Principal / Conception

Bébés prématurés et anémie: que faire?

Les bébés prématurés sont souvent faibles, ont des problèmes de santé et nécessitent une attention accrue de la part des parents et des médecins. Par exemple, ces enfants souffrent souvent d'anémie ou d'anémie - une maladie associée à un manque de globules rouges dans le sang..

Selon les statistiques, 90% des bébés nés avant la 30e semaine et pesant moins de 1,5 kg sont diagnostiqués avec une forme complexe d'anémie, qui nécessite une transfusion sanguine.

Caractéristiques de l'anémie chez les nourrissons

Les bébés prématurés naissent prématurément, donc de nombreux indicateurs importants (taille, poids) et les organes n'atteignent même pas le seuil minimum de la norme. Ces bébés ne sont pas encore du tout adaptés à la vie en dehors du corps de la mère, et le système hématopoïétique ne fait pas exception: il y a cruellement un manque d'érythrocytes dans le sang des bébés prématurés..

Quelle est la norme d'hémoglobine chez les bébés prématurés? La limite inférieure au cours du premier mois de vie n'est que de 160 g / l et à la fin du premier mois, elle tombe à 100 g / l. A titre de comparaison: chez les nouveau-nés nés à l'heure, le taux d'hémoglobine varie de 200 à 240 g / l.

Ce qui est le plus désagréable est l'incapacité de restaurer l'hémoglobine à un niveau normal: parfois même les médicaments sont impuissants et l'enfant a déjà du mal dans les premières semaines de sa vie.

Pourquoi cela arrive-t-il?

Les bébés prématurés (presque tous) ont des problèmes avec le système hématopoïétique: certains dans une plus grande mesure, certains dans une moindre mesure. Il y a plusieurs raisons à cela:

  • carence en fer;
  • maladie métabolique;
  • hypoxie;
  • consommation rapide de fer dans le corps;
  • croissance trop rapide de l'enfant (en taille et en poids);
  • manque d'enzymes favorisant la synthèse de l'hémoglobine;
  • excès de bilirubine et, par conséquent, dégradation trop rapide des érythrocytes;
  • certaines maladies congénitales (par exemple, septicémie);
  • insuffisance médullaire fonctionnelle temporaire;
  • carence en vitamine E;
  • achèvement de l'érythropoïèse;
  • manque d'acide folique.

Parfois, plusieurs facteurs sont importants à la fois, par exemple une carence en fer et, en même temps, une augmentation rapide du poids corporel et de la longueur. Ensuite, l'élément est rapidement consommé, mais n'a pas le temps de se reconstituer, ce qui conduit à une anémie..

Comment cela se manifeste?

De nombreux parents croient que les symptômes de l'anémie sont perceptibles dans les premiers jours de la vie d'un bébé alors qu'il est encore à l'hôpital, et déjà les obstétriciens peuvent dire si l'enfant a une maladie ou non. En fait, les principaux signes de la maladie ne se manifestent clairement qu'au début du deuxième mois de vie et leur pic survient à l'âge de 3-4 mois..

Si les parents emmènent l'enfant chez le médecin en temps opportun et prennent des mesures pour un traitement compétent et efficace, les signes de la maladie disparaîtront d'environ 6 à 7 mois..

Les parents peuvent soupçonner eux-mêmes l'anémie à la maison. Pour ce faire, vous devez faire attention à ses principales manifestations, à savoir:

  • pâleur de la peau;
  • léthargie, apathie;
  • manque d'appétit ou difficulté à attraper un biberon, un sein (il n'y a tout simplement pas assez de force pour cela);
  • souffle systolique dans la partie supérieure du cœur;
  • régurgitations fréquentes et abondantes;
  • selles rares;
  • peau sèche;
  • gonflement (mains, pieds, visage);
  • respiration inhabituelle (intermittente, peu profonde, peu profonde);
  • dyspnée;
  • maladies infectieuses et inflammations fréquentes.

L'apparition d'au moins un de ces symptômes devrait alarmer les parents, surtout si leur bébé est né prématurément. Dans ce cas, l'enfant doit être immédiatement montré au pédiatre..

Traitement

Si le taux d'hémoglobine dans le sang est bas, mais pas inférieur à 130 g / l, et cela est dû à un manque de fer, on lui prescrit des médicaments spéciaux sous forme de comprimés pour reconstituer ses réserves. Il est permis de le faire au plus tôt que l'enfant atteigne l'âge de 2 mois.

Avec un indicateur inférieur à 130 g / l, une transfusion sanguine est nécessaire, ce qui, bien que ce soit le seul moyen d'aider un enfant, présente un certain nombre d'inconvénients:

  • risque élevé d'infection si les normes sanitaires ne sont pas respectées (par exemple, VIH);
  • rejet de sang étranger;
  • violation de l'équilibre électrolytique du sang.

Le bébé a besoin d'une nourriture spéciale: un mélange de lait spécial et un apport supplémentaire de l'élément manquant. Si le bébé est allaité, la mère doit manger plus d'aliments riches en fer.

Même si le taux d'hémoglobine peut être rétabli en quelques mois, l'enfant devra être vu périodiquement par le médecin (une fois tous les 3 mois) jusqu'à l'âge de 2 ans. Lors de l'introduction d'aliments complémentaires, vous devez vous appuyer sur des aliments riches en fer et prendre en plus des suppléments ou des suppléments de fer (par exemple, de l'huile de poisson).

Il est impossible d'ignorer les manifestations de l'anémie dans l'enfance, car dans ce cas, cela peut entraîner une hypoxie, un handicap ou des retards du développement mental ou mental..

Anémie prématurée

Anémie chez les bébés prématurés

L'incidence de l'anémie chez les prématurés est de 80 à 90%. Pendant la grossesse, une érythropoïèse active se produit - le processus d'hématopoïèse, au cours duquel des globules rouges (érythrocytes) se forment, ce qui nécessite des composants tels que l'érythropoïétine, le fer, l'acide folique, des vitamines (groupes A, E, C, B, etc.)... Pour la croissance et le développement de l'hématopoïèse, le fœtus reçoit ces composants de la mère.

Causes de l'anémie chez les bébés prématurés:

- avec la naissance prématurée d'un enfant, l'érythropoïèse active prend fin;
- perte de sang lors des tests de laboratoire, en particulier au cours de la première semaine de vie;
- chez les bébés prématurés, la vie des érythrocytes est très courte (20 à 40 jours);
- haute sensibilité à l'oxygène supplémentaire, ce qui entraîne une destruction rapide des globules rouges;
- croissance rapide de l'enfant et érythropoïèse inefficace;
- agents infectieux, pour la vie desquels un apport actif en fer est nécessaire;
- les conditions septiques et l'antibiothérapie inhibent la production d'érythropoïétine, une hormone qui contrôle la formation des globules rouges;
- carence en composants nutritionnels (réserves de fer, etc.);

L'anémie se manifeste par des symptômes tels que la pâleur de la peau, une faible activité de l'enfant, un essoufflement, des palpitations, des problèmes de nutrition, une faible prise de poids.

Critères d'anémie - une quantité réduite d'hémoglobine (Hb et non associée à une carence en fer. Prévention (utilisation de substances essentielles pour l'érythropoïèse à partir de 2 semaines d'âge) et traitement de l'anémie précoce (érythropoïétine, transfusion sanguine) a lieu à l'hôpital.

2. Anémie tardive - 3-4 mois de vie - anémie ferriprive.

Prévention et traitement de l'anémie.

  1. Acide folique 2. Vitamines. 3. Repasser. 4 Nutrition.
  • Acide folique.

L'acide folique normalise les processus d'hématopoïèse et élimine l'anémie. Le facteur antianémique augmente la production de globules rouges dans la moelle osseuse - érythrocytes.

