Principal / Nouveau née

Pourquoi l'œstriol augmente ou diminue-t-il au début et à la fin de la grossesse: le taux d'indicateurs du tableau

La concentration d'estriol est un indicateur important du déroulement normal de la grossesse. Une femme doit surveiller sa formule sanguine. Les changements dans un sens ou dans l'autre indiquent la pathologie du fœtus ou du placenta. Dans l'article, vous découvrirez la quantité d'œstriol normalement contenue dans le sang, comme indiqué par une augmentation ou une diminution des indicateurs.

  1. Estriol - le principal œstrogène de la grossesse
  2. Importance biologique
  3. Indications pour les tests
  4. Normes d'estriol en ng ml pendant la grossesse: tableau par semaine
  5. Écarts par rapport à la norme
  6. Renforcement
  7. Diminution
  8. Traitement
  9. Vidéo utile

Estriol - le principal œstrogène de la grossesse

L'estriol appartient au groupe des hormones stéroïdes produites par les cellules folliculaires ovariennes et les glandes surrénales chez les personnes des deux sexes. Il a une activité hormonale plus faible que les autres œstrogènes du corps féminin (estrone et estradiol). Dans le sang d'une femme non enceinte, il est contenu à de faibles concentrations et ne joue pratiquement aucune valeur. Il est formé comme un métabolite de l'estrone et est excrété par l'organisme. Le rôle principal est réalisé pendant la grossesse.

Importance biologique

Pendant la grossesse, la concentration d'œstriol augmente de 5 à 10 fois. L'hormone est activement produite par le complexe fœto-placentaire, qui comprend le placenta et le corps de l'embryon. Joue un rôle clé dans le corps maternel, il est donc appelé le principal œstrogène de la grossesse.

  • stimule la croissance de l'utérus, mais empêche une croissance excessive;
  • inhibe la contractilité utérine, empêchant la naissance prématurée;
  • améliore l'apport sanguin à l'utérus, réduisant la résistance des vaisseaux utérins;
  • favorise la prolifération des canaux des glandes mammaires, préparant la mère à l'allaitement;
  • participe à la synthèse de la progestérone.

Indications pour les tests

La détermination de l 'estriol non conjugué est incluse dans le "triple test" (suppose la mesure dans le sang des indicateurs de trois hormones - estriol, alpha - foetoprotéine et gonadotrophine chorionique).

Destiné à identifier les syndromes génétiques (Down et Edwards) et les pathologies de la formation du tube neural. Une analyse est effectuée au cours du deuxième trimestre de 16 à 18 semaines.

L'analyse est indiquée pour les femmes à risque de mutations chromosomiques:

  • plus de 35 ans (partenaire de plus de 45 ans);
  • maladies héréditaires chez les parents;
  • antécédents d'avortements spontanés (plus de 2);
  • l'utilisation de médicaments qui affectent négativement le fœtus;
  • infections passées (rubéole, rougeole, herpès);
  • exposition des parents aux radiations;
  • un enfant dans une famille avec des anomalies chromosomiques;
  • détection des anomalies du développement fœtal par échographie;
  • alcoolisme et tabagisme des parents;
  • la fécondation in vitro;
  • infection à VIH concomitante;
  • à la demande des parents.

À partir de la semaine 12, une analyse de l'œstriol libre est effectuée en tant qu'indicateur distinct. L'étude est recommandée en cas de grossesse sévère, en cas de complications. Il permet d'identifier les pathologies du fœtus, du corps de la mère et du placenta. Pour obtenir des résultats fiables, il est nécessaire de surveiller la concentration de l'hormone au fil du temps. Sur la base de l'analyse, la mère décide de la possibilité d'une nouvelle grossesse.

Indications pour la détermination de l'œstriol libre:

  • infertilité prolongée;
  • une histoire de fausses couches et de mortinaissance;
  • la gestose;
  • prééclampsie;
  • hypertension des femmes enceintes;
  • suspicion d'insuffisance placentaire;
  • évaluation de la possibilité de développer des complications du troisième trimestre - décollement placentaire;
  • suspicion d'une tumeur hormonalement active. La manifestation principale est le saignement utérin;
  • manifestation d'une toxicose tardive (étourdissements, œdème, hypertension).

Normes d'estriol en ng ml pendant la grossesse: tableau par semaine

Période de grossesse en semainesConcentration d'estriol, ng / ml
6-70,06 - 0,2
8-90,23 - 1
10 - 120,66 - 2,45
13 - 141,64 - 4,32
15 - 161,55 - 6,04
17 - 181,9 - 7,2
19 - 202,16 - 8,06
21 - 223,46 - 1,81
23 - 242,36 - 14,69
25-265,76 - 17,28
27 - 286.05 - 18.29
29 - 305,76 - 19,58
31 - 325,62 - 20,16
33 - 346,62 - 23,33
35 - 367,2 - 29,09
37 - 388,64 - 32,26
39 - 4010,08 - 31,97

Écarts par rapport à la norme

Les modifications de la teneur en estriol libre vers le haut ou vers le bas indiquent des pathologies du fœtus, du complexe fœto-placentaire ou du corps de la mère.

Renforcement

Une augmentation des valeurs optimales est observée dans les conditions suivantes:

  • Plus de deux embryons dans l'utérus.
  • Gros fruit.
  • Tumeurs surrénales maternelles qui produisent des œstrogènes.
  • Tumeurs ovariennes hormonales.

Diminution

La diminution est détectée avec les pathologies suivantes:

  • Anencéphalie fœtale.
  • Infections intra-utérines.
  • Développement retardé de l'embryon.
  • Syndrome de Down, Edwards.
  • X - Ichtyose liée.
  • Hypoplasie surrénale.
  • Prendre des glucocorticoïdes.
  • Prendre des antibiotiques.
  • Rhésus - conflit.
  • Maladie maternelle du foie et des reins.
  • Dérive des bulles.
  • Insuffisance foetoplacentaire.
  • Complications du troisième trimestre (prééclampsie, décollement placentaire prématuré).
  • Ménopause.

Traitement

Un changement de la quantité d'estriol est un indicateur de troubles dans le corps. Cela indique la nécessité d'un traitement de la pathologie causale. Si le taux d'estriol révèle des maladies graves incompatibles avec la vie de l'enfant (par exemple, l'anencéphalie), la grossesse est interrompue.

Lorsqu'une anomalie génétique est découverte, la mère choisit quoi faire de l'embryon. Dans certains cas (décollement placentaire prématuré), la question de l'accouchement à l'avance est tranchée.

L'estriol est un indicateur important du développement normal du fœtus. Les changements d'indicateurs indiquent des troubles génétiques, des malformations graves et un dysfonctionnement du placenta. Cependant, l'évolution de la grossesse doit être évaluée après un examen complet du corps de la femme..

Qu'est-ce que l'estriol libre

L'œstriol libre appartient au groupe des œstrogènes (hormones féminines), il n'est produit que pendant la grossesse. Il est synthétisé par le placenta jusqu'à 40 semaines. Au deuxième trimestre, l'estriol libre est un indicateur de pathologies fœtales. La fonction de cette hormone n'est pas entièrement comprise. On suppose qu'il est responsable de la biosynthèse des protéines et même en l'absence de substance, la grossesse se déroule normalement..

