibiotiques sont pris lorsqu'une infection est attachée, ce qui se manifeste par un changement de couleur des expectorations (au lieu de la lumière, elles deviennent verdâtres, jaunes), avec une détérioration significative du bien-être, la menace d'une infection intra-utérine du fœtus. Sans exacerbation, la bronchite chronique est dangereuse car avec une évolution lente et prolongée de cette maladie, des exacerbations fréquentes, une mauvaise santé prolongée, la naissance d'enfants de faible poids corporel est parfois notée, une infection intra-utérine et la naissance d'enfants atteints de maladies purulentes-inflammatoires se produisent parfois. Il est préférable pour une femme atteinte de bronchite chronique de se préparer à l'avance à la grossesse: subir un traitement adéquat, assainir les foyers d'infection chronique pouvant provoquer une exacerbation de la bronchite (maladies des dents et de la bouche, organes ORL, etc.), renforcer le système immunitaire. Mais même si vous n'avez pas eu le temps de bien vous préparer à la grossesse, ne vous inquiétez pas. Sous réserve des règles de prévention, de nutrition rationnelle, d'accès rapide à un médecin en cas d'exacerbation, la plupart des grossesses et des accouchements se déroulent bien et se terminent par la naissance d'enfants en bonne santé. Pour toute femme enceinte qui a souffert d'une exacerbation de bronchite chronique ou de bronchite aiguë, des procédures telles que «air de montagne», «grotte de sel» (halothérapie) sont utiles. De nombreuses polycliniques fournissent de tels services. L'effet thérapeutique est dû à l'air saturé de chlorure de sodium. La procédure améliore l'immunité des voies respiratoires supérieures, améliore la fonction de drainage des bronches et de la sécrétion des expectorations et soulage les allergies. Mais il existe des contre-indications: maladies aiguës (grippe, bronchite aiguë, pneumonie), hémoptysie, insuffisance pulmonaire et cardiaque - des méthodes plus rapides et plus fortes sont nécessaires ici. En dehors de l'exacerbation de la bronchite chronique, à titre préventif, il est également bon d'utiliser les soi-disant coussinets terpéniques. Ce sont des aiguilles de conifères ordinaires placées dans des sacs en coton spéciaux. Ils sont suspendus dans la chambre ou posés près du lit. Les aiguilles dégagent des substances aromatiques volatiles spécifiques - les terpènes, qui constituent un excellent agent thérapeutique et prophylactique contre la bronchite chronique et la trachéite..

La bronchite obstructive chronique est une maladie plus défavorable, en particulier pour une femme enceinte. Cependant, c'est relativement rare. Habituellement, ce type de bronchite s'accompagne d'une insuffisance respiratoire, ce qui conduit au fait que la grossesse est plus difficile à tolérer, le fœtus manque souvent d'oxygène, grandit et se développe mal. Habituellement, le traitement de la bronchite obstructive est plus complexe et plus long que le traitement de la bronchite non obstructive, dans la bronchite obstructive, des médicaments sont utilisés pour dilater la lumière des bronches, etc. traitement hospitalier.

Avec l'une de ces maladies, vous pouvez endurer et donner naissance à un enfant en bonne santé. Il est seulement important de consulter un médecin à temps, de remplir son rendez-vous et d'effectuer correctement la prévention.

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Selles chez un nourrisson: norme et écarts

Accouchement

Dans les premiers mois après la naissance de l'enfant, la mère s'inquiète littéralement de tous les détails de la vie du bébé, y compris le nombre de fois et la consistance des selles du nouveau-né.

Gouttes Fenistil pour bébés - règles d'utilisation importantes

Nouveau née

Les réactions allergiques chez les nourrissons ne sont pas rares. Ils surviennent pour diverses raisons. L'introduction de nouveaux aliments complémentaires, l'utilisation de produits d'hygiène et les vaccinations peuvent provoquer une allergie chez le bébé.

Signes précoces de grossesse

Nutrition

Mécanisme de fertilisationLe processus de conception est la fécondation d'un ovule avec un sperme. C'est impossible sans l'ovulation, qui consiste en la formation et la libération d'un ovule du follicule ovarien.

Berceau suspendu: avantages et inconvénients

Infertilité

Alena Lisitsyna a rêvé d'un berceau pour son bébé tout au long de sa grossesse. Et quand le souhait s'est réalisé, elle a été convaincue que le berceau suspendu est un vrai miracle.