Avec l'anémie causée par une carence en folacine, les processus d'hématopoïèse sont inhibés. Dans le contexte d'un niveau normal d'hémoglobine, le nombre d'érythrocytes diminue fortement. De plus, ils se distinguent par leur grande taille (mégaloblastes), leur immaturité fonctionnelle et leur incapacité à capter l'oxygène et à l'apporter aux cellules. Les anémies mégaloblastiques (carence en acide folique) apparaissent souvent chez les bébés de faible poids à la naissance et prématurés.

La posologie d'acide folique pour les nouveau-nés de moins de 6 mois est de 25 à 50 mcg / kg / jour.

Chez les prématurés, la vitamine E joue un rôle important dans le maintien de la stabilité des globules rouges, dont la fonction principale est de protéger la membrane de l'oxydation et de participer à la synthèse de l'hème (fer). Les vitamines du groupe B, les vitamines A, C et autres ne sont pas moins importantes dans l'érythropoïèse. Presque toutes les vitamines sont bien absorbées par les aliments, ce qui ne nécessite pas leur introduction supplémentaire. Cependant, de nombreux enfants, en fonction de l'âge gestationnel, ont encore besoin d'un supplément vitaminique supplémentaire. Dans de tels cas, les multivitamines (multitabs, cerbionmulti, etc.) peuvent être utilisées pour les nouveau-nés, contenant toute la liste nécessaire de micro et macro éléments.

Les réserves de fer chez les bébés prématurés sont épuisées par 2-3 mois de vie, s'il n'y a pas eu de transfusions répétées de globules rouges auparavant.

Pour prévenir l'anémie à partir de 2 mois, il est nécessaire d'introduire du fer.

Les bébés très prématurés ont besoin de plus de fer, il doit être injecté plus tôt et il est souhaitable de continuer jusqu'à 6 mois, et parfois jusqu'à 12-15 mois. Les besoins en fer dépendent du poids du bébé, de la quantité de lait consommée et de la nutrition supplémentaire. La durée et la dose du traitement sont déterminées par le médecin.

L'utilisation prophylactique de préparations de fer chez les prématurés est prescrite en tenant compte des caractéristiques de l'enfant et peut varier de 2 à 5 mg / kg de fer (maltofer - 1-2 gouttes par kg de poids corporel), la posologie thérapeutique varie de 4 à 9 mg / kg de fer ( maltofer - 2-4 gouttes par kg de poids corporel).

Lors de l'utilisation de préparations de fer, il est nécessaire de contrôler la ferritine sérique, ainsi qu'un test sanguin général (hémoglobine, érythrocytes, hématocrite), au plus tôt un mois après le début de l'utilisation des médicaments..

Les critères d'efficacité du traitement de l'anémie avec des préparations de fer sont une augmentation de la concentration d'hémoglobine à la fin du premier mois de traitement de 10 g / l et de l'hématocrite de 3% par rapport aux valeurs initiales..

La durée du traitement avec des préparations de fer est déterminée individuellement, jusqu'à ce que le taux d'hémoglobine atteigne 110 g / l.

Il faut se rappeler que l'excès de fer est dangereux. Le fer en tant qu'oxydant peut provoquer une hémolyse, ainsi que des dépôts de maladies.

  • Une bonne nutrition - le lait maternel est le meilleur, car le fer est mieux absorbé.

Une bonne nutrition doit nécessairement être avec une quantité suffisante de protéines (si nécessaire, ajouter un fortifiant de lait (fortifiant) au lait maternel avec un faible taux de protéines totales dans un test sanguin biochimique, et en l'absence de lait maternel - une formule de lait adaptée, car l'hémoglobine est la même protéine).

L'anémie précoce peut récupérer avec un traitement approprié en 3 mois.

Maman devrait être capable de reconnaître les signes d'anémie chez un enfant.

Et si nécessaire, consultez un médecin. Une observation plus approfondie des enfants souffrant d'anémie doit être effectuée sous la surveillance d'un pédiatre.

Si l'anémie persiste à l'âge de 5 mois, il est nécessaire d'introduire des aliments complémentaires - purée de légumes, puis bouillie de sarrasin. Et à partir de 6 mois - ajouter de la purée de viande aux légumes.

Shevchuk L.P. - Néonatologiste du service de pédiatrie des nouveau-nés prématurés du Centre Républicain Scientifique et Pratique "Mère et Enfant"

Anémie prématurée

L'anémie de la prématurité est une pathologie qui survient chez les enfants nés avant 37 semaines de grossesse et qui se traduit par une diminution de l'hémoglobine sanguine. Les principales manifestations sont réduites à la pâleur des muqueuses et de la peau, une diminution de l'activité motrice et de la succion, une perte d'appétit, une tachycardie. Les symptômes cliniques aux stades initiaux de l'anémie peuvent être totalement absents. Le diagnostic repose sur l'étude d'un test sanguin clinique, qui peut être complété par des études biochimiques. Pour le traitement, des transfusions sanguines, de l'érythropoïétine, des préparations de fer, des vitamines E, B12 et de l'acide folique sont utilisés.

CIM-10

  • Les raisons
  • Pathogénèse
  • Classification
  • Symptômes de l'anémie chez les bébés prématurés
  • Complications
  • Diagnostique
  • Traitement de l'anémie de la prématurité
  • Prévision et prévention
  • Prix ​​des traitements

informations générales

Grâce au développement de la médecine moderne, le taux de survie des enfants avec un degré de prématurité III-IV a augmenté de 50 à 70%, et avec un degré I-II - jusqu'à 95%. L'inconvénient de la situation était une augmentation de l'incidence de la morbidité, y compris l'anémie de la prématurité. Sa description se trouve pour la première fois dans les travaux de D. Shulman, datés de 1959. La fréquence de détection de la pathologie varie aujourd'hui de 16 à 91%. La gravité de l'évolution dépend directement de l'âge gestationnel de l'enfant. Plus il est bas, plus les manifestations de la maladie sont graves. Ainsi, chez les enfants nés avant 30 semaines et pesant jusqu'à 1,5 kg, des conditions nécessitant une transfusion d'érythromasse surviennent dans plus de 90% des cas. Chez les bébés prématurés des deux sexes, l'anémie est retrouvée avec la même fréquence..

Les raisons

Les principales raisons du développement du syndrome anémique sont l'immaturité fonctionnelle de la moelle osseuse et la désintégration accrue des cellules sanguines, dans lesquelles se trouve l'hémoglobine fœtale. Le niveau d'érythropoïétine, une hormone rénale qui joue un rôle clé dans l'adaptation de l'organisme dans des conditions d'hypoxie tissulaire et qui est nécessaire à l'érythropoïèse, est particulièrement important. La synthèse de l'érythropoïétine chez les prématurés est initialement élevée, mais diminue fortement peu après la naissance. Les points importants dans le développement de l'anémie prématurée sont également:

  • Carence en fer. Le volume sanguin total en constante augmentation nécessite des quantités considérables d'un oligo-élément dont le solde est négatif. De plus, les nourrissons avec une courte période de gestation ont une faible capacité à utiliser Fe, qui persiste après la dégradation des érythrocytes. La durée de vie de ce dernier est 2 fois inférieure - environ 50 à 70 jours. En outre, les nourrissons prématurés ont une excrétion accrue de fer avec les matières fécales..
  • Trouble de l'équilibre de l'acide folique. Les réserves de vitamine B9 chez un nouveau-né sont faibles et le besoin d'un organisme en croissance est très élevé. L'acide folique produit par la microflore intestinale et déposé dans le foie est consommé en 2 à 4 semaines. La carence se développe et progresse rapidement avec la carence maternelle en folate pendant la gestation ou la lactation.
  • Manque de vitamine E. Elle participe à la synthèse de l'hème et protège les membranes érythrocytaires de l'oxydation. Ses réserves sont également faibles et chez les bébés nés à terme sont d'environ 20 mg, et chez les bébés prématurés d'un poids de 1000 g, seulement 3 mg. Par les intestins, la vitamine est absorbée en très petites quantités. Sa digestibilité est affectée par l'asphyxie, les infections et les traumatismes à la naissance. La prescription de suppléments de fer et l'alimentation du lait de vache augmentent les besoins en fer..