Le mécanisme de formation de l'œstriol et son importance

L'œstriol libre est une hormone stéroïde. Sa synthèse commence par l'entrée du cholestérol maternel dans les glandes surrénales et le foie du fœtus. Ici, la substance subit une série de réactions biochimiques complexes, leur produit final pénètre dans le placenta. Il forme de l'œstriol libre pendant la grossesse.

En partie, l'hormone entre dans la circulation des femmes enceintes, est décomposée dans le foie et excrétée dans l'urine. Deux formes circulent dans le corps d'une femme:

  • libre (non lié ou non conjugué);
  • associé (ou conjugué).

La forme libre est produite par l'organe embryonnaire, sous la forme liée l'hormone est présentée dans l'urine (avec de l'acide glucuronique ou du sulfate). L'œstriol libre et lié commence à être déterminé chez les femmes enceintes dans l'analyse de 8 semaines à l'accouchement.

Dans le corps d'une femme non enceinte (et même dans le corps des hommes), l'hormone est produite en petites quantités et excrétée par le corps. Au début de la grossesse, il est d'une importance décisive pour assurer la relation entre le corps de la mère et le fœtus, le bon développement de l'enfant à naître et la préparation du corps de la femme à l'accouchement..

L'hormone de forme libre assure une circulation sanguine accrue dans l'utérus, participe à la production de progestérone (hormone de grossesse), à ​​la préparation des glandes mammaires pour la lactation.

Que montre le niveau d'estriol?

À 16 semaines, il est recommandé d'être testé pour les niveaux d'estriol. À partir du moment où le placenta est formé, une augmentation du niveau de l'hormone sous forme libre indique le développement normal de l'enfant à naître. L'analyse montre des pathologies fœtales possibles. Si des écarts par rapport à la norme sont détectés, des études supplémentaires sont effectuées pour clarifier le diagnostic. Le niveau de l'hormone au deuxième trimestre caractérise l'état du système mère-placenta-fœtus.

Lorsqu'un triple test est effectué entre 14 et 20 semaines, le taux d'œstriol libre est déterminé dans l'analyse, mais dans certains cas, un contrôle spécial est établi pour sa quantité:

  • avec la consanguinité des parents;
  • enceinte de plus de 35 ans;
  • le futur père a plus de 45 ans;
  • pathologies génétiques dans la famille;
  • la femme enceinte avait déjà connu la mort foetale, l'auto-avortement, la naissance d'un enfant atteint de pathologies;
  • l'un des parents ou les deux étaient sous l'influence de facteurs environnementaux négatifs (par exemple, les radiations);
  • la femme enceinte souffre d'hypertension ou de diabète;
  • la femme enceinte a consommé des drogues qui présentent un danger pour le fœtus;
  • lors de l'échographie, des pathologies du développement fœtal ont été détectées;
  • la grossesse se déroule avec des complications;
  • conflit rhésus.

Si ces cas ont lieu, c'est une raison pour un examen complémentaire approfondi, une consultation avec un généticien. Il existe un tableau spécial qui montre les indicateurs normaux d'une substance par semaine.

Préparation à l'analyse

Pour effectuer une analyse afin de déterminer le niveau d'estriol libre, un échantillon de sang est prélevé dans une veine. Assurez-vous d'avertir le médecin de la prise de médicaments hormonaux, si un tel traitement est prescrit. Il est préférable de faire l'analyse à jeun, immédiatement après le réveil (la concentration de l'hormone varie fortement au cours de la journée). À la veille du don de sang:

  • n'utilisez pas de gras, fumé, épicé;
  • ne mangez pas de nourriture pendant plus de 6 heures;
  • éviter l'activité physique et rester calme.

Normes hormonales et interprétation des écarts

Pendant la grossesse, le taux d'œstriol de forme libre confirme le développement normal de l'enfant à naître, l'analyse peut être effectuée à des moments différents. Les écarts par rapport à la norme ne constituent pas un diagnostic, mais aident uniquement à prédire les écarts possibles avec une certaine probabilité. Par exemple, un résultat de 1: 200 doit être interprété que sur 200 femmes avec le même résultat, une seule aura un enfant atteint du syndrome de Down.

L'âge gestationnelTaux d'estriol gratuitPathologie avec une augmentation de la normePathologie avec une diminution de la norme
16-20 semaines1,0 à 10,0 nmol / l- grossesse multiple

- augmentation des niveaux d'ocytocine

- début du travail

- insuffisance du placenta

- croissance fœtale lente

- hypoxie ou mort fœtale

- conflit rhésus

20-24 semaines4,5 à 13,0 nmol / l
24-28 semaine4,9 à 24,0 nmol / l
28-32 semaine8,0 à 30,0 nmol / l
32-36 semaine8,0 à 42,0 nmol / l
36-38 semaine14,0 à 42,0 nmol / l
38-40 semaines25,0 à 42,0 nmol / l

La diminution des niveaux d'hormones est un indicateur de maladies graves de la femme enceinte:

  • anémie sévère;
  • maladie du foie;
  • Diabète.

L'écart par rapport à la norme n'est pas une raison de paniquer

Un seul indicateur d'écarts par rapport à la norme n'est pas un diagnostic. Après un résultat insatisfaisant, un deuxième test est prescrit. Il n'est possible de parler d'écarts probables qu'après plusieurs analyses dont la dynamique ne correspond clairement pas aux normes. Il est possible de conclure avec confiance sur les pathologies du développement fœtal, à condition qu'un faible taux d'estriol libre ait été constamment enregistré pendant toute la grossesse..

Avec de mauvais indicateurs hormonaux, il est impossible de normaliser artificiellement l'indicateur. Il est impératif de trouver la cause de la violation du placenta, à l'aide de médicaments spéciaux pour éliminer cette condition. En règle générale, avec un traitement approprié, la fonction du placenta est restaurée et le niveau de la substance revient à la normale..

Les résultats des tests négatifs ne sont pas une cause de panique, mais plutôt un guide d'action. Un traitement opportun aidera à maintenir la grossesse et à donner naissance à un bébé en bonne santé. Avec la détection rapide des pathologies, il est possible d'interrompre la grossesse afin d'éviter la naissance d'un enfant atteint de troubles génétiques graves.

La production d'une quantité suffisante d'estriol libre est un indicateur vif du plein fonctionnement du placenta de la mère et du foie de l'enfant à naître, est d'une grande importance pour établir d'éventuelles pathologies génétiques du fœtus, des anomalies du développement, des écarts de santé de la femme enceinte..

Estriol libre

L'œstriol libre est une hormone stéroïde essentielle au déroulement normal de la grossesse. Il est synthétisé dans le placenta à partir de substances précurseurs produites par le foie et les glandes surrénales du fœtus.

Estriol non conjugué, estriol non lié.

Synonymes anglais

Estriol non conjugué, estriol libre, estriol non lié.