Pathogénèse

Chez le fœtus, l'hématopoïèse commence tôt. Jusqu'à 2 semaines, les érythrocytes sont synthétisés par le sac vitellin, jusqu'à 16 semaines - par le foie et la rate. À partir de 20 semaines, la moelle osseuse rouge devient le principal organe hématopoïétique. Mais chez les bébés très prématurés, des foyers d'hématopoïèse extramédullaire existent pendant 1 à 2 mois après la naissance. Après leur atténuation, une charge accrue tombe sur la moelle osseuse.Par conséquent, dans des conditions d'immaturité fonctionnelle et de manque de substances déposées dans le dépôt au cours des derniers mois de la grossesse (cobalt, cuivre, vitamines des groupes C et B), le nombre d'hémoglobine dans les érythrocytes diminue fortement.

Tous les tissus et organes internes ne reçoivent pas la quantité requise d'oxygène. Il existe des modifications dystrophiques de la peau, des voies urinaires, des muqueuses du tractus gastro-intestinal, des muscles striés, des membranes musculaires du cœur, etc. L'activité de nombreux systèmes enzymatiques diminue. L'anémie de la prématurité se développe particulièrement rapidement en présence d'une lésion infectieuse, d'une lésion intracrânienne à la naissance et d'une malnutrition prénatale..

Classification

La maladie peut survenir sous des formes légères (Hb 85-100 g / l), moyennes (70-84 g / l) et sévères (69 g / l et moins). Une légère gravité peut ne pas se manifester de manière symptomatique, les autres sont caractérisés par un tableau clinique détaillé. Les tactiques de traitement dépendent directement du niveau d'hémoglobine. Les phases suivantes de cette pathologie sont distinguées:

  • De bonne heure. Il est détecté dans la période de 4 à 8 semaines de vie extra-utérine. Elle est due à l'inhibition de l'érythropoïèse et à l'augmentation constante du poids corporel, ce qui nécessite un nombre croissant de globules rouges. Balance de fer maintenue voire augmentée.
  • Intermédiaire. L'érythropoïèse est restaurée, comme en témoigne l'apparition de réticulocytes dans le sang, qui n'avaient pas été détectés auparavant chez l'enfant. Mais la destruction des érythrocytes et du volume sanguin augmente constamment, les réserves de Fe sont consommées, ce qui suffit pour 16-20 semaines.
  • En retard. Elle est associée à l'épuisement des réserves de fer et au développement d'une anémie par carence en Fe. Les manifestations de la maladie sont clairement visibles après 16 à 20 semaines et sans traitement approprié, elles ne font que progresser..

En pédiatrie, un certain nombre d'auteurs distinguent séparément l'anémie mégaloblastique et hémolytique de la prématurité. Le premier type est associé à une carence en folate et à leur équilibre instable. Le second est formé avec une carence en vitamines du groupe E pendant une période de sensibilité particulière des érythrocytes aux processus d'oxydation. Les deux espèces surviennent de 6 à 10 semaines de nouveau-né et ne représentent pas une grande menace pour la vie des enfants..

Symptômes de l'anémie chez les bébés prématurés

Le tableau clinique dépend de la forme et de la gravité du syndrome anémique. Avec des valeurs d'hémoglobine supérieures à 90 g / l, les symptômes d'anémie chez les prématurés peuvent être absents ou peu manifestés. Le type précoce a un cours plus favorable. Les traits caractéristiques sont une détérioration de l'allaitement ou d'un biberon de lait maternisé, une diminution de l'activité des mouvements de l'enfant, une pâleur progressive des structures muqueuses et de la peau, l'apparition d'un souffle systolique à l'apex du cœur. La fréquence respiratoire et cardiaque peut à la fois augmenter et diminuer.

La forme tardive a un taux de développement élevé. Elle se manifeste par une pâleur croissante, une desquamation accrue de la peau, une somnolence, une faiblesse, une léthargie, une léthargie, une diminution de l'appétit, jusqu'à un refus complet d'allaitement ou d'alimentation artificielle. Les bruits cardiaques sont étouffés, une tachycardie est notée, ce qui vise à compenser l'état hypoxique en augmentant la perfusion tissulaire. Les symptômes caractéristiques importants de l'anémie par carence en vitamine B12 et en acide folique sont la neuropathie périphérique, l'hépato et la splénomégalie modérées et la langue laquée. Avec l'hypovitaminose E, les crises hémolytiques et le syndrome d'oedème se distinguent des manifestations cliniques..

Complications

Au stade actuel, leur formation se produit extrêmement rarement en raison de la fourniture de soins médicaux en temps opportun. Parmi les complications, vous pouvez trouver une hypoxie chronique des tissus et des organes internes. Il entraîne un retard du développement physique et mental, une instabilité fonctionnelle des organes du tractus gastro-intestinal et du système cardiovasculaire. Cela s'accompagne de troubles selles prolongés, de modifications de la pression artérielle et du pouls, dans les cas graves, d'arythmies cardiaques - extrasystoles, blocs auriculo-ventriculaires, fibrillation auriculaire et autres.

Diagnostique

Les néonatologistes et les pédiatres participent à la détection de l'anémie chez les bébés prématurés. Avec le patronage des nouveau-nés, une attention est portée à la couleur des muqueuses et de la peau, aux indicateurs anthropométriques et au développement physique. Tout cas suspect d'anémie doit être confirmé par les résultats des tests sanguins de laboratoire:

  • Analyse sanguine générale. Les principaux critères diagnostiques sont une diminution de l'Hb, des érythrocytes, un nombre réduit ou normal de réticulocytes, une ESR légèrement augmentée ou normale. De plus, une déformation des érythrocytes (poïkilocytose) et une modification de leur taille (anisocytose) sont détectées. Lors de l'analyse sur un hemanalyzer, une diminution de la taille moyenne de l'érythrocyte, le contenu moyen et la concentration d'Hb dans l'érythrocyte sont déterminés.
  • Chimie sanguine. Plus important encore, il est effectué dans la phase tardive. La capacité de liaison du fer sérique, les taux de ferritine et de fer sont examinés. Les dernières directives cliniques incluent la détermination des complexes rTGF - transferrine solubles qui diminuent avec un manque de Fe.

Le diagnostic différentiel est effectué avec la maladie hémolytique des nouveau-nés et d'autres pathologies héréditaires - anémie falciforme, thalassémies, maladie de Minkovsky-Shoffard, carence en enzymes du cycle du pentose phosphate. Pour clarifier le diagnostic, des généticiens, des hématologues sont impliqués.

Traitement de l'anémie de la prématurité

La forme précoce de l'anémie ne nécessite pas de thérapie active, car il s'agit d'un processus physiologique. Pour sa correction, une nutrition normale est importante, des sources supplémentaires de folates, de vitamines C, E et B.L'hémotransfusion n'est effectuée que lorsque l'hématocrite est inférieur à 30% et l'hémoglobine est inférieure à 70 g / l. L'érythropoïétine humaine est l'un des médicaments efficaces qui réduisent le besoin de transfusion de globules rouges. Avec son introduction, le besoin en Fe augmente, ce qui nécessite une prescription supplémentaire d'un oligo-élément. Vitamine E administrée par voie orale comme source d'antioxydants.

Le traitement de la forme tardive repose sur la ferrothérapie. Une efficacité élevée et une bonne tolérance sont obtenues par administration intraveineuse de préparations contenant du fer. En moyenne, le cours actif de l'apport en Fe est d'environ 7 semaines, et celui d'entretien - jusqu'à 1 an. Un bon sommeil, de l'air frais, des exercices thérapeutiques et l'allaitement sont tout aussi importants. L'introduction d'aliments complémentaires végétaux commence à partir de 4 mois, la viande - à partir de 7 mois.