Ng / ml (nanogramme par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  1. Éliminez le stress physique et émotionnel 30 minutes avant l'étude.
  2. Ne pas fumer dans les 30 minutes précédant l'examen.

Informations générales sur l'étude

L'estriol est l'un des trois principaux œstrogènes. En termes de degré d'activité, il est significativement inférieur à l'estradiol et à l'estrone, et son rôle dans le corps d'une femme non enceinte est faible. Cependant, avec le début de la grossesse, il devient le principal œstrogène et assure son cours normal. L'estriol stimule la synthèse des prostaglandines vasodilatatrices dans les cellules endométriales et augmente le flux sanguin utéro-placentaire. De plus, il augmente l'absorption médiée par les récepteurs du cholestérol des lipoprotéines de basse densité pour la synthèse ultérieure de progestérone par le placenta, et stimule également la croissance de la glande mammaire..

L'estriol, synthétisé pendant la grossesse, est le produit final d'une chaîne complexe de transformations biochimiques, reflétant la relation étroite entre le fœtus, le placenta et la mère. Le placenta ne possède pas l'ensemble complet d'enzymes dont il a besoin pour synthétiser les œstrogènes à partir du cholestérol, il utilise donc des précurseurs d'œstrogènes prêts à l'emploi du fœtus et de la mère. L'un de ces précurseurs est le sulfate de déhydroépiandrostérone (DHEA-S), qui est synthétisé dans les glandes surrénales maternelles et dans le cortex surrénal fœtal du fœtus. Lorsque la DHEA-S est métabolisée dans le placenta, de l'estradiol et de l'estrone se forment, mais seule une petite partie d'entre eux est finalement convertie en estriol. Environ 90% de l'œstriol placentaire provient de métabolites DHEA-S produits dans le foie fœtal. À cet égard, la concentration d'œstriol sérique est utilisée comme indicateur de l'état du fœtus, ainsi que du placenta. L'estriol synthétisé dans le placenta est appelé libre (non conjugué, non lié).

Une augmentation de la concentration d'œstriol peut être détectée dès les tout premiers stades de la grossesse - dès le début de la formation du placenta, par conséquent, la détermination de l'œstriol libre est utilisée comme test de grossesse. Cependant, en termes de sensibilité et de spécificité, il est inférieur à un test de grossesse utilisant la sous-unité bêta de la gonadotrophine chorionique humaine (bêta-hCG).

Le test d'estriol gratuit est indiqué pour toutes les femmes enceintes afin d'éliminer les trois anomalies chromosomiques et structurelles du fœtus les plus courantes: la trisomie 21 (syndrome de Down), la trisomie 18 (syndrome d'Edwards) et les anomalies du tube neural. Les facteurs de risque de développer des anomalies fœtales comprennent: l'accouchement à plus de 35 ans, les grossesses multiples, les antécédents obstétricaux de fœtus présentant des anomalies chromosomiques (trisomies 21, 13 ou 18), l'infection à VIH concomitante, la grossesse par FIV, le tabagisme et le sucre Diabète. De plus, l'âge de la mère est le facteur le plus important. Ainsi, le risque de développer des anomalies chromosomiques fœtales augmente fortement après 35 ans (1: 179 contre 1: 476 chez une femme de 25 ans). Pour le diagnostic le plus précis des anomalies chromosomiques et structurelles du fœtus, des paramètres cliniques et de laboratoire sont utilisés - estriol libre en association avec la bêta-hCG et l'alpha-foetoprotéine (alpha-FP). L'étude du sérum sanguin est réalisée au deuxième trimestre de la grossesse à une période de 15 à 20 semaines (la période optimale est de 15 à 17 semaines). Les résultats de ce triple test, ainsi que d'autres facteurs (âge, tabagisme, poids, origine ethnique, antécédents obstétricaux) sont utilisés pour calculer la probabilité d'anomalies fœtales. Il convient de noter que les tests d'estriol libre, de bêta-hCG et d'alpha-AF en tant que dépistage d'anomalies fœtales peuvent évaluer avec précision le risque de développer des anomalies dans les premiers stades. Les résultats du test sont pris en compte pour décider d'interrompre ou de poursuivre la grossesse..

Il existe un certain nombre d'autres maladies fœtales et maternelles qui modifient le niveau d'œstriol libre. Sa diminution est typique des troubles fœtaux rares mais sévères - insuffisance surrénalienne, ichtyose liée à l'X, syndrome de Smith-Lemli-Opitz. Une faible concentration d'œstriol libre associée à des niveaux élevés de bêta-hCG et d'alpha-AF est associée à un risque accru de retard de croissance intra-utérin et de complications du troisième trimestre de la grossesse (décollement placentaire prématuré et prééclampsie).

Les ovaires sont la principale source d'œstrogènes dans le corps d'une femme. Lorsque des tumeurs ovariennes productrices d'œstrogènes se développent, les niveaux d'œstriol libre et d'autres œstrogènes augmentent de manière multiple, ce qui provoque une hyperestrogénie. Les tumeurs ovariennes hormono-actives les plus courantes sont les tumeurs malignes de la granulosa et le tekoma bénin. Dans la plupart des cas, ils surviennent chez les femmes après la ménopause. En raison de l'hyperestrogénie, il existe une stimulation excessive des cellules de l'endomètre, ce qui entraîne une hyperplasie et un adénocarcinome de l'endomètre. Les deux maladies se manifestent par des saignements utérins.

Chez les hommes, les hormones sexuelles féminines sont principalement formées à partir du tissu adipeux, mais les testicules en produisent également une petite quantité. Avec les tumeurs testiculaires hormono-actives, une hyperestrogénie se développe, ce qui conduit à une gynécomastie. Les tumeurs hormono-actives représentent environ 1% de tous les néoplasmes testiculaires, les plus courants étant les tumeurs à cellules de Sertoli et les tumeurs à cellules de la granulosa. Ils sont souvent bilatéraux et métastasent rarement.

Les tumeurs surrénales sont une autre cause d'augmentation des taux d'œstriol libre et d'autres œstrogènes chez les hommes et les femmes..

À quoi sert la recherche?

  • Pour évaluer l'état du complexe foeto-placentaire (diagnostic d'insuffisance placentaire, retard de croissance intra-utérin, mort fœtale intra-utérine).
  • Évaluer le risque de développer des anomalies fœtales fréquentes - syndrome de Down (trisomie 21), syndrome d'Edwards (trisomie 18) et anomalies du tube neural.
  • Évaluer le risque de développer des maladies fœtales rares: insuffisance surrénalienne, ichtyose liée à l'X et syndrome de Smith-Lemli-Opitz.
  • Évaluer le risque de développer des complications du troisième trimestre de la grossesse: décollement placentaire prématuré et prééclampsie.
  • Pour le diagnostic des tumeurs hormonalement actives de l'ovaire, du testicule et des glandes surrénales.

Quand l'étude est programmée?