Prévision et prévention

Le pronostic avec une approche de traitement compétente est favorable, des complications précoces et à long terme sont trouvées dans des cas isolés. En tant que prophylaxie de la part de la mère, il est important de respecter les principes de la nutrition, du traitement de la toxicose et du traitement de la pathologie chronique. Il est recommandé de prendre de l'acide folique pour les femmes enceintes au cours du dernier trimestre et pour les bébés prématurés dès la naissance. Au cours des 3 premiers mois de vie avec un faible poids corporel, la vitamine E est utilisée sous forme de gouttes. Les préparations de Fe doivent être prescrites au cours de la première année de vie, à partir de 8 semaines. L'encadrement d'un pédiatre est effectué tout au long de l'année. Les vaccins pour les prématurés anémiques ne sont pas contre-indiqués.

Anémie chez un bébé prématuré

Un neveu est né à 31 semaines, en ce moment elle a 1 mois, hémoglobine 80, elle dit qu'un tel phénomène est normal pour les bébés prématurés et qu'une transfusion doit être faite, j'ai lu qu'il est possible de s'en passer et que cela peut être dangereux en raison de la possibilité de transmission d'hépatites et de virus.

  • #Bébés prématurés
  • # Paralysie cérébrale et troubles du système musculo-squelettique
  • # Fonction mentale altérée
  • # Troubles de la parole
  • # Maladies oncologiques
  • # Syndrome de Down
  • # Syndrome d'autisme de la petite enfance
  • #Épilepsie
  • * Règles communautaires
  • De
  • Documents, prestations et paiements

Commentaires des utilisateurs

  • 1
  • 2

Nous sommes nés à 31-32 semaines, il n'y avait pas d'anémie prononcée. Il s'est manifesté plus tard - quelque part au cours du sixième mois, lorsqu'il était nécessaire d'introduire des aliments complémentaires et que l'hémoglobine accumulée dans l'utérus a commencé à chuter. Il est tombé à 88. Dieu merci, ils n’ont pas fait la transfusion, nous buvons du maltofer. Maintenant, il a grandi - jusqu'à 110.

Ma transfusion était terminée. TC a été préparé pour la chirurgie (coagulation au laser)

J'ai une fille très prématurée. la transfusion a été effectuée 6 à 7 fois. ma fille s'est immédiatement sentie mieux. juste devant nos yeux))

Pour moi, la transfusion devrait être la dernière.

Ils nous ont fait peur en RD avec une transfusion due à une forte augmentation de la bilirubine... Mais ils nous ont éclairés et tout est parti.

Êtes-vous sur GW? si oui, mangez plus de coulis, de bœuf, de caviar, de poisson rouge, de langue...

Si la question est toujours d'actualité pour vous, notre taux d'hémoglobine est également tombé à 80, élevé avec maltofer, suivi tous les mois. Ils ont bu pendant près de 3 mois. Maintenant normal, nous n'avons pas bu depuis un an

Nous avons été transfusés trois fois, nous sommes nés à 29 ans. Un taux d'hémoglobine aussi bas est très dangereux car le cerveau en souffre. Il faut l'élever rapidement, les préparations contenant du fer n'en sont pas capables.

nous sommes nés 1400 bu du maltofer pendant un an et l'hémoglobine est normale

Nous avons récemment été testés pour le VIH et les hépatites C et B, tout va bien pour nous. Nous sommes nés 1560.

On nous a donné 90 hémoglobine en unité de soins intensifs, mais à cause d'apnées fréquentes, ils ont décidé de le faire, ils ne m'ont pas demandé grand-chose, mais vous signez un consentement à tout lors de votre admission, et c'est tout. Nous avons environ un an, mais je n'ai toujours pas testé pour le VIH et l'hépatite. Récemment, nous avons eu le cas d'un homme infecté par le VIH par transfusion sanguine pour une chirurgie cardiaque. Dieu a pitié de ce que vous dites..

nous avons reçu une transfusion! avait également un faible taux d'hémoglobine et avec quel poids était né?

Anémie chez les nouveau-nés: hémolytique, carence en fer, physiologique

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

  • Code CIM-10
  • Épidémiologie
  • Les raisons
  • Symptômes
  • Étapes
  • Diagnostique
  • Diagnostic différentiel
  • Traitement
  • Qui contacter?
  • La prévention
  • Prévoir

L'anémie chez les nouveau-nés est une affection caractérisée par une diminution des taux d'hémoglobine et une violation par les globules rouges de leurs fonctions principales. Chez les nourrissons, cette condition mérite une attention particulière, car ils ne sont pas en mesure de compenser complètement le manque d'oxygène. Cela peut affecter négativement le développement futur du système nerveux de l'enfant, le travail du cœur et de tous les organes internes, entraînant des conséquences à long terme, dont certaines peuvent être irréversibles..

Code CIM-10

Épidémiologie

Les statistiques sur la prévalence de l'anémie suggèrent qu'environ 5% des nouveau-nés rencontrent ce problème au cours du premier mois de vie, et plus de 40% des cas d'anémie sont étiologiquement associés à des problèmes de grossesse et d'accouchement. La prévalence de l'anémie ferriprive varie de 0,9% à 4,4%, selon la race, l'origine ethnique et le statut socioéconomique, mais ne représente qu'environ 40% du nombre total d'anémies chez les jeunes enfants. Les 60% restants sont des anémies hémolytiques et aplasiques.

Causes de l'anémie chez un nouveau-né

La plupart des anémies rencontrées aujourd'hui sont des anémies ferriprives. D'autres anémies sont congénitales aplasiques, hémolytiques se produisent également, mais beaucoup moins souvent et avec un tableau clinique plus lumineux..

Pour comprendre les causes de l'anémie chez les nouveau-nés, vous devez tenir compte du rôle du fer dans le sang. Pour simplifier le schéma, on peut imaginer que le fer est au centre de la molécule d'hème, qui est entourée extérieurement d'une protéine appelée globine. C'est ainsi que l'hémoglobine elle-même est construite, qui est à la base de l'érythrocyte. C'est l'hémoglobine qui est responsable de la liaison de la molécule d'oxygène dans les poumons et du transport d'un tel complexe dans tout le corps, vers chaque cellule nécessitant de l'oxygène. Avec une diminution du niveau de fer, le niveau d'hème diminue également, de sorte que les globules rouges ne peuvent pas se lier à l'oxygène, qui est à la base du développement de l'anémie et de ses manifestations. C'est pourquoi il est si important pour un nouveau-né que la mère, puis il dispose d'une quantité suffisante de fer..

Niveaux de fer adéquats - une condition dans laquelle la teneur en fer est suffisante pour maintenir des fonctions physiologiques normales, auquel cas la femme enceinte doit en tenir compte du double besoin.

La carence en fer est une condition dans laquelle la teneur en fer est insuffisante pour maintenir des fonctions physiologiques normales. La carence en fer est le résultat d'une absorption insuffisante du fer pour répondre aux besoins accrus de la mère pendant la grossesse, ou est le résultat d'un bilan en fer négatif prolongé. L'une ou l'autre de ces situations entraîne une diminution des réserves de fer, qui est déterminée en mesurant la concentration de ferritine dans le sérum sanguin ou la teneur en fer dans la moelle osseuse. Par conséquent, la carence en fer chez une mère pendant la grossesse est la première et principale cause d'anémie ferriprive chez le nouveau-né, quel que soit l'âge gestationnel..

La carence en fer total dans le corps chez les prématurés est d'autant plus grande que l'âge gestationnel est jeune. Elle est exacerbée par la croissance postnatale rapide observée chez de nombreux enfants et par des phlébotomies fréquentes sans remplacement sanguin adéquat.

Du fer dans le corps d'un nouveau-né, 80% s'accumule au cours du troisième trimestre de la grossesse. Les bébés nés prématurément perdent cette période de croissance rapide et manquent de fer corporel total. Un certain nombre d'affections maternelles, telles que l'anémie, l'hypertension avec retard de croissance intra-utérine ou le diabète pendant la grossesse, peuvent également entraîner une diminution des réserves de fer fœtal chez les nourrissons à terme et prématurés..

Le concept de l'allaitement est très lié à cela, car le lait maternel contient autant de fer que le bébé a besoin au cours de ses cinq premiers mois de vie. Et si le bébé n'allaite pas immédiatement après la naissance, cela peut être l'une des principales raisons du développement de l'anémie..

Entre autres raisons du développement de l'anémie chez un nouveau-né, qui peut être associée à la grossesse et à l'accouchement, une pathologie de la période intranatale peut être attribuée. La transfusion fœtoplacentaire et les saignements intrapartum dus à un traumatisme à la naissance et à des anomalies dans le développement des vaisseaux sanguins du placenta et du cordon ombilical peuvent entraîner une perte de sang importante chez la mère. Cela affecte en permanence la formation de globules rouges chez l'enfant.

L'anémie peut également se développer pour d'autres raisons, plus graves et associées à la pathologie de l'apport en fer dans le corps du nouveau-né en raison d'une pathologie organique. Une altération de l'absorption du fer peut être observée avec un syndrome de malabsorption, une occlusion intestinale congénitale, un syndrome de l'intestin court. Tout cela conduit à nouveau au développement de l'anémie. Une perte de fer en quantités significatives peut être observée avec des saignements de diverses étiologies. Chez les nouveau-nés, il s'agit le plus souvent d'un saignement du nombril ou d'un saignement intestinal avec une maladie hémorragique.

Bien que la carence en fer soit la principale cause de l'anémie, il existe d'autres anémies qu'un nouveau-né peut avoir. Ceux-ci comprennent les anémies aplasiques congénitales et hémolytiques.

L'anémie aplasique est une affection caractérisée par une diminution des taux d'hémoglobine due à une perturbation de la formation de globules rouges dans la moelle osseuse. Chez les nouveau-nés, les anémies aplasiques sont plus souvent congénitales. La cause principale de l'anémie aplasique congénitale ne peut jamais être identifiée. Les enfants naissent déjà avec une pathologie et la raison ne peut être déterminée avec précision. Parmi les facteurs de risque figurent les rayonnements ionisants, les mutations génétiques, les médicaments, les agents viraux et bactériens, etc..

La pathogenèse du développement de l'anémie aplasique repose sur une violation du développement de la cellule souche, qui donne naissance à toutes les cellules sanguines. Et selon le germe impliqué, il peut y avoir une diminution du taux d'autres cellules sanguines.

L'anémie hémolytique survient plus souvent chez un enfant en raison de causes héréditaires. Cela est dû à une mutation dans un gène responsable de la structure de la cellule érythrocytaire. Par conséquent, sa membrane ne peut pas fonctionner normalement et elle s'effondre périodiquement, ce qui est appelé hémolyse. L'anémie de Minkowski-Shoffard la plus courante chez les nouveau-nés. Cette anémie est due à une mutation génétique des protéines membranaires érythrocytaires spectrine et ankyrine. Par conséquent, la principale cause d'anémie dans cette maladie est une violation de la membrane cellulaire en raison d'un manque de ces protéines..

Les anémies chez les nouveau-nés ont des manifestations cliniques similaires, mais il est impératif de connaître la cause et de comprendre la pathogenèse du développement pour les tactiques de traitement appropriées.

Symptômes de l'anémie chez un nouveau-né

En parlant des manifestations cliniques de l'anémie, vous devez comprendre les étapes de son développement. Si nous parlons d'anémie ferriprive, elle a ses propres stades de développement. Au début, le bébé naît en parfaite santé, car immédiatement après la naissance, il présente une augmentation physiologique du taux de globules rouges. Mais à ce moment, le nombre de globules rouges qui devraient se former dans la moelle osseuse diminue en raison d'un manque de fer. Cela correspond au stade latent ou latent de l'anémie. Dans le même temps, il n'y a toujours pas de manifestations cliniques, mais le manque de fer entraîne une diminution critique de l'hémoglobine et des érythrocytes..

La prochaine étape - une carence en fer à long terme conduit à l'apparition de symptômes cliniques, il s'agit donc d'une étape évidente de l'anémie.

Il est très difficile d'identifier les symptômes de l'anémie chez un nouveau-né, en particulier pour une mère. Étant donné que l'enfant est encore très jeune et qu'il dort la plupart du temps, la mère ne remarque aucun signe. Il arrive également souvent que l'enfant ait une jaunisse physiologique, ce qui peut rendre difficile la vision des symptômes. Cela prouve l'importance des examens préventifs de l'enfant pendant cette période..

Les premiers signes d'anémie diffèrent selon l'étiologie. L'anémie ferriprive chez les nouveau-nés est la plus fréquente et son premier symptôme est la pâleur de la peau et des muqueuses de l'enfant. Tous les nouveau-nés sont généralement rouges au début, puis roses, et avec l'anémie, ils sont un peu pâles. Ce symptôme est très subjectif, mais il peut être le premier signe d'anémie..

D'autres manifestations cliniques peuvent déjà être associées à une hypoxie sévère due à un manque d'oxygène. Cela peut être l'apparition d'une cyanose de la peau et d'un essoufflement pendant l'alimentation, de l'anxiété pour le bébé.

Tous les symptômes de l'anémie peuvent être résumés et plusieurs groupes peuvent être distingués. Les principaux syndromes d'anémie chez les nouveau-nés sont anémiques-hypoxiques et sidéropéniques, et en parlant d'anémie hémolytique, le syndrome d'hyperbilirubinémie est également ajouté.

Le premier syndrome survient en raison d'un manque d'oxygène et se manifeste par une pâleur, en particulier des muqueuses, une mauvaise santé, une diminution de l'appétit et un manque de force. Tout cela chez un enfant se manifeste par le fait qu'il mange mal et ne prend pas de poids. Le syndrome sidéropénique survient en raison d'un dysfonctionnement des enzymes dépendant de l'oxygène. Cela perturbe le travail de toutes les cellules et se manifeste par une peau sèche sur fond de pâleur, chez les nouveau-nés la fontanelle est mal envahie, il n'y a pas d'hypertonicité musculaire qui leur est inhérente, mais au contraire une hypotension.

Le syndrome d'hémolyse se produit en raison d'une dégradation accrue des érythrocytes dans le lit vasculaire, ce qui entraîne la libération de bilirubine et une augmentation de sa concentration. Ensuite, dans le contexte de l'anémie et de tous les symptômes ci-dessus, une coloration jaune de la peau et de la sclérotique de l'enfant se produit. L'anémie hémolytique du nouveau-né est le plus souvent de nature génétique. L'un des types de cette pathologie est l'anémie de Minkowski-Shoffard. Un des membres de la famille est atteint de cette maladie, ce qui facilite un peu le diagnostic. Tous les syndromes sont identiques, et il est important de ne pas confondre la jaunisse avec une anémie physiologique avec une telle anémie hémolytique..

L'anémie congénitale chez les nouveau-nés est le plus souvent de nature aplasique et constitue le type d'anémie le plus grave. Il en existe plusieurs types. L'un d'eux est l'anémie de Blackfan-Diamond. Avec cette pathologie, c'est le nombre de globules rouges qui diminue en raison de la défaite de ce germe dans la moelle osseuse rouge. Au cours du premier mois de vie, il apparaît rarement, les signes cliniques sont plus visibles à l'approche du sixième mois de vie.