  • Lors du suivi de la grossesse, en particulier en présence de facteurs de risque de développement d'anomalies fœtales (âge supérieur à 35 ans, grossesse multiple, antécédents obstétricaux de fœtus présentant des anomalies chromosomiques, infection par le VIH concomitante, grossesse par FIV, tabagisme et diabète sucré).
  • Lorsqu'une femme enceinte est examinée pour évaluer le risque de développer des complications du troisième trimestre de la grossesse (décollement placentaire prématuré et prééclampsie).
  • Avec symptômes de toxicose tardive: maux de tête, étourdissements, vision trouble, acouphènes, œdème, hypertension.
  • Avec des symptômes d'hyperestrogénie: saignement utérin chez la femme et gynécomastie chez l'homme.

Estriol libre pendant la grossesse: la norme et l'interprétation des écarts

Les possibilités des méthodes de diagnostic modernes augmentent chaque jour; de plus en plus de moyens de déterminer divers troubles du travail des organes et des systèmes sont progressivement inclus dans la liste standard des manipulations effectuées dans le processus de surveillance des patients enregistrés auprès des dispensaires, y compris les femmes enceintes.

Pendant la grossesse, de tels changements invisibles colossaux se produisent dans le corps d'une femme que, pour la détection rapide d'un processus pathologique chez la femme enceinte ou le fœtus, de nombreux tests de laboratoire sont effectués et diverses méthodes de recherche fonctionnelle sont impliquées..

L'une des procédures de diagnostic les plus courantes est l'étude du sang d'une femme enceinte pour déterminer l'hormone estriol qu'il contient..

La valeur de l'estriol dans le corps d'une femme enceinte

L'estriol est une hormone sexuelle stéroïde, qui est loin d'être d'une importance primordiale dans le contexte hormonal féminin. La majeure partie dans des conditions normales est produite par les follicules ovariens, de petites quantités sont sécrétées par le cortex surrénalien chez les deux sexes et les testicules chez l'homme.

Il est inactif, rapidement excrété par l'organisme, et est donc contenu à des concentrations relativement faibles et n'est pas particulièrement intéressant pour la recherche. Cependant, tout change lorsqu'un ovule fécondé est attaché au corps d'une femme et que du tissu placentaire se forme..

L'estriol commence à révéler ses plus grandes forces, le placenta le produit en très grande quantité, et à mesure que l'enfant à naître grandit et se développe, le foie fœtal rejoint également le placenta. De plus, l'estriol, qui est produit par les cellules du tissu placentaire, est appelé libre. Très rapidement, l'œstriol libre prend une position de leader parmi tous les œstrogènes présents dans le corps d'une femme enceinte, exerçant une influence majeure sur le travail du complexe fœto-placentaire et la préparation du corps de la femme enceinte à la naissance d'un bébé:

  • améliore la circulation sanguine dans les vaisseaux sanguins utérins;
  • réduit la résistance vasculaire naturelle, relaxant la paroi et empêchant ainsi le développement de spasmes;
  • participe à une chaîne complexe de synthèse d'une autre hormone de grossesse - la progestérone;
  • forme les canaux des glandes mammaires, les préparant au processus de production de lait.

Étant donné que la production d'une quantité suffisante d'œstriol n'est possible qu'avec le fonctionnement normal du placenta et du foie du bébé, la détermination de sa concentration pendant la grossesse est d'une grande valeur diagnostique..

Valeur diagnostique de l'estriol

Un test de sérum sanguin pour l'œstriol libre est recommandé pour toutes les femmes enceintes sans exception, car il permet d'exclure, tout d'abord, les pathologies chromosomiques les plus graves (syndrome de Down et syndrome d'Edwards) et les troubles anatomiques (anomalies du tube neural). Et pour ceux qui font partie de l'un des groupes à risque, cette analyse est obligatoire. Dans ce cas, les principaux groupes de risque comprennent:

  1. Femmes enceintes de plus de trente-cinq ans.
  2. Femmes enceintes portant plus d'un fœtus à la fois.
  3. Femmes qui ont développé un enfant présentant des anomalies chromosomiques lors de grossesses précédentes.
  4. Femmes infectées par le VIH.
  5. Fumer des femmes.
  6. Femmes enceintes diabétiques.
  7. Femmes qui tombent enceintes à la suite d'une fécondation in vitro (FIV).

Pour un résultat plus précis, l'œstriol libre pendant la grossesse avec des antécédents obstétricaux ou gynécologiques surchargés est effectué avec un test sanguin simultané pour le niveau de bêta-hCG (gonadotrophine chorionique humaine) et d'alpha-foetoprotéine (AFP).

Une telle étude approfondie est appelée le «triple test», ou «triple dépistage», les indications de sa conduite sont:

  • appartenance d'une femme enceinte à l'un des groupes ci-dessus;
  • la conduite d'un examen de routine de la femme enceinte pour la possibilité de développer des complications au cours du dernier trimestre de la grossesse, à savoir une pré-éclampsie et un décollement prématuré du placenta normalement situé;
  • l'apparition de symptômes de toxicose ou de gestose (maux de tête, étourdissements fréquents, sensation d'acouphène, augmentation de la pression artérielle, œdème sévère, déficience visuelle).

De plus, les taux sériques d'œstriols libres sont déterminés en présence de symptômes de taux élevés d'œstrogènes sanguins chez les femmes non enceintes (saignements dysfonctionnels). Ainsi, en fonction du taux d'estriol non conjugué (libre) dans le sérum d'une femme enceinte, le médecin peut estimer:

  1. L'état du complexe fœtoplacentaire - la présence d'une insuffisance placentaire, d'un retard de croissance intra-utérin ou de la mort fœtale.
  2. Le risque de développer les anomalies chromosomiques les plus graves et les plus courantes (syndromes de Down et Edwards, anomalies du tube neural).
  3. Le risque de développer certaines pathologies congénitales rares chez le bébé.
  4. Risque de décollement prématuré d'un placenta normalement localisé ou de prééclampsie.
Pour que les résultats de l'étude soient fiables, vous devez vous préparer soigneusement au don de sang pour analyse.

Se préparer à un prélèvement sanguin pour la recherche

Pour tester l'œstriol libre, du sang veineux est prélevé sur une femme enceinte. Avant de donner du sang, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  1. À la veille de l'étude, ne mangez pas d'aliments gras, épicés, fumés, salés, ne buvez pas de boissons alcoolisées.
  2. Donnez du sang uniquement à jeun, de préférence immédiatement après le sommeil. Le dernier repas doit avoir lieu au moins 6 à 8 heures avant le prélèvement sanguin.
  3. Au cours des 30 dernières minutes avant le don de sang, vous devez vous détendre, ne pas devenir nerveux, ne pas faire de sport et en aucun cas fumer.
  4. Avant de procéder à l'analyse, il est nécessaire d'avertir le médecin prescripteur de la prise éventuelle de médicaments hormonaux pouvant être prescrits afin de préserver la grossesse avec la menace d'une interruption spontanée.

Ces étapes simples peuvent vous aider à vous protéger des faux résultats et des problèmes associés..