L'anémie congénitale d'Estren-Damesek est une diminution du taux de toutes les cellules de la moelle osseuse. Par conséquent, en plus de l'anémie et de l'hypoxie, il y aura des saignements et des lésions infectieuses précoces. Un autre type d'anémie congénitale aplasique est l'anémie de Fanconi. Les symptômes de cette maladie, en plus de l'anémie, sont des malformations congénitales sous forme de microcéphalie, d'autres malformations du crâne, un sous-développement des doigts, un sous-développement des organes internes.

Il est également nécessaire de mettre en évidence les conditions dans lesquelles une diminution de la quantité d'hémoglobine peut également être observée - il s'agit de l'anémie chez les nouveau-nés prématurés. Cela est dû à l'immaturité de la moelle osseuse et au manque de préparation pour respirer par les poumons. Ceci est considéré comme normal et une telle anémie peut disparaître d'elle-même sans traitement. L'anémie physiologique d'un nouveau-né peut également survenir chez un bébé né à terme, et la cause exacte n'a pas été établie. Cela peut être dû à la destruction de l'hémoglobine fœtale et à une faible dynamique de croissance de l'hémoglobine de type A, comme chez un adulte. Cette condition ne devrait pas non plus causer d'inquiétude et est transitoire..

Les conséquences de l'anémie chez un nouveau-né peuvent être très graves si la pathologie n'a pas été remarquée à temps. Après tout, une hypoxie constante entraîne non seulement un manque de poids corporel, mais également un manque d'oxygène affecte le cerveau. On sait que le fer est essentiel au développement normal du système nerveux. L'anémie ferriprive affecte le métabolisme énergétique neuronal, le métabolisme des neurotransmetteurs, la myélinisation et la fonction de la mémoire. Par conséquent, l'anémie au cours de la période néonatale peut entraîner des dysfonctionnements de la mémoire irréversibles, un retard du développement psychomoteur, des anomalies du comportement et des retards d'élocution à l'avenir. Pour les autres complications, l'anémie augmente le risque d'autres maladies infectieuses. La conséquence d'une anémie hémolytique non diagnostiquée à temps peut être des lésions cérébrales et le développement d'une encéphalopathie à bilirubine..

Étapes

Les tests vous permettent également de classer l'anémie par gravité:

  1. premier degré - le niveau d'hémoglobine entre 120 (110) - 91 T / L;
  2. deuxième degré d'anémie - 90-71 T / L;
  3. troisième degré - taux d'hémoglobine 70-51 T / L;
  4. quatrième degré - taux d'hémoglobine inférieur à 50 T / L.

L'anémie de 1 degré chez un nouveau-né est considérée comme légère et peut être un signe de processus physiologiques, mais elle nécessite certainement un contrôle et une observation. Une anémie légère chez un nouveau-né prématuré peut également être considérée comme transitoire et nécessite une surveillance.

Diagnostic de l'anémie chez un nouveau-né

Le principal critère de l'anémie est sans aucun doute la confirmation en laboratoire d'une diminution des taux d'hémoglobine et d'érythrocytes. Mais la tâche principale de la mère et du médecin est le diagnostic rapide de l'anémie, il devrait donc commencer par des signes cliniques généraux. La pâleur de la peau et des muqueuses devrait déjà suggérer une possible anémie. Si l'enfant ne prend pas bien du poids, vous devez également rechercher la cause et penser à l'anémie. Il est important d'interroger la mère sur la grossesse et l'accouchement, si elle a pris des vitamines et s'il y a eu une perte de sang massive. Toutes ces pensées peuvent conduire à un diagnostic. Même si le bébé est prématuré, dans la plupart des cas, il a une carence en fer latente et cela est potentiellement dangereux pour le développement d'une anémie à l'avenir..

À l'examen, en plus de la pâleur, il peut y avoir un souffle systolique au sommet du cœur à l'auscultation, ce qui nécessite également une attention particulière. Cela est dû à la turbulence du flux sanguin à une faible concentration de globules rouges par rapport à la partie liquide du sang. Il n'y a pratiquement pas d'autres symptômes objectifs.

Le diagnostic de laboratoire de l'anémie est le plus précis et le plus nécessaire pour un diagnostic précis. Un test sanguin général vous permet d'établir une diminution du taux d'érythrocytes et d'hémoglobine. Et un tel numéro de diagnostic est:

  1. une diminution des taux d'hémoglobine inférieurs à 145 T / L chez les enfants au cours des deux premières semaines de vie;
  2. taux d'hémoglobine inférieur à 120 T / L chez les nouveau-nés après la deuxième semaine de vie;
  3. chez les enfants de moins de cinq ans, moins de 110 T / L;
  4. chez les enfants après cinq ans - moins de 120 T / L.

Dans un test sanguin général, si une anémie est suspectée, il est également nécessaire de déterminer le niveau de réticulocytes. Ces cellules sont responsables de la formation de globules rouges dans la moelle osseuse rouge et sont leurs précurseurs. Le nombre de réticulocytes est en outre nécessaire pour évaluer la réponse au traitement.

Pour établir le diagnostic de l'anémie ferriprive, un ou plusieurs tests doivent être ajoutés à la détermination de la concentration d'hémoglobine. Les trois paramètres qui fournissent des informations récapitulatives sur le statut en fer sont les concentrations de ferritine, de chrome et de transferrine. La concentration de ferritine est un indicateur sensible pour évaluer les réserves de fer chez les individus en bonne santé. La mesure de la concentration de ferritine est largement utilisée dans la pratique clinique et est disponible à l'étranger. Mais en Ukraine, parmi ces indicateurs, seul le niveau de transferrine est utilisé..

Aujourd'hui, la plupart des analyses sanguines sont effectuées sur des analyseurs spéciaux, qui permettent, en plus de la formule, d'évaluer la taille des globules rouges et leur structure. Dans l'anémie, la teneur moyenne en hémoglobine dans un érythrocyte est réduite, la taille moyenne des globules rouges est réduite et la concentration moyenne d'hémoglobine dans un érythrocyte est également inférieure à la normale.

Entre autres tests, un examen microscopique d'un frottis est également effectué, qui en cas d'anémie présente des modifications caractéristiques sous forme d'anisocytose, d'inclusions et de granules dans les érythrocytes..

Si un enfant a une jaunisse associée à une anémie, une étude de la bilirubine totale et de sa valeur par fractions est obligatoire. Il est également nécessaire d'exclure l'anémie hémolytique ou la différenciation de la maladie hémolytique du nouveau-né. Le taux de bilirubine totale doit être compris entre 8,5 et 20,5 micromolaires.

Ce sont les principaux paramètres de laboratoire qui peuvent confirmer le diagnostic d'anémie et établir l'étiologie..

Le diagnostic instrumental de l'anémie ferriprive n'est pas utilisé, mais si une anémie hémolytique héréditaire est suspectée, une échographie est possible. Il montre l'état de la rate, qui affecte l'état de l'enfant atteint de cette pathologie et indique les options de traitement.

Diagnostic différentiel

Le diagnostic différentiel de l'anémie doit être effectué principalement selon le principe étiologique. Il est nécessaire de faire la distinction entre les symptômes de l'anémie chez un enfant atteint de jaunisse physiologique et la manifestation d'une anémie hémolytique. Dans le premier cas, une diminution du taux d'hémoglobine s'accompagnera d'une augmentation de la bilirubine en dessous des valeurs critiques - c'est-à-dire en dessous de 100 micromolaires. Si nous parlons d'anémie hémolytique congénitale, la bilirubine sera supérieure à 100, voire 250 et plus. Il y aura également une hyperchromie sanguine (une augmentation de l'indice de couleur au-dessus de 1,05).

Qui contacter?

Traitement de l'anémie chez un nouveau-né

Bien entendu, l'approche du traitement des anémies d'étiologie différente est différente. C'est pourquoi il est si important de connaître la cause de tel ou tel type de pathologie. Si nous parlons d'anémie ferriprive, qui est survenue après un saignement prolongé chez un enfant ou à la suite d'une pathologie congénitale d'altération de l'absorption du fer, la première étape du traitement consiste à exclure la cause de l'anémie..