Résultats des tests: norme et pathologie

Habituellement, une étude sur l'œstriol libre est réalisée entre la 14e et la 20e semaine de grossesse, mais sa durée est déterminée par la tactique du médecin traitant. Chaque âge gestationnel est caractérisé par son propre taux d'estriol sans sérum, qui peut être exprimé en différentes unités (ng / ml ou nmol / l):

  • de 6 à 7 semaines - de 0,6 à 2,5 nmol / l;
  • de 8 à 9 semaines - de 0,8 à 3,5 nmol / l;
  • de 10 à 12 semaines - de 2,3 à 8,5 nmol / l;
  • de 13 à 14 semaines - de 5,7 à 15,0 nmol / l;
  • de 14 à 15 semaines - de 0,17 à 1,29 ng / ml;
  • de 15 à 16 semaines - de 0,28 à 1,48 ng / ml ou de 5,4 à 21,0 nmol / l;
  • de 16 à 17 semaines - de 0,34 à 2,2 ng / ml;
  • de 17 à 18 semaines - de 0,47 à 2,6 ng / ml ou de 6,6 à 25,0 nmol / L;
  • de 18 à 19 semaines - de 0,4 à 3,39 ng / ml;
  • de 19 à 20 semaines - de 7,5 à 28,0 nmol / l;
  • de 21 à 22 semaines - de 12,0 à 41,0 nmol / l;
  • de 23 à 24 semaines - de 8,2 à 51,0 nmol / l;
  • de 25 à 26 semaines - de 20,0 à 60,0 nmol / l;
  • de 27 à 28 semaines - de 21,0 à 63,5 nmol / l ou de 2,3 à 7,0 ng / ml;
  • de 29 à 30 semaines - de 20,0 à 68,0 nmol / l ou de 2,4 à 8,6 ng / ml;
  • de 31 à 32 semaines - de 19,5 à 70,0 nmol / l ou de 2,8 à 11,4 ng / ml;
  • de 33 à 34 semaines - de 23,0 à 81,0 nmol / l ou plus de 33,0 ng / ml;
  • de 35 à 36 semaines - de 25,0 à 101,0 nmol / l ou plus de 4,7 ng / ml;
  • de 37 à 38 semaines - de 30,0 à 112,0 nmol / l ou plus de 6,6 ng / ml;
  • de 39 à 40 semaines - de 35,0 à 111,0 nmol / L ou plus 7,6 ng / ml.

Un écart par rapport aux indicateurs normaux peut se produire à la fois vers le haut et vers le bas. Le niveau d'œstriol libre dans le sérum sanguin au-dessus de la limite établie de la norme peut être observé dans les cas suivants:

  • porter plusieurs fœtus en même temps (grossesse multiple);
  • cirrhose du foie de la mère;
  • la présence de tumeurs ovariennes productrices d'hormones.

Si le niveau d'œstriol libre est inférieur au seuil acceptable le plus bas, le médecin peut suspecter:

Pathologie du développement de l'enfant:

  • manque de cerveau;
  • retard dans le développement intra-utérin de l'enfant ou son arrêt, mort fœtale intra-utérine;
  • avortement spontané;
  • pathologies chromosomiques ou anatomiques;
  • Rh-conflit entre le sang de la mère et du fœtus;
  • maladies rares d'un enfant en développement (insuffisance surrénalienne, syndrome de Smith-Opitz).

Maladie de la mère de l'enfant:

  • prééclampsie;
  • dérive kystique;
  • choriocarcinome.

De plus, le taux d'estriol libre est abaissé avec
médicaments:

  • glucocorticostéroïdes;
  • les œstrogènes;
  • pénicilline;
  • méprobamate;
  • phénazopyridine.

Triple test, ou «évaluation du risque prénatal»: hCG, AFP et estriol libre

Le but principal des analyses de sang pendant la grossesse est de déterminer le risque d'anomalies fœtales. «Triple test» est un test sanguin d'une femme enceinte pour le niveau de hCG, AFP et estriol libre.

Le test est effectué entre la 16e et la 18e semaine de grossesse, le matin, strictement à jeun. Le médecin de la clinique prénatale est obligé d'envoyer la femme enceinte à cette étude. Un programme spécial calcule le risque d'avoir un bébé atteint de la maladie de Down, le risque de DZST (cette abréviation désigne certains groupes de malformations congénitales) et le risque de retard de croissance fœtale. En conséquence, vous obtenez un résultat où des chiffres et des lettres incompréhensibles sont écrits.

Alors, voyons ce que signifient toutes ces abréviations, chiffres, lettres et quelle est leur signification pour nous.

HCG - gonadotrophine chorionique humaine

  • La HCG est une gonadotrophine chorionique humaine, elle commence à être sécrétée dans le corps d'une femme immédiatement après que l'embryon est attaché à la paroi de l'utérus (cela se produit environ du quatrième au cinquième jour après la fécondation). HCG est une protéine du placenta, dont le niveau caractérise l'état du placenta à un stade particulier de la grossesse, elle peut changer si le fœtus (et, par conséquent, dans le placenta) présente des anomalies chromosomiques. Les taux de protéines peuvent également refléter la présence d'une menace d'interruption de grossesse, des modifications du placenta dues à une infection, un conflit immunologique et pour d'autres raisons. Une modification du taux d'hCG peut également être observée avec une grossesse normale (!).

Si l'hCG est faible (les normes pour le niveau d'hCG pour chaque terme, voir ci-dessous), cela peut indiquer une menace d'interruption (si le niveau de l'hormone diminue progressivement, de plus de 50% de la norme), sur l'insuffisance placentaire chronique, sur la grossesse prolongée, et aussi sur la prénatale mort foetale.
Si l'hCG est élevée, cela peut indiquer des grossesses multiples (le niveau de l'indicateur augmente proportionnellement au nombre de fœtus), une grossesse prolongée, l'écart entre l'âge gestationnel réel et établi, la toxicose, la gestose, le diabète sucré chez la mère et l'utilisation de gestagènes synthétiques (hormones qui contribuent au cours normal) grossesse). Une hCG élevée peut également indiquer la présence du syndrome de Down chez le fœtus, mais uniquement en association avec des taux réduits d'AFP et d'œstriol libre!

AFP - alpha-foetoprotéine

  • AFP - signifie alpha-foetoprotéine. C'est un produit protéique qui est produit par le foie du bébé et entre dans la circulation sanguine de la mère pendant la grossesse. La détermination de son niveau est utilisée pour exclure le développement chez le fœtus d'anomalies du tube neural, de diverses parties du tube digestif, du système urinaire, ainsi que du syndrome de Shershevsky-Turner (une maladie chromosomique incurable caractérisée par des anomalies congénitales du cœur et d'autres organes internes, l'infertilité; parfois - une diminution du développement mental), retard de croissance fœtal sévère, certaines maladies du placenta et enfin le syndrome de Down.