En ce qui concerne l'anémie ferriprive comme le problème le plus courant, il convient de noter que l'élément principal du traitement de cette anémie est la reconstitution des réserves de fer. Par conséquent, les médicaments utilisés dans le traitement sont des préparations de fer. Le fer est absorbé plus facilement à partir de la forme trivalente, de sorte que les suppléments de fer, en particulier pour les nouveau-nés, devraient être sous cette forme. Les préparations de fer ferrique sont mieux absorbées, mieux absorbées et ont moins d'effets négatifs et secondaires.

Le traitement de l'anémie ne commence pas par le calcul du médicament, mais par le calcul de la dose de fer dont l'enfant a besoin. Après tout, chaque médicament contient une certaine quantité de fer, qui doit également être prise en compte lors du choix de ce médicament. La dose thérapeutique de fer est de 3 à 5 milligrammes par kilogramme de poids corporel de l'enfant, qui doit être prise par jour. La durée minimale de traitement de l'anémie est d'un mois. De plus, si les numérations globulaires sont dans les limites normales, ils administrent une dose prophylactique pendant encore six mois. La dose prophylactique est la moitié de la dose thérapeutique, et elle est administrée dix jours par mois pendant six mois. Les médicaments utilisés pour traiter l'anémie ferriprive sont les suivants:

  1. Aktiférine - Il s'agit d'une préparation de fer, qui contient également de l'acide aminé sérine, ce qui assure sa meilleure absorption. Le médicament agit lorsqu'il pénètre dans les intestins et la circulation sanguine en se liant à la protéine de transferrine. C'est ainsi que le fer est transporté vers le foie, la moelle osseuse, où il est libéré et participe à la synthèse de l'hémoglobine et à la formation de nouveaux érythrocytes. Le médicament est disponible sous forme de gouttes, de sirop et de capsules. Pour les nouveau-nés, utilisez la forme de gouttes. Un millilitre de médicament sous cette forme contient 9,8 milligrammes de fer, ce qui correspond à 20 gouttes. Par conséquent, la posologie est calculée d'abord 3 à 5 milligrammes par poids de l'enfant, puis le médicament lui-même. Les effets secondaires peuvent être chez les bébés sous la forme de coliques, d'augmentation de la production de gaz, de diarrhée ou de constipation. Ce sont les premiers signes qui indiquent la nécessité de réduire la dose du médicament. Précautions - ne pas utiliser le médicament pour l'anémie hémolytique.
  2. Hemoferon - c'est aussi une préparation de fer qui contient en plus d'autres vitamines - acide folique et cyanocobalamine. Le médicament contient de l'acide citrique, qui aide la molécule de fer à être mieux absorbée. Un millilitre du médicament contient 8,2 milligrammes de fer. Le dosage du médicament est standard, mais pour les nouveau-nés, en moyenne, il est de 2,5 millilitres par jour. Les effets secondaires peuvent être des vomissements, des troubles de la digestion et des selles et une coloration foncée des selles. Précautions - ne pas utiliser le médicament en cas de lésions hépatiques chez un enfant ou en cas de suspicion d'hépatite.
  3. Hemofer Est une préparation qui contient une molécule ferreuse et de l'acide citrique. Il est le plus approprié pour le traitement dans lequel vous devez obtenir rapidement les résultats d'une augmentation des taux d'hémoglobine, suivie d'une transition vers des médicaments trivalents. La posologie du médicament - 1 goutte contient 1,6 milligramme de fer et pour les nouveau-nés environ 1 goutte par kilogramme de poids corporel. Effets secondaires - diminution de l'appétit et de l'allaitement, diarrhée.
  4. Ferramine-Vita Est une préparation de fer ferrique qui fonctionne sur le principe de la restauration lente du niveau de fer dans le corps de l'enfant. Le médicament est disponible sous forme de solution et sa posologie est d'environ 30 gouttes par jour pour les nouveau-nés. Les effets secondaires sont moins fréquents qu'avec le fer ferreux et peuvent être limités à la dyspepsie.
  5. Maltofer Est une préparation de fer ferrique, qui a une absorption lente dans l'intestin, et de ce fait, sa concentration physiologique dans le sérum sanguin est établie. La posologie du médicament est de 1 goutte par kilogramme pour les nouveau-nés. Le médicament sous forme de gouttes peut être utilisé par les nouveau-nés, y compris les bébés prématurés. Les effets secondaires peuvent inclure des allergies et des taches sur les selles.

Un tel traitement de l'anémie avec des préparations de fer est effectué pendant un mois, puis un traitement préventif est administré. Il est très important pendant cette période que si une mère allaite un enfant, sa nutrition doit contenir le maximum de fer et tous les oligo-éléments utiles. Si le bébé est nourri au biberon, il est nécessaire que la formule soit également enrichie en fer. Il faut dire qu'en présence d'anémie, dont la cause est la violation de l'absorption du fer, il est nécessaire d'utiliser ses formes injectables. Il en va de même lorsque l'enfant a subi une chirurgie de l'estomac ou de l'intestin et que le fer oral ne peut pas être utilisé..

Il est nécessaire d'évaluer l'efficacité du traitement 7 à 10 jours après le début, lorsqu'il est nécessaire de répéter le test sanguin. Dans le même temps, une augmentation du nombre de réticulocytes sera la preuve d'une dynamique positive du traitement. Une augmentation de l'hémoglobine sera observée à la fin du traitement dans la troisième-quatrième semaine..

Les soins infirmiers pour l'anémie néonatale sont très importants si l'anémie est congénitale. Si nous parlons d'anémie hémolytique ou d'anémie aplasique congénitale, il est très important d'organiser correctement le régime quotidien de l'enfant, sa nutrition. Étant donné que des complications peuvent être causées par l'influence de la bilirubine sur le système nerveux central, il est important que ce soit le personnel médical qui surveille l'enfant. Après tout, il peut y avoir des symptômes qui menacent la vie de l'enfant et la mère peut tout simplement ne pas les remarquer en raison de son inexpérience. Par conséquent, la question du traitement de l'anémie congénitale dans un hôpital est si importante..

Parlant du traitement chirurgical de l'anémie, il convient de noter que les anémies sévères, dans lesquelles le taux d'hémoglobine est inférieur à 70, nécessitent des transfusions sanguines. Ceci est considéré comme une intervention au même titre qu'une intervention chirurgicale. La détermination du groupe sanguin de l'enfant et du facteur Rh est obligatoire.

Le traitement chirurgical de l'anémie hémolytique congénitale est effectué chez les enfants plus âgés, plus près de cinq ans. Elle est pratiquée pour une anémie sévère avec des crises hémolytiques fréquentes. L'essence de l'opération est de retirer la rate. La rate est un organe immunocompétent dans lequel la destruction des érythrocytes se produit et dans l'anémie hémolytique, elle est permanente. Par conséquent, la splénectomie entraîne moins d'exacerbations car moins de globules rouges sont détruits. Mais avant une telle opération, l'enfant doit être vacciné en dehors du plan, car une telle opération viole le statut immunitaire normal.

Les vitamines pour un enfant anémique sont considérées comme un must, car elles augmentent l'absorption du fer et ont un bon effet sur l'appétit. Pour les nouveau-nés, des vitamines du groupe carnitine peuvent être utilisées, qui contribuent à la prise de poids, ce qui est important en cas d'anémie. L'un de ces médicaments est Steatel.

Steatel - C'est une vitamine qui contient la lévocarnitine, substance métaboliquement active. Il favorise l'assimilation de substances biologiquement utiles et accélère le métabolisme dans les cellules, ce qui affecte notamment la synthèse de nouveaux érythrocytes. Le médicament est disponible sous forme de sirop. Un millilitre de sirop contient 100 milligrammes de la substance et le dosage est de 50 milligrammes par kilogramme. Le médicament peut être utilisé même chez les bébés prématurés. Les effets secondaires peuvent être sous forme de troubles des selles, de coliques, de syndrome convulsif.

Le traitement physiothérapeutique de l'anémie pendant la période aiguë chez les nouveau-nés n'est pas utilisé.

Traitement alternatif de l'anémie

Bien sûr, un nouveau-né ne peut rien prendre sauf le lait maternel et les médicaments, car toutes les herbes ou médicaments traditionnels peuvent être allergiques. Par conséquent, tous les remèdes populaires visent à faire en sorte qu'une jeune mère qui nourrit un enfant suive les conseils de la médecine traditionnelle, en prenant certains moyens.

  1. L'essentiel pour traiter l'anémie est de bien manger pour la mère afin d'améliorer l'hématopoïèse pour elle-même et l'enfant. Par conséquent, si le nouveau-né souffre d'anémie ferriprive, la mère doit inclure dans son alimentation la quantité maximale d'aliments contenant du fer. Ces produits comprennent: la viande rouge, le poisson, la bouillie de sarrasin, le persil et les épinards, les légumineuses, la grenade. Ces aliments doivent faire partie du régime..
  2. La grenade est connue pour son effet bénéfique non seulement sur les vaisseaux sanguins, mais également sur le cœur et sur la formation d'éléments façonnés. Par conséquent, pour stimuler l'érythropoïèse, vous devez prendre 150 grammes de jus de grenade frais, ajouter 50 grammes de jus de betterave et la même quantité de jus de carotte. Vous devez prendre un tel mélange de vitamines quatre fois par jour. Ces aliments sont très allergènes, vous devez donc commencer avec une petite quantité - dix à vingt grammes. Vous pouvez boire pendant un mois.
  3. Un autre remède populaire est l'utilisation d'extrait de myrtille. Pour ce faire, prenez deux cents grammes de baies fraîches et versez 50 grammes d'eau. Vous devez insister pendant deux heures, puis battre avec un mélangeur. Maman doit prendre une cuillère à soupe cinq fois par jour entre les tétées.

Le traitement à base de plantes pour l'anémie est également largement utilisé:

  1. L'hellébore et l'achillée millefeuille doivent être pris dans des proportions égales et recouverts d'eau chaude. Cette teinture doit être laissée au repos pendant deux jours, puis vous pouvez prendre une cuillère à café le matin et le soir, en ajoutant un peu de jus de citron.
  2. Les fruits de la rose musquée doivent être versés avec de l'eau chaude par le haut et insisté pendant dix à vingt minutes. Maman devrait prendre un verre tout au long de la journée au lieu du thé. Ce thé accélère non seulement la synthèse des globules rouges, mais également le foie, qui synthétise des protéines, dont la transferrine. Une action aussi complexe rapproche le rétablissement.
  3. Les feuilles de bouleau doivent être séchées au four et transformées en décoction. Pour ce faire, prenez trente grammes de feuilles sèches et versez un litre d'eau chaude. Après avoir insisté, deux heures plus tard, vous pouvez prendre une décoction à soupe deux fois par jour.

Les remèdes homéopathiques peuvent également être utilisés par maman:

  1. Natrium chloratum est un médicament homéopathique à base d'éléments organiques. Il est produit sous forme de mono-préparation en granulés ou en association avec de l'acide succinique, ce qui affecte mieux l'absorption du fer. La posologie du médicament pour la mère dépend de la gravité de l'anémie - au premier degré, deux granules trois fois et dans les cas plus graves, la dose est doublée. Il peut y avoir des effets secondaires sous forme de pâleur de la peau et des muqueuses de l'enfant, qui sont causées par l'action du médicament et disparaîtront après quelques jours.
  2. Poets est une préparation à plusieurs composants, qui contient principalement différents types d'anticorps dirigés contre l'érythropoïétine à des concentrations homéopathiques. L'effet du médicament est de stimuler le travail des cellules, qui sont des précurseurs des érythrocytes. La posologie du médicament est de 1 comprimé par jour ou de six gouttes une fois par jour. Effets secondaires - une augmentation de la température corporelle à des nombres subfébriles.
  3. Cuprum metalicum est un remède homéopathique qui contient des molécules de cuivre qui accélèrent la maturation des globules rouges dans la moelle osseuse rouge. Le médicament est utilisé pour la mère à raison d'un grain six fois par jour. Les effets secondaires ne peuvent se produire que si la mère est intolérante et que le nouveau-né peut avoir des problèmes de selles.
  4. Galium-Hel est un remède homéopathique combiné utilisé pour traiter l'anémie, qui s'accompagne d'une perte de poids de l'enfant, d'un manque d'appétit et de troubles des selles sous forme de diarrhée. Le médicament est dosé en cinq gouttes trois fois par jour pour la mère, car l'enfant n'est pas recommandé dans la période aiguë. Pendant les trois premiers jours, vous pouvez prendre cinq gouttes toutes les trois heures. Aucun effet secondaire trouvé.

La prévention

La prévention de l'anémie doit être effectuée par la mère pendant la grossesse. Vous devez commencer par le régime correct de la journée et de la nutrition de la mère, ainsi que de prendre des vitamines contenant du fer. Mais pour un nouveau-né, la prévention doit consister à prendre des préparations de fer pour les prématurés et les enfants à risque. Tous les bébés prématurés devraient consommer au moins 2 mg / kg de fer par jour jusqu'à 12 mois inclus (il s'agit de la quantité de fer obtenue avec l'utilisation de préparations pour nourrissons enrichies de fer). Les nourrissons prématurés qui sont allaités devraient recevoir des suppléments de fer à une dose de 2 mg / kg par jour au plus tard à l'âge d'un mois jusqu'à ce que le bébé passe à une préparation pour nourrissons enrichie en fer ou commence à recevoir des aliments complémentaires. qui fournira un apport en fer à une dose de 2 mg / kg. Une exception doit être faite pour les nourrissons qui ont reçu des charges de fer à la suite de multiples transfusions de globules rouges..

Prévoir

Le pronostic de l'anémie est favorable avec un traitement approprié et rapide en cas de carence en fer. Les anémies aplasiques congénitales ont un pronostic défavorable, les enfants vivent généralement de cinq à six ans. L'anémie hémolytique congénitale a un bon pronostic pour la vie, si toutes les crises sont correctement corrigées et les comorbidités traitées.

L'anémie chez les nouveau-nés est très fréquente, surtout si la mère a eu certains problèmes pendant la grossesse ou l'accouchement. Le plus souvent, vous devez faire face à des anémies ferriprives, qui, avec les tactiques de traitement appropriées, sont bien corrigées. Mais si la famille a des anémies congénitales, vous devez consulter un médecin même pendant la planification de la grossesse..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Lopéramide pendant la grossesse

Infertilité

Il arrive qu'une femme en parfaite santé avant la grossesse commence à tomber constamment malade. Cela est dû aux changements hormonaux dans le corps et à une diminution de l'immunité, qui fonctionne maintenant pour deux.

Puis-je prendre de l'huile de lin pendant la grossesse??

Conception

L'huile de lin est l'une des plus saines parmi les autres homologues végétaux. Sa valeur réside dans une énorme quantité d'acides gras insaturés, y compris les oméga-3 essentiels.

Stretching pour les femmes enceintes

Nutrition

Pendant la grossesse, de nombreuses femmes souffrent de gonflement, de raideur des mouvements, de douleurs articulaires et musculaires. Pour soulager la condition d'une femme enceinte, il existe des complexes sûrs d'exercices d'étirement qui affectent le corps de manière complexe.

Causes des étourdissements à différents moments de la grossesse

Accouchement

Les futures mamans devront rencontrer diverses surprises, y compris des surprises désagréables. Sous l'influence des changements colossaux qui s'opèrent dans son corps, tout peut arriver.