Une AFP basse (voir ci-dessous le niveau normal pour chaque terme) survient avec le syndrome de Down chez le fœtus, avec un placenta bas, l'obésité, la présence de diabète sucré, l'hypothyroïdie et certaines autres maladies chez une femme enceinte, ainsi qu'avec une grossesse normale (!). Il y a aussi une relation raciale et AFP.
Si l'AFP est élevée, cela peut signifier que l'enfant peut avoir des lésions du système nerveux: ramollissement de la colonne vertébrale, absence de tout le cerveau ou de certaines parties de celui-ci. Avec cette pathologie, un enfant peut naître avec une paralysie de la moitié inférieure du corps et une anencéphalie (une maladie dans laquelle le cerveau de l'enfant est gravement sous-développé ou ne se développe pas du tout). En outre, une augmentation du niveau d'AFP est observée avec une évolution défavorable de la grossesse, la menace d'interruption de grossesse, un conflit Rh, des oligohydramnios et une mort fœtale intra-utérine. Un taux d'AFP élevé dans les grossesses multiples est une norme physiologique..

E3 ou estriol libre

  • L'E3 ou estriol libre est une hormone sexuelle féminine produite par le placenta et le foie du fœtus. Au cours de la grossesse, le taux d'œstriol dans le sang de la femme augmente progressivement. Estriol améliore la circulation sanguine dans les vaisseaux de l'utérus, favorise le développement des canaux des glandes mammaires pendant la grossesse. Une diminution ou une forte diminution de l'œstriol (de 40% ou plus) indique un état pathologique du fœtus.

Un faible taux d'œstriol peut indiquer une menace de fausse couche ou de naissance prématurée, une gestation prolongée, une insuffisance placentaire, une malnutrition fœtale (un retard du taux de croissance physique du fœtus), un conflit Rh, une anémie chez le fœtus (diminution de l'hémoglobine), une infection intra-utérine, une hypoplasie surrénale, un anencéphale foetus (anomalies du SNC), malformations cardiaques, ainsi que le syndrome de Down. En outre, un faible taux d'estriol libre peut être observé chez la femme enceinte avec une nutrition insuffisante, ainsi que lors de la prise d'antibiotiques..
Si l'œstriol est élevé, cela indique le plus souvent un gros fœtus ou une grossesse multiple, cela peut également parler de maladie du foie, et seulement avec une forte augmentation (!) De l'hormone - sur la probabilité d'une naissance prématurée.
La teneur en marqueurs sériques dans le sang des femmes enceintes varie en fonction de l'âge gestationnel; chaque laboratoire utilise ses propres standards en fonction du type de réactifs utilisés. Lors de l'évaluation des résultats, vous devez vous fier uniquement aux normes du laboratoire où l'analyse a été effectuée. Pour faciliter l'évaluation du niveau de marqueurs sériques, les valeurs sont généralement exprimées en unités relatives - MoM (multiples de la médiane - un multiple de la moyenne). La norme en MoM pour tout marqueur sérique à tout stade de la grossesse est de 0,5 à 2,0 MoM.

Changer un seul des indicateurs du «triple test» n'est pas significatif, une analyse complète est toujours nécessaire. Une évaluation correcte du résultat peut être obtenue à l'aide de programmes informatiques de calcul du risque génétique, qui prennent en compte les indicateurs individuels de chaque patient - âge, poids, appartenance ethnique, présence de certaines maladies, données échographiques. Et même les résultats des calculs informatiques ne servent pas de diagnostic de la maladie, mais ne représentent qu'une évaluation statistique du risque individuel.


Vous trouverez ci-dessous le taux indicatif d'hCG, d'AFP et d'E3. Mais, comme mentionné ci-dessus, les laboratoires utilisent différentes unités de mesure, et souvent des indicateurs de la norme sont indiqués à côté du résultat..

Le taux normal d'hCG dans le sérum chez la femme enceinte peut être déterminé à partir du tableau suivant:

L'âge gestationnel
(semaines)
Médian
(signifier)
Norme
1-215050-300
3-420001500-5000
4-520 00010000-30000
5-650 00020 000 à 100 000
6-7100 00050 000 à 200 000
7-870 00020000-200000
8-965 00020 000 à 100 000
9-1060 00020000-95000
10-1155 00020000-95000
11-1245 00020000-90000
13-1435 00015000-60000
15-2522 00010000-35000
26-3728 00010000-60000

La teneur en estriol (E3) dans le sang des femmes enceintes:

Semaine de grossesseConcentration d'estriol
(nmol / l)
121,05-3,5
131,05-3,85
Quatorze1,4-5,6
153,5-15,4
seize4,9-22,75
175,25 à 23,1
185,6-29,75
dix-neuf6,65 à 38,5
207,35 à 45,5

La teneur en alpha-foetoprotéine (AFP) dans le sang des femmes enceintes:

Semaine de grossesseSignifier
(médian)
UI / ml
Quatorze26,0
1530,2
seize34,4
1739,0
1844,2
dix-neuf50,2
2057,0

Le triple test est physiquement sûr pour la mère et le fœtus. Le seul danger, ce sont les soucis et les soucis inutiles. Le principal inconvénient de l'étude est, pour le dire légèrement, son inexactitude. Maintenant, les experts disent environ 80% de faux positifs (selon la version officielle, 5%). Par exemple, un résultat faux positif est tout à fait possible avec un âge gestationnel mal défini, des écarts de poids de la mère, la mère est diabétique.
Seul votre médecin personnel peut évaluer les résultats du test: lui seul peut voir toutes les nuances du test! Ainsi, pour que le médecin suspecte une pathologie génétique chez le fœtus, il est nécessaire que les indicateurs du triple test soient plusieurs fois supérieurs ou inférieurs à la norme, mais des changements insignifiants dans les indicateurs, en règle générale, sont la raison de reprendre l'analyse..
Chères futures mamans! N'oubliez pas une chose simple: vous ne pouvez pas diagnostiquer avec précision avec ce test! Il permet uniquement d'identifier les femmes enceintes à risque, qui doivent subir un examen complémentaire sérieux! Par conséquent, si le triple test est positif, ne désespérez pas et ne sautez pas aux conclusions.!

Contactez un spécialiste pour un examen détaillé!

Estriol gratuit pendant la grossesse - caractéristiques, normes et décodage

Chez toutes les femmes enceintes, les œstrogènes tels que l'œstriol prédomine dans l'urine, ainsi que dans le sang. C'est, en fait, un produit du complexe foetoplacentaire, qui est formé à partir d'hydroxydehydroépiandrostérone. Ce dernier est synthétisé dans les glandes surrénales du fœtus, après quoi il se transforme en estriol.

Le niveau normal d'une telle hormone est considéré comme un indicateur de l'intégrité du complexe fœto-placentaire correspondant. De plus, cela signale une bonne santé fœtale. Les fluctuations de cet indicateur sont considérées comme un signe négatif. Il indique l'apparition de certains troubles dans le développement du fœtus..

Qu'est-ce que l'estriol libre?

L'œstriol libre est une hormone stéroïde produite par le foie ainsi que par les glandes surrénales du fœtus. C'est un indicateur important de l'évolution de la grossesse..

L'œstriol est l'un des œstrogènes en deuxième position après l'estrone et l'estradiol. Il améliore la soi-disant circulation sanguine utéroplacentaire et augmente l'absorption de cholestérol pour la synthèse ultérieure, stimulant la croissance du sein.

L'estriol, qui est synthétisé directement dans le placenta, est appelé non lié, non conjugué ou libre. L'accrochage de cet indicateur est considéré comme la norme dès les premiers stades de la grossesse..

La valeur de l'estriol pendant la grossesse

Pendant toute la période de grossesse, la quantité d'œstriol augmente, mais la plus grande valeur est atteinte entre la 16e et la 18e semaine de grossesse. A ce stade, un triple test est effectué. Ils le traitent avec un soin particulier si:

  • une femme a plus de 35 ans et un homme 45 ans;
  • mariage étroitement lié;
  • a révélé des anomalies chromosomiques chez les parents;
  • une fausse couche a déjà eu lieu ou le bébé est né mort ou avec certains défauts de développement;
  • les parents travaillent dans des conditions difficiles et dangereuses;
  • des médicaments contre-indiqués ont été pris ou des radiographies ont été administrées au début de la grossesse.

Un triple test est nécessaire pendant la grossesse. Il vous permettra de déterminer le taux d'hormones importantes directement dans le sang. Ainsi, l'estriol libre permettra d'évaluer le travail, ainsi que l'état du placenta. Son analyse est certainement nécessaire dans de tels cas:

  • fausses couches fréquentes;
  • problèmes d'accouchement ou de décès post-partum d'un nourrisson;
  • la formation de calcifications ou de retard de croissance fœtale détecté lors d'un examen échographique;
  • prééclampsie ou gestose détectée pendant la grossesse;
  • grossesse post-terme;
  • la présence d'anticorps qui signalent un conflit Rh.

Le moment de l'analyse est également important. Le niveau maximal d'œstriol est atteint en 14 à 15 heures. Dans la plupart des cas, l'analyse est effectuée à jeun, le matin. La précision des résultats est affectée par divers médicaments.Par conséquent, lors de leur utilisation, il est important d'avertir le médecin à l'avance..

L'équilibre hormonal régule le travail bien coordonné de tout l'organisme. Pendant la grossesse, le fond hormonal change. Par conséquent, il est important d'être systématiquement examiné. La conformité du niveau hormonal aux normes généralement acceptées permettra de prédire le déroulement réussi de la grossesse, ainsi que le développement complet de l'enfant à naître dans l'utérus de la mère. L'écart dans certaines mesures est souvent préoccupant.

Comment se préparer au test?

Pour effectuer une analyse appropriée, vous devez obtenir une recommandation d'un médecin spécialisé. Il est prescrit par un obstétricien-gynécologue. Des analyses de sang sont effectuées et également prises, principalement le matin, de huit à dix. Vous devez avoir une recommandation d'un médecin avec vous.

Estriol gratuit pendant la grossesse: pourquoi vous en avez besoin

Avec le début de la grossesse, de nombreux changements se produisent dans le corps de la femme. Certains sont assez remarquables et perceptibles à des degrés divers, tandis que d'autres sont invisibles et coulent cachés, dans les profondeurs des organes et des tissus. La production de l'hormone estriol appartient au deuxième type discret. La détermination du niveau d'œstriol libre est obligatoire, car sa valeur reflète la condition de l'enfant et a également une signification particulière pour la mère. Pour que les analyses et les diagnostics n'effrayent pas à nouveau la femme enceinte et ses proches, il est important de comprendre la signification de cette hormone et tous les processus associés à son travail..

L'œstriol libre pendant la grossesse est un indicateur qui sera certainement présent dans le corps d'une femme. Il démontre clairement aux médecins l'état des deux organismes: la mère et l'enfant. En toute confiance, l'estriol peut être qualifié de miroir de grossesse. Le niveau d'hormone est déterminé à l'aide d'un test sanguin spécial étendu (non général). L'identification en temps opportun du non-respect des normes aidera à préserver la santé d'une femme et de son enfant à naître!

La direction pour étudier le fond hormonal d'une femme enceinte est obligatoire pour tout le monde dans notre pays. Habituellement, il est prescrit entre 12 et 14 semaines, juste lors du premier examen de dépistage. Cependant, cette analyse peut être effectuée beaucoup plus tôt. Cela se produit s'il y a une condition médicale particulière. Par exemple, il y a des maladies, des opérations, des problèmes de conception ou des grossesses antérieures infructueuses (fausse couche, avortement, etc.). Il est dangereux de négliger une étude pour déterminer le niveau d'œstriol!

Les changements des niveaux hormonaux pendant la grossesse sont inévitables. Il est très important de le suivre, car de nombreuses hormones sont produites non seulement dans le corps de la femme enceinte, mais aussi chez l'enfant, ou l'affectent directement. En conséquence, en fonction du niveau de diverses hormones dans le sang des femmes, les médecins sont en mesure de déterminer non seulement son état, mais également de décrire le développement du bébé, sa santé, de prédire l'évolution de la grossesse et d'identifier les maladies et les pathologies à temps. Ne négligez pas les rendez-vous de l'obstétricien-gynécologue du district! La réussite à temps des examens, y compris les examens hormonaux, peut vous éviter de nombreux problèmes à l'avenir et vous aidera à rester en bonne santé, tant pour la mère que pour le bébé..

Comment se déroule l'examen

L'œstriol libre pendant la grossesse est déterminé en prélevant du sang dans une veine. L'analyse est effectuée à jeun, dans une clinique prénatale ordinaire du lieu de résidence (dans lequel la femme enceinte est inscrite), car cet examen est inclus dans la liste des obligatoires en raison de son importance.

Pour que les résultats de la recherche soient aussi précis et véridiques que possible, les instructions médicales suivantes doivent être suivies:

  1. Un jour avant le prélèvement sanguin, excluez les aliments gras, fumés, salés, épicés et les boissons alcoolisées de l'alimentation.
  2. Le dernier repas et la prise d'eau avant l'analyse doivent durer au moins 8 heures. L'étude est effectuée strictement à jeun! Tu peux te brosser les dents.
  3. La future maman a vraiment besoin de se détendre. Avec la tension nerveuse, d'autres hormones étrangères sont produites dans le sang, ce qui peut provoquer un résultat incorrect de l'analyse.
  4. Évitez de fumer pendant au moins 6 heures avant le prélèvement sanguin.
  5. Si une femme enceinte prend des médicaments hormonaux, par exemple, destinés à maintenir sa grossesse, il est impératif d'en informer l'obstétricien ou un autre spécialiste qui lui prescrit une référence pour déterminer le taux d'œstriol..

Le non-respect de ces recommandations augmente la probabilité d'un faux résultat de test. Ceci, à son tour, entraîne des conséquences désagréables pour la future mère..

Valeur d'estriol libre

L'œstriol libre pendant la grossesse a un grand effet sur le corps:

  • fournit un bon apport sanguin aux parois de l'utérus en croissance;
  • participe à la formation des glandes mammaires, les prépare à la production de lait, améliorant ainsi la lactation;
  • produit une autre hormone principale - la progestérone, qui est extrêmement importante pour le corps de la femme enceinte;
  • aide à réduire les sensations douloureuses et désagréables, en réduisant la pression dans les vaisseaux sanguins de l'utérus, en relaxant ses parois.

Il est à noter que dans la vie quotidienne, cette hormone ne joue pratiquement aucun rôle dans le corps. Il est produit par les ovaires en très petites quantités, ne participe pratiquement pas à la conception, il est rapidement excrété sans avoir aucune fonctionnalité particulière. Mais pendant la période de naissance d'un enfant, l'utérus commence à le produire en grande quantité, ce qui lui permet d'occuper une position de leader dans le contexte hormonal.

Estriol libre pendant la grossesse: normal (ng, ml)

Indicateurs de l'hormone estriol par semaine:

de 6 à 7 semaines - de 0,6 à 2,5 nmol / l;

de 8 à 9 semaines - de 0,8 à 3,5 nmol / l;

de 10 à 12 semaines - de 2,3 à 8,5 nmol / l;

de 13 à 14 semaines - de 5,7 à 15,0 nmol / l;

de 14 à 15 semaines - de 0,17 à 1,29 ng / ml;

de 15 à 16 semaines - de 0,28 à 1,48 ng / ml ou de 5,4 à 21,0 nmol / l;

de 16 à 17 semaines - de 0,34 à 2,2 ng / ml;

de 17 à 18 semaines - de 0,47 à 2,6 ng / ml ou de 6,6 à 25,0 nmol / L;

de 18 à 19 semaines - de 0,4 à 3,39 ng / ml;

de 19 à 20 semaines - de 7,5 à 28,0 nmol / l;

de 21 à 22 semaines - de 12,0 à 41,0 nmol / l;

de 23 à 24 semaines - de 8,2 à 51,0 nmol / l;

de 25 à 26 semaines - de 20,0 à 60,0 nmol / l;

de 27 à 28 semaines - de 21,0 à 63,5 nmol / l ou de 2,3 à 7,0 ng / ml;

de 29 à 30 semaines - de 20,0 à 68,0 nmol / l ou de 2,4 à 8,6 ng / ml;

de 31 à 32 semaines - de 19,5 à 70,0 nmol / l ou de 2,8 à 11,4 ng / ml;

de 33 à 34 semaines - de 23,0 à 81,0 nmol / l ou plus de 33,0 ng / ml;

de 35 à 36 semaines - de 25,0 à 101,0 nmol / l ou plus de 4,7 ng / ml;

de 37 à 38 semaines - de 30,0 à 112,0 nmol / l ou plus de 6,6 ng / ml;

de 39 à 40 semaines - de 35,0 à 111,0 nmol / l ou plus 7,6 ng / ml.

Il est important de se rappeler que, quel que soit le résultat obtenu lors des analyses de laboratoire, seul un obstétricien-gynécologue ou un généticien qualifié peut le diagnostiquer correctement. Les indicateurs ne sont pas considérés indépendamment, mais en conjonction avec d'autres hormones. Et aussi de nombreux autres facteurs sont pris en compte, notamment l'âge de la femme enceinte, les maladies passées, le cours des conceptions passées, les opérations, l'état de santé du père de l'enfant, etc. Il est impossible de diagnostiquer par vous-même!

Estriol libre pendant la grossesse: anomalies

Si l'œstriol est élevé pendant la grossesse, il n'y a pas de raisons de s'inquiéter. Les raisons peuvent être les suivantes:

  • maladie rénale, le plus souvent insuffisance rénale;
  • violations dans le foie;
  • le fœtus est très gros;
  • la grossesse est multiple, c'est-à-dire qu'une femme attend des jumeaux ou des triplés;
  • il y a une menace de naissance prématurée.

Il est important de se rappeler qu'un résultat d'analyse qui ne correspond pas à la norme ne peut présager aucune menace pour la santé de la femme enceinte et le développement de l'enfant, voire ne rien vouloir dire. Seul un médecin peut tirer une conclusion correcte sur la base d'un certain nombre d'indications et d'observations.!

L'hormone estriol augmente dès les premières semaines de fécondation à un rythme assez intensif. Si l'œstriol libre est abaissé pendant la grossesse, cela inquiète les médecins. Dans ce cas, un examen approfondi est prescrit..

Il peut s'agir de preuves indirectes de violations de la santé de la mère et des anomalies les plus graves du développement du fœtus, parmi lesquelles les médecins appellent ces conditions dangereuses:

  • insuffisance foetoplacentaire;
  • la menace d'interruption de grossesse;
  • infection intra-utérine du fœtus; hypoxie fœtale;
  • retard de croissance intra-utérin; maladies héréditaires chromosomiques (syndrome de Down, syndrome de Smith-Lemli-Opitz, syndrome d'Edwards, syndrome de Patau, ichtyose liée à l'X, hypoplasie du cortex surrénalien);
  • anencéphalie fœtale; malformations cardiaques congénitales;
  • dérive kystique;
  • anémie;
  • grossesse prolongée.

L'œstriol libre pendant la grossesse, qui a un indicateur de 40% (ou plus) sous la normale, est un signal alarmant. Cependant, cela ne signifie pas qu'il doit y avoir des écarts. Dans de nombreux cas, cela ne comporte rien de dangereux pour la mère et l'enfant..

Quel que soit le résultat montré par le test pour déterminer le niveau d'œstriol libre, la situation peut aider:

  • respect de toutes les recommandations des médecins;
  • traitement et examen en temps opportun;
  • manque de panique;
  • exclusion de l'automédication.

L'œstriol libre pendant la grossesse est un indicateur de la santé maternelle et fœtale. N'ayez pas peur de faire cette analyse. Il faut le faire! Une assistance médicale en temps opportun peut aider à corriger de nombreux troubles, permettant à une femme de donner naissance à un enfant en bonne santé et à part entière..

Il Est Important De Savoir Sur La Planification

Kétorol

Nouveau née

Mode d'emploi:Prix ​​dans les pharmacies en ligne:Le kétorol est un médicament analgésique aux effets anti-inflammatoires et antipyrétiques..effet pharmacologiqueLe principe actif du kétorol est le kétorolac, qui, en inhibant l'activité de l'enzyme cyclooxygénase, aide à inhiber la biosynthèse des prostaglandines, qui sont des modulateurs de l'inflammation, de la thermorégulation et de la sensibilité à la douleur..

Décodage du deuxième dépistage échographique

Infertilité

8 minutes Auteur: Irina Bredikhina 388 Pourquoi le deuxième examen est-il attribué? Diagnostic par ultrasons Test sanguin Facteurs influençant la recherche Que faire si une femme a de mauvais résultats de test de dépistage Vidéos connexesAu deuxième trimestre, une femme enceinte se voit attribuer un deuxième dépistage, confirmant ou réfutant les données obtenues dans la première étude approfondie.

Utérus post-partum

Infertilité

Le corps de la femme ne revient pas immédiatement à la normale après l'accouchement: le travail de tous les systèmes et organes est restauré progressivement sur plusieurs mois. Surtout, l'utérus «obtient», qui «grandit» avec le bébé (cet organe peut augmenter plus de 500 fois), il est donc le plus blessé.

Trousse de premiers soins pour un nouveau-né: comment faire de l'huile stérile

Infertilité

Dans les pharmacies et les magasins spécialisés pour enfants, il existe une grande variété de produits pour le soin de la peau délicate et sensible d'un nouveau-